Place aux choses sérieuses

mercredi, 11.09.2013 / 14 h 20 canadiens.com

BROSSARD - Alors que les joueurs sont arrivés à Brossard à l'occasion de l'ouverture du camp d'entrainement, ils savent que l'heure est maintenant aux choses sérieuses.

Après s'être entraînés durant la majorité de la saison estivale, les joueurs du Tricolore étaient donc en grande forme physique à leur retour au Complexe sportif Bell. Bien qu’ils soient tous au summum de leur forme, être soumis aux nombreux tests médicaux rigoureux peut être toute une épreuve, surtout pour les vétérans.

« C’est probablement la pire journée de l’année. La majorité des joueurs vous répondront sûrement tous la même chose. Ça devient de plus en plus difficile à mon âge », admet à la blague Daniel Brière, qui prenait part officiellement à sa première journée au boulot avec les Canadiens. « On est content que c’est maintenant derrière nous. On voit aujourd’hui les résultats des nombreuses heures de travail que nous avons mis durant l’été. »

Au total, 55 joueurs étaient invités au camp d’entraînement du Tricolore, camp qui s’échelonnera jusqu’à la fin du mois de septembre et où sept matchs préparatoires seront au programme. Ce sera d’ailleurs l'occasion pour les recrues et les jeunes vétérans de l'organisation de tenter de laisser une bonne impression du côté des dirigeants afin de se tailler un poste avec le grand club.

Bien que certains en sont à leur première expérience au gros camp, d'autres sont devenus des habitués de cet événement annonçant le début de la nouvelle saison et veulent démontrer qu’ils sont prêts à passer au niveau supérieur.

«Toutes les saisons sont déterminantes. C’est une opportunité de montrer ce que j’ai appris et où je me suis amélioré. J’ai même changé ma routine durant la saison morte et j’ai passé plus de temps sur la glace que je le faisais habituellement », raconte Louis Leblanc, qui entamera bientôt sa troisième saison dans les rangs professionnels. « J’ai connu des moments difficiles l’année dernière à Hamilton. Je veux maintenant tourner la page rapidement là-dessus, en ne pensant pas trop et en regardant de l’avant.»

En réussissant chacun des tests médicaux, les joueurs des Canadiens pouvaient dorénavant se concentrer sur leur prochaine saison et les objectifs qu’ils voudront atteindre au cours des prochains mois. Après avoir terminé au deuxième rang au classement dans l’Est en 2012-2013 et suite aux ajouts de quelques nouveaux venus, tout est possible aux yeux des portes-couleurs montréalais.

« Naturellement nous voulons remporter la coupe Stanley. Notre premier objectif est de faire les séries, après ça tout peut arriver », explique Tomas Plekanec, qui est arrivé à Montréal mardi après être demeuré en République tchèque un peu plus longtemps en raison du décès de son père. « Nous pouvons patiner, nous avons du talent et nous avons ajouté de la robustesse. Cette équipe peut tout faire.

« C’est difficile de jouer contre [George Parros et Douglas Murray], ce sera donc plus difficile pour les meilleurs joueurs adverses », poursuit Plekanec, au sujet de ses nouveaux coéquipiers. « Ça donnera aussi aux joueurs habiles de notre équipe plus d’espace pour manœuvrer sur la patinoire. »

Si les joueurs déploient autant d’efforts qu’ils ont donnés au gymnase aujourd’hui lors des tests tout au long des prochains mois, tout est possible.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com

HAUT DE PAGE ↑