Top 10 - Meilleurs débuts de saison après 30 matchs

jeudi, 21.03.2013 / 22 h 59 canadiens.com

Meilleurs débuts de saison après 30 matchs

10 – 1959-1960 (43 points)

Sur une lancée sans précédent avec quatre conquêtes de la coupe Stanley, le Tricolore en amorce une cinquième d’affilée en lion. Au cours de ses 30 premiers matchs, la troupe pilotée par Toe Blake présente une fiche de 18-5-7. Parmi ces rencontres, il faut noter celle du 1er novembre 1959, alors que Jacques Plante porte le masque pour une première fois dans un match, contre les Rangers. Les Canadiens l’avaient emporté 3 à 1.

9 – 1978-1979 (44 points)

Sous les ordres de Scotty Bowman, les Canadiens sont en quête d’une quatrième coupe Stanley de suite. Grâce à un départ canon de 20-6-4, la troupe montréalaise termine la saison avec 115 points, avant de prendre la mesure des Leafs, des Bruins et des Rangers pour soulever la 22e coupe Stanley dans l’histoire de l’équipe. Au passage, Guy Lafleur enregistre 129 points, sa troisième meilleure récolte en carrière.

8 – 1927-1928 (44 points)

À l’époque où le calendrier ne comportait que 44 matchs, l’entraîneur-chef Cecil Hart a la main heureuse, alors que son équipe présente une fiche de 19-5-6 après 30 rencontres. Une chose est certaine, Hart pouvait compter sur les services d’un gardien fiable en Georges Hainsworth, qui remporte le trophée Vézina en signant 13 jeux blancs et en présentant une moyenne de buts alloués de 1,05. C’est également au cours de cette saison que Howie Morenz devient le premier joueur de la LNH à atteindre le plateau des 50 points en une saison.

7 – 1975-1976 (45 points)

Une dynastie doit bien commencer quelque part. Dans le cas de celle des Canadiens des années 1970, c’est en 1975 qu’elle a débuté, alors que l’équipe enregistre 45 points au cours de ses 30 premières rencontres, présentant notamment une fiche parfaite de 10-0-4 lorsqu’elle jouait au Forum de Montréal. Une coupe Stanley s’en suivra, puis une autre, puis une autre….

6 – 1971-1972 (45 points)

Présentant une fiche de 19-4-7 après 30 matchs, la troupe de Scotty Bowman est intraitable à domicile présentant une fiche de 11-0-3. C’est aussi lors de cette saison qu’une jeune sensation fait son entrée dans la LNH, Guy Lafleur. À son premier match, il fait déjà sentir sa présence enregistrant un but et une mention d’aide contre les Rangers.

5 – 1955-1956 (45 points)

Tel que mentionné dans une page précédente, une dynastie doit bien avoir un début. Dans ce cas-ci, les partisans qui ont assisté aux 30 premiers matchs de l’édition 1955-1956 des Canadiens ont également assisté à la genèse de la dynastie des années 1950. C’est notamment au cours de ces rencontres que Jean Béliveau va réécrire le livre des règlements de la LNH, en marquant trois buts en 44 secondes contre les Bruins, le 5 novembre 1955. Au final, le Tricolore remportera cette année-là la huitième coupe Stanley de son histoire.

4 – 2012-2013 (45 points)

Après un lock-out qui aura duré une moitié de saison, les joueurs des Canadiens amorcent la saison 2012-2013 en lion, présentant une fiche de 20-5-5 après les 30 premières rencontres de la campagne. Présentant une des meilleures offensives de la LNH, les Canadiens ont marqué en moyenne 3,23 buts par match.

3 – 1976-1977 (48 points)

Le début de saison de ce qui a souvent été qualifié de meilleure équipe de l’histoire du hockey a été étincelant. Après 30 rencontres, le Tricolore présente une fiche de 22-4-4, terminant finalement la saison avec un impressionnant total de 132 points, soit une fiche de 60-8-12. C’est lors de cette saison que Guy Lafleur connaît sa meilleure saison en carrière, récoltant 136 points, dont une séquence de 28 matchs avec au moins un point, un record d’équipe.

2 – 1944-1945 (48 points)

Alors que les saisons ne comptent encore que 50 matchs, la troupe de Dick Irvin connaît un départ canon, présentant une fiche de 23-5-2. Ces succès sont dus en partie à un certain Maurice Richard, qui devient au cours de cette saison, le premier joueur de l’histoire à atteindre le plateau des 50 buts en 50 matchs.

1 – 1943-1944 (49 points)

Les partisans qui ont assisté à des matchs des Canadiens au Forum de Montréal en 1943-1944 sont toujours repartis avec le sourire. Toujours. Au cours des 30 premières rencontres, le Tricolore a présenté une fiche globale de 22-3-5. Par contre, la fiche à domicile était sans tache avec 14 victoires et deux matchs nuls. Le gardien Bill Durnan y est pour beaucoup dans ces succès, enregistrant une séquence de 14 matchs sans défaite pour amorcer la saison, la plus longue de la sorte pour un gardien recrue à l’époque. Au printemps, le Tricolore remportera finalement la cinquième coupe Stanley de son histoire, défaisant tour à tour les Maple Leafs et les Blackhawks.

Courriel HAUT DE PAGE ↑