Savoir profiter des chances

mercredi, 06.02.2013 / 23 h 00 canadiens.com

MONTRÉAL – Le hockey est un sport où il faut savoir profiter de ses chances. Le Tricolore l’a appris à ses dépens face aux Bruins mercredi soir.

Comme on devait s’y attendre, les Canadiens ont pris d’assaut leur adversaire dès les premiers instants du match : bombardant le gardien Tuukka Rask sans arrêt, distribuant de nombreuses mises en échec et appliquant de la pression sur les défenseurs adverses. Mais les nombreuses opportunités ratées en début de rencontre sont venues rattraper le Tricolore, qui a dû finalement s’avouer vaincu par le pointage de 2 à 1. N’eût été des prouesses de Rask devant la cage de Boston, le dénouement aurait pu être bien différent.

« Je pense qu’on était prêt pour disputer ce match-là. On a connu une excellente première période, où nous avons pu imposer notre rythme. Leur gardien de but a fait des arrêts clés pour garder le pointage 0 à 0 », mentionne Michel Therrien, qui a vu son club dominer Boston 11 à 4 au chapitre des lancers lors du premier vingt. « Nous n’avons pas su capitaliser sur nos chances de marquer, mais nous avons eu d’excellentes chances. Mais en deuxième période, nous avons perdu un peu de notre rythme, même si nous sommes ressortis avec une avance d’un but. »

Malgré tout, s’il y a un point positif c’est que l’avantage numérique du Tricolore a de nouveau fait des siennes par l’entremise de P.K Subban, qui a inscrit son premier but de la campagne sur un lancer dévié. À l’image de ses coéquipiers, le défenseur ontarien ne voulait pas mettre d’emphase sur son but et préférait plutôt expliquer que son équipe et lui sont encore en mode apprentissage. Le match de mercredi était un bon test pour montrer comment ils peuvent se comporter face à l’une des puissances de leur association.

Accusant maintenant un retard de trois points sur les Bruins au classement dans sa division suite à ce revers, Montréal est encore en train de trouver son identité en ce début de campagne.

« Je crois que nous avons joué de l’excellent hockey jusqu’à présent et nous apprenons encore quel genre d’équipe nous sommes », admet Subban, qui a été utilisé durant 21:23, son plus haut total en trois matchs depuis son retour. « Nous créons notre identité. Nous savions que ce serait un match serré et nous avons bien joué. Nous avons eu des opportunités de niveler la marque en fin de rencontre, mais ça ne s’est pas déroulé comme nous l’aurions voulu. »

La troupe de Michel Therrien devra rapidement oublier ce revers puisqu’elle s’est envolée immédiatement après la rencontre vers Buffalo pour y affronter les Sabres jeudi. Les joueurs savent qu’ils auraient pu mieux faire contre les Bruins. Ils se sont imposés physiquement, remportant la bataille des mises en échec 31 contre 26, et ils ont créé de nombreuses opportunités de marquer. Ils savent simplement qu’ils devront s’inspirer de Boston et garder les choses simples s’ils veulent retrouver le sentier de la victoire rapidement.

« Nous sommes tous déçus de ce qui s’est passé. Ils ont pris le dessus sur nous en faisant des petits jeux. Rien de spécial, mais des bonnes exécutions », partage Colby Armstrong, qui est justement passé bien près de marquer son premier but avec le Tricolore en première période. « Plus que le match progressait, plus on dirait que nous avons pris un peu plus de recul que nous l’aurions voulu.

« Nous devons maintenant penser à Buffalo. Nous serons chez eux. Ils voudront certainement se venger contre nous », poursuit-il au sujet de leur victoire de 6 à 1 de samedi dernier face aux Sabres. « Nous devrons définitivement être prêts pour un test difficile. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

Courriel HAUT DE PAGE ↑