Un match à la fois

jeudi, 21.02.2013 / 14 h 25 canadiens.com

BROSSARD – Suite à la campagne de misère des Canadiens en 2011-2012, peu de personnes auraient prédit qu’ils se retrouveraient au sommet du classement de l’Association de l’Est à un certain moment cette saison.

Les sceptiques sont actuellement en train d’être confondus dans le monde du hockey alors que les changements apportés à l’alignement montréalais au cours des derniers mois rapportent gros. En remportant un deuxième match en 24 heures mardi à New York, la troupe de Michel Therrien a réussi à atteindre le premier échelon du Classement dans l’Est pour une première fois depuis la saison 2007-2008.

Alors que les critiques fusaient de toutes parts à l’aube de la saison, les joueurs, eux, savaient qu’ils avaient le potentiel de réaliser quelque chose de spécial cette année.

« Nous ne nous préoccupons pas de ce qui se passe à l’extérieur du vestiaire. Les gens peuvent avoir leurs opinions et dire ce qu’ils veulent, c’est correct avec nous », affirme Josh Gorges, qui était avec le Tricolore lorsqu’ils ont enlevé le championnat de leur association, il y a cinq ans. « Je ne sais pas si le fait que nous sommes en première place nous donne encore plus confiance. Je crois que c’est plus en raison de la façon dont on joue. »

Détenant actuellement une avance d’un point sur les Devils et les Penguins au sommet dans l’Est, le Tricolore tentera de se donner un plus grand coussin jeudi soir alors qu’il recevra la visite des Islanders de New York au Centre Bell. L’occasion de le faire pourrait sembler idéale puisque l’exécution sur la glace est à son meilleur à l’heure actuelle et que Long Island n’a remporté que deux de ses neuf dernières rencontres.

« Depuis la première journée, les joueurs ont accepté le concept d’équipe. Tout le crédit leur revient », explique l’entraîneur-chef Michel Therrien, qui pourrait voir les Canadiens aligner six victoires consécutives pour une première fois en presque trois ans. « Nous, on leur donne un plan, mais ce sont les acteurs qui l’exécutent. Ce sont les joueurs qui mettent l’effort, ce sont eux qui acceptent leurs rôles, qui s’arrangent pour qu’il y ait une bonne ambiance dans le vestiaire. On est très heureux de notre bon début de saison, mais on est conscient que le gros du travail reste à faire. »

Se retrouvant pratiquement dans la même situation que les Islanders à pareille date l’année dernière, le Tricolore sait à quel point tout peut basculer rapidement, surtout qu’il est passé par une mauvaise séquence pas plus tard qu’il y a deux semaines. C’est pour cette raison que les joueurs ne prendront pas leur adversaire de jeudi à la légère, sachant trop bien qu’ils pourraient se faire jouer un mauvais tour.

« Nous devons nous concentrer sur ce soir. Après ce soir, nous nous préoccuperons du prochain match. Ça ne dérange pas que nous ayons remporté cinq matchs de suite ou le contraire, ces choses nous importent peu », admet Gorges. « Nous devons nous présenter et obtenir les deux points en jeu. Demain sera une tout autre histoire. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

HAUT DE PAGE ↑