Une victoire qui fait du bien

jeudi, 18.04.2013 / 22 h 45 canadiens.com

MONTRÉAL – Après avoir connu une difficile séquence depuis qu’il a assuré sa place en séries éliminatoires, le Tricolore pourra respirer un peu suite à sa victoire sur le Lightning jeudi soir.

Les performances des derniers jours ont mis un peu de doute dans l’esprit d’un peu tout le monde. Alors que tout roulait sur des roulettes depuis le début du calendrier régulier, les Canadiens ont pour la première fois de la saison échappé trois parties d’affilées, causant la consternation partout à Montréal. Malgré tout, les joueurs avaient confiance en leurs moyens et savaient qu’ils n’avaient besoin que d’une étincelle pour retrouver le droit chemin. Tampa Bay occupe peut-être le 13e rang dans l’Association de l’Est, mais une victoire est une victoire.

« Nous avons connu un bon début de match, nous jouions bien. Nous avons obtenu d’excellentes chances en première période et nous leur en avons accordé de bonnes aussi », admet Brian Gionta, qui a inscrit deux buts, dont celui de la victoire avec 47 secondes à écouler au cadran en fin de troisième période. « C’est toujours bien d’obtenir la victoire. C’est quelque chose que nous recherchions, c’est un pas dans la bonne direction, mais nous avions des choses à nous occuper pour obtenir les deux points. Ça nous donnera un peu de confiance. »

Un peu comme ce fut le cas mercredi à Pittsburgh, l’entraîneur-chef Michel Therrien a continué ses expériences au sein de ses trios, jumelant notamment son capitaine à Max Pacioretty au cours de la rencontre. Par contre, tous les joueurs dans le vestiaire ont affirmé que cette victoire aurait été impossible si cela n’avait pas été de la solide performance de Carey Price devant le filet.

Après avoir cédé 12 fois sur les 53 derniers lancers qui avaient été dirigés vers lui avant la rencontre de ce soir, Price a retrouvé ses repères et a joué un solide match en stoppant 32 des 34 lancers décochés par les joueurs du Lightning, dont quelques-uns très difficiles, tant bien que la majorité des spectateurs du Centre Bell croyaient que la rondelle poursuivrait son chemin au fond du filet.

« Carey nous a gardé dans la rencontre avec certains des arrêts qu’il a effectués et ça nous a donné une chance de gagner », poursuit Gionta sur Price, qui s’est mérité une 20e victoire cette saison. « Si ce n’était pas de lui, nous n’aurions pas été dans le match. »

Si ses coéquipiers étaient heureux pour lui, le gardien de 25 ans était soulagé d’avoir contribué à la victoire qui permettait au Tricolore de reprendre le deuxième rang au classement dans l’Association de l’Est. Les derniers jours n’ont pas été de tout repos pour Price et le fait d’être reparti de cette rencontre avec un gain de 3 à 2 aidera à rebâtir sa confiance.

« Naturellement, c’était une semaine difficile après avoir accordé 18 buts en trois matchs, c’est dur mais il faut continuer d’avancer », admet Price, qui est passé au septième rang au chapitre des victoires dans l’histoire des Canadiens en remportant sa 144e victoire avec Montréal jeudi. « J’en ai parlé à mon père et il m’a dit de simplement continuer d’avancer et qu’il n’y a pas de raccourcis.

« Être gardien de but est un position bizarre », poursuit Price. « Il y a des soirs où vous la sentez bien, d’autres non. Parfois votre équipe vous sort du pétrin alors que d’autres fois c’est le contraire. Ce soir c’était un peu des deux. »

Après avoir disputé trois matchs en quatre soirs, les joueurs des Canadiens pourront bénéficier d’une soirée de congé vendredi pour se préparer à leur prochain test. Ce repos leur sera bénéfique puisqu’ils accueilleront les Capitals de Washington qui ont remporté neuf de leur 11 dernières sorties, dont celle du 9 avril dernier aux dépens du Tricolore.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

HAUT DE PAGE ↑