Période de rodage

samedi, 19.01.2013 / 23 h 40 canadiens.com

MONTRÉAL – Deux points étaient peut-être à l’enjeu samedi soir, mais l’important était surtout de former une équipe.

Avec un camp d’entraînement écourté, plusieurs nouveaux visages et l’absence de matchs préparatoires, Michel Therrien avait déjà averti tout le monde que l’exécution ne serait pas parfaite contre les Leafs. Toutefois l’entraîneur a été encouragé par ce qu’il a vu.

«C’est un pas dans la bonne direction. Nous aurions aimé que ce soit parfait. Nous avons du travail à faire, mais nous avons fait un pas dans la bonne direction», a lancé l’entraîneur-chef après la rencontre. «Le premier est dernière nous. Maintenant, il faut se concentrer sur le prochain match.»

Dans le vestiaire les joueurs ne semblaient pas trop abattus par le résultat de cette première rencontre, puisque l’importance de retirer des leçons de ce match est capitale.

«C’est le premier match de la saison et nous essayons de tous nous mettre au diapason maintenant. Je suis certain qu’on va trouver la solution pour le prochain match et être prêts», a expliqué Tomas Plekanec, mentionnant du même souffle une énorme différence entre la première et la dernière minute de jeu. «Je crois que nous avons mieux joué en troisième période, nous avons répliqué et nous avons remporté de bonnes batailles en zone offensive et c’est pourquoi que nous avons pu marquer ce but en fin de période. »

Faisant connaissance avec les partisans du Centre Bell pour une première fois, Colby Armstrong a été utilisé plus souvent qu’à son tour en désavantage numérique, avec 3:02, le plus haut total chez les attaquants, tout juste derrière Plekanec.

«Si on peut retirer quelque chose de ce match, je crois qu’on peut regarder nos dix dernières minutes. Nous avons obtenu un certain momentum. Brian [Gionta] a joué tout un match et a enclenché la machine », a lancé Armstrong au sujet de son capitaine. «Nous avons eu un bon échec avant et nous avons récupéré des rondelles libres, mais nous ne l’avons pas fait assez longtemps.»

Avec un temps de jeu d’un peu plus de 13 minutes, la jeune sensation Alex Galchenyuk a reçu tout un accueil de la foule, étant chaudement applaudi lors de la cérémonie d’avant-match.

«C’était incroyable. De jouer mon premier match dans la LNH, de tenir le flambeau, d’entendre les partisans crier, c’était toute une expérience», a confessé Galchenyuk après la rencontre. «Je me suis senti confortable. Je me suis ajusté au fur et à mesure que le match avançait. Mais c’est un autre niveau, ça se voit. C’était quand même dur au tout début, mais je m’y suis habitué. Le prochain match sera mieux.»

En conclusion, Plekanec a bien résumé ce que l’idée véhiculée par l’ensemble de ses coéquipiers.

«Nous pouvons être meilleurs. Nous devons être meilleurs. Et nous serons meilleurs.»

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

HAUT DE PAGE ↑