La bête noire en ville

samedi, 26.01.2013 / 14 h 29 canadiens.com

BROSSARD – À l’aube d’un inhabituel match du dimanche soir, les Canadiens se sont préparés à l’arrivée de l’une de leurs bêtes noires en ville.

Malgré la perte l’été dernier de leur capitaine, qui était également l’un de leurs meilleurs marqueurs la saison dernière, les Devils du New Jersey connaissent un début de saison du tonnerre. Détenteurs d’une fiche de trois victoires en autant de sortie depuis le début du calendrier, les joueurs du Tricolore savent que la commande sera de taille puisqu’ils ont échappé trois de leur quatre duels aux mains de la troupe de Peter DeBoer et à un certain Martin Brodeur, la saison dernière.

« Nous savons que nous affronterons une bonne équipe. Nous affronterons probablement le plus grand gardien de tous les temps », admet Josh Gorges. « Il a toujours bien joué contre nous, il est un gars d’ici. Nous devons nous assurer que nous disputerons nous aussi notre meilleur match demain soir. »

Connaissant eux aussi des succès par les temps qui courent, les Canadiens seront pour leur part en quête d’un troisième gain d’affilé. Beaucoup a été dit et écrit au sujet de l’esprit d’équipe et de la nouvelle philosophie qui tente d’être implanté sur le club cette saison. Là est d’ailleurs la raison pour laquelle Michel Therrien va réintégrer Lars Eller dans sa formation pour créer une saison compétition à l’intérieur de son équipe et pour lui permettre de continuer de s’améliorer.

L’entraîneur-chef de la formation montréalaise croit également que leur prochain adversaire en est un redoutable en raison justement de la force de leur esprit d’équipe. Le système que suivent les Devils depuis plusieurs années est un excellent modèle de ce qu’il veut inculquer à ses hommes.

« C’est une organisation que j’admire beaucoup. Année après année, c’est une équipe qui est tout le temps dans le coup. Lorsqu’on parle de concept d’équipe, qu’un joueur se doit d’accepter de jouer dans ce concept, on voit du côté des Devils que c’est primordial », mentionne Michel Therrien Je me souviens quand j’étais arrivé à Pittsburgh, c’est un eu dans cette direction là que je voulais aller. À Montréal, le concept d’équipe est aussi très important.

« Une organisation comme celle des Devils du New Jersey, reflète bien cette image-là », poursuit-il. « Année après année, c’est une équipe contre qui c’est dur jouer contre. Tu sais à quoi t’attendre contre eux et j’ai beaucoup d’admiration pour eux. »

Le match de dimanche permettra également à Brian Gionta de se mesurer à son frère, Stephen, pour la première fois depuis décembre 2010. Utilisé sporadiquement à ses débuts au New Jersey il y a trois ans, le cadet du capitaine du Tricolore a cimenté sa place dans la LNH le printemps dernier en jouant un important rôle dans le parcours jusqu’à la finale de la coupe Stanley des Devils.

« J’ai entendu dire qu’ils ont un bon jeune comme troisième centre, le numéro 11. Je crois qu’il a pas mal repris là où Parise avait laissé », a lancé à la blague Brian, qui tentera de pousser sa séquence de matchs consécutifs avec au moins un point à quatre. « J’ai regardé leur match vendredi soir et j’étais content de le voir marquer. Tant qu’il ne le fasse pas demain soir, nous n’aurons aucun problème.

« Nous avons eu l’occasion de nous affronter il y a quelques années et c’était vraiment amusant », renchérit Gionta, de qui les parents seront au Centre Bell dimanche pour voir leurs deux fils à l’œuvre. « Demain soir sera son premier match ici, je suis certain que ce sera toute une expérience pour lui. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com

Courriel HAUT DE PAGE ↑