Garder la tête froide

mardi, 26.02.2013 / 14 h 31 canadiens.com

TORONTO – Bien que les joueurs des Canadiens ont la mémoire longue, les deux points en jeu mercredi soir seront ce qu’il y aura de plus important à leurs yeux.

Pour ceux qui l’auraient oublié, les Maple Leafs sont repartis du Centre Bell le 9 février dernier avec une victoire de 6 à 0 en poche, une rencontre qui a été ponctuée de plusieurs incidents et où les arbitres ont décerné 116 minutes de punitions. Les membres du Tricolore n’avaient pas le couteau entre les dents mardi matin, mais ils veulent faire oublier cette contre-performance qui leur a servi de tremplin vers leurs plus récents succès.

« C’était un match très difficile, ils nous ont dominé. C’était probablement l’une de nos pires parties de la saison », admet Colby Armstrong, qui disputera mercredi un premier match à Toronto depuis qu’il s’est joint aux Canadiens l’été dernier. « Nous avons joué du bon hockey dernièrement. Nous tenterons de bâtir sur ce que nous avons fait lundi soir. Je crois que nous avions bien joué durant 65 minutes de jeu. Nous devons seulement être prêts à disputer un bon match sur la route. »

C’est ce que les Canadiens ont justement effectué depuis le début du calendrier : offrir de bonnes performances sur la route. Ils n’ont perdu qu’une seule rencontre en sept parties à l’extérieur du Centre Bell en temps réglementaire.

Les choses se sont également bien déroulées pour le Tricolore depuis leur dernier affrontement face aux Leafs, enregistrant six victoires et en obtenant au moins un point à chacune de leur sorties depuis ce fameux samedi de février. Malgré tout, ces statistiques ne voudront plus rien dire pour les Canadiens. Ce qui importe, c’est seulement la façon qu’ils se présenteront sur la glace du Air Canada Center.

« Tous les matchs sont de nouveaux matchs », affirme Michel Therrien, qui a confirmé qu’il n’effectuera aucun changement à sa formation lors du match de mercredi soir. « On doit se concentrer sur notre éthique de travail. Ça a toujours été notre philosophie. C’est très important pour moi. À part peut-être deux ou trois matchs qui ont été un peu plus difficiles, mais ça arrive à toutes les équipes. »

Son équipe a effectué plusieurs ajustements depuis cette déconfiture, notamment sur la façon qu’ils amorcent leurs matchs. La preuve : ils n’ont pas accordé de buts lors du premier vingt depuis les deux qu’ils avaient concédés à Toronto lors du dernier duel. Voulant éviter à tout prix de se remettre dans un situation où la pente sera trop abrupte à remonter, ils savent quoi faire pour éviter de revivre pareil cauchemar.

« Lors du dernier match, ils sont sortis en lion. Ils ont joué tout un match, contrairement à nous, qui avons joué du jeu décousu », raconte Brandon Prust, qui avait passé 21 minutes au cachot face aux Leafs cette soirée-là. « Nous devons nous assurer que ça n’arrivera pas de nouveau. »

Alors qu’il était l’un des acteurs principaux de cette soirée fertile en émotion, laissant notamment tomber les gants face à Mark fraser de Toronto, est-ce que Prust tentera de se venger mercredi soir?

« Oui, en obtenant les deux points. »

À suivre mercredi soir…

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

Courriel HAUT DE PAGE ↑