Répondre à l’appel

jeudi, 24.01.2013 / 13 h 44 canadiens.com

WASHINGTON – Un adversaire en quête d’une première victoire peut être très dangereux.

C’est le cas de la troupe d’Adam Oates, qui a subi la défaite à ses deux premiers matchs de la saison. Ce sont donc à des joueurs déterminés à l’emporter que feront face les Canadiens lors de leur premier voyage de la saison. Ce n’est toutefois rien pour effrayer le capitaine du Tricolore, Brian Gionta, qui a une bonne idée de ce qui l’attend.

«Ils risquent de mettre beaucoup de pression, c’est certain. Ils ont faim et ils veulent connaître du succès », a mentionné Gionta, qui veut toutefois minimiser l’impact du premier match sur la route. «Ça ne change pas vraiment grand-chose pour nous. Nous nous concentrons sur nous-mêmes, notre match et sur les choses que l’on peut contrôler.»

Même s’il n’y a que deux matchs d’écoulés au calendrier, les Canadiens savent déjà que la rencontre de jeudi soir risqué d’entre être une où une visite au cachot, d’un côté comme de l’autre, pourrait coûter très cher. Les Capitals présentent jusqu’ici une fiche de 58,3% d’efficacité en désavantage numérique, ayant déjà accordé cinq buts en 12 occasions. De son côté, le Tricolore a marqué à trois reprises en 11 occasions avec un homme en plus.

«Ils ont des armes assez variées ici. Ils ont certains des meilleurs joueurs sur la planète, spécialement en avantage numérique. Nos unités spéciales devront bien jouer ce soir», a lancé Brandon Prust, qui a obtenu son premier point dans l’uniforme du Tricolore mardi soir, sur le but d’Alex Galchenyuk. «Ça fait partie des rencontres les plus difficiles. La pression est sur leurs épaules. Ils veulent absolument gagner. Ils vont faire tout en leur pouvoir pour s’inscrire rapidement au pointage. Il faut être prêts.»

Brandon Prust n’a peut-être disputé que 11 matchs contre Washington au cours de sa carrière, mais l’attaquant de 28 ans semble avoir un certain flair lorsqu’il se trouve dans la capitale américaine. En effet, même s’il n’a compté que sept buts gagnants au cours de sa jeune carrière, deux ont été enfilés contre les Capitals. Selon le numéro 8, les partisans pourront assister à un bon mélange de rapidité et de robustesse.

«Ils ont eu peu des deux. Ils ont des gars qui peuvent frapper assez durement et d’autres qui ont beaucoup de vitesse. Nous sommes des équipes un peu similaires en ce sens, alors je crois qu’on verra un peu de tout», a poursuivi Prust.

Son entraîneur abonde dans le même sens, assurant que même si les Capitals ont perdu leurs deux premiers matchs, ce n’est vraiment pas une formation à prendre à la légère.

«Nous affrontons une bonne équipe », a rappelé Michel Therrien qui a décidé de conserver le même alignement que mardi, retranchant donc Lars Eller et Yannick Weber. «Ils ont peut-être un peu de difficulté à retrouver leur synchronisme en ce moment, mais c’est quand même une équipe qui peut marquer beaucoup de buts. Ce soir, ils vont sauter sur la glace avec l’énergie du désespoir et nous devons nous y préparer. Je m’attends à une autre bonne performance de notre part ce soir et surtout, je m’attends à la même étique de travail que j’ai pu voir lors du dernier match. C’est notre première rencontre sur la route et j’ai hâte de voir comment les gars vont répondre à l’appel.»

Et c’est dès 19h que Michel Therrien aura la réponse.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

Courriel HAUT DE PAGE ↑