Les meilleurs coups de Marc Bergevin

lundi, 13.05.2013 / 16 h 08

1) L’homme de la situation

Après avoir pris la direction de l’équipe le 2 mai 2012, Marc Bergevin avait comme première tâche de trouver l’entraîneur-chef parfait pour mener ses troupes à la victoire. Un mois plus tard, il a présenté, ou plutôt présenté de nouveau’ Michel Therrien aux partisans des Canadiens, qui, grâce à son concept d’équipe et sa philosophie « Pas d’excuses », ont conduit l’équipe au sommet de la division Nord-Est avec une fiche de 29-14-5. Sous sa tutelle, les Canadiens ont sorti des bas-fonds de la Conférence de l’Est pour se hisser au deuxième rang de la Conférence.

2) Faire le plein

Bergevin s’est donné comme mandat de remplir les placards d’excellents espoirs dès son premier repêchage à la table des Canadiens.

Avec le troisième choix au total en 2012, le nouveau DG des Canadiens a jeté son dévolu sur l’attaquant du Sting de Sarnia Alex Galchenyuk, qui s’est aligné avec les Canadiens dès le match d’ouverture de la saison 2012-2013. La jeune sensation a complété sa saison au cinquième rang chez les joueurs recrues dans la LNH avec 27 points, dont neuf buts, en plus de présenter un impressionnant différentiel de +14, et tout cela avant de célébrer son 20e anniversaire.

3) Coeur et âme

Cherchant à ajouter de la robustesse à son équipe reconnue davantage pour sa vitesse que sa taille, Bergevin a profité la première journée de l’ouverture du marché des joueurs autonomes le 1er juillet pour ajouter un peu de piquant à son alignement. Avec Therrien à ses côtés, Bergevin a pris la direction de London en Ontario pour vendre sa salade à Brandon Prust en personne. Fort d’un contrat de quatre ans, Prust a tout fait à sa première année à Montréal, de jeter les gants à donner des mises en échec jusqu’à marquer des buts tout en montrant les rudiments du métier aux recrues du club.

4) Grand frère

Après avoir rapatrié avec succès Michel Therrien en juin, Bergevin a de nouveau regardé vers le passé pour aider le présent et le futur de l’équipe. En s’entendant avec le vétéran défenseur Francis Bouillon qui revenait aux sources après avoir passé plus d’une décennie dans l’uniforme des Canadiens avant son passage à Nashville, Bergevin a injecté dans son alignement une dose de leadership, en plus de trouver un mentor pour les jeunes défenseurs de l’organisation comme Jarred Tinordi, Greg Pateryn et Nathan Beaulieu qui ont effectué leurs premiers coups de patin dans la LNH.

5) Le retour de Ryder

Bergevin n’a pas attendu la date limite des transactions pour effectuer sa première transaction majeure comme DG des Canadiens, envoyant Erik Cole à Dallas en retour d’un ancien des Canadiens, Michael Ryder, le 26 février. Ryder, cinq fois marqueur de 20 buts ou plus, n’a pas déçu, récoltant 21 points en 27 rencontres avec les Canadiens.

Courriel HAUT DE PAGE ↑