Top 10 - Meilleures saisons des moins de 20 ans avec les Canadiens

vendredi, 18.01.2013 / 22 h 43 canadiens.com

1. Henri Richard (1955-1956)

Les Canadiens ne regretteront jamais d’avoir invité le frère cadet de Maurice Richard, Henri, à leur camp d’entraînement en septembre 1955. Le « Pocket Rocket », alors âgé de 19 ans, a débuté sa carrière de 20 saisons dans la LNH avec une récolte de 40 points en 64 matchs avant de remporter la première de son record de 11 coupes Stanley le printemps venu.

2. John Quilty (1940-1941)

Sans aucun doute le récipiendaire du trophée Calder le plus méconnu dans l’histoire des Canadiens, John Quilty a connu la meilleure saison de sa carrière à l’âge de 19 ans. Avec une récolte de 18 buts et 16 passes en 48 matchs en 1940-1941, Quilty a terminé en tête des pointeurs de la formation montréalaise.

3. Mario Tremblay (1974-1975)

L’un des plus jeunes joueurs à avoir porté les couleurs des Canadiens, Mario Tremblay n’a pas perdu de temps à faire sa place avec le Tricolore en 1974-1975 alors qu’il n’était âgé que de 18 ans. En plus de ses 21 buts et de ses 18 passes, le Bleuet bionique a démontré qu’il n’avait pas froid aux yeux avec 108 minutes de punition.

4. Petr Svoboda (1984-1985)

Après avoir quitté sa Tchécoslovaquie natale de façon digne des meilleurs romans d’espionnage afin d’être repêché par les Canadiens en juin 1984, le frêle défenseur a percé l’alignement du Tricolore dès ses 18 ans. En 73 matchs en saison régulière, Svoboda a franchi le plateau des 30 points pour l’une des trois fois dans sa carrière de 18 saisons dans la LNH.

5. Stéphane Richer (1985-1986)

Avec une médaille d’or du championnat mondial de hockey junior et une conquête de la coupe Calder, Stéphane Richer a poursuivi sur la route du succès lorsqu’il s’est joint aux Canadiens à 19 ans. Après avoir amassé 37 points, dont 21 buts, en 65 rencontres en saison régulière, le futur double marqueur de 50 buts a aidé le Tricolore à remporter la 23e coupe Stanley de son histoire, ajoutant cinq points en 16 matchs à sa fiche en séries.

6. Guillaume Latendresse (2006-2007)

Après avoir été l’un des derniers joueurs retranchés de l’équipe en 2005 à l’âge de 18 ans, Guillaume Latendresse a fait ses très attendus débuts en 2006 sous une pluie de « Gui! Gui! Gui! ». À sa première campagne avec le Tricolore, l’attaquant de puissance, qui est rapidement devenu l’un des favoris de la foule du Centre Bell, a fait délier les cordages à 16 reprises en plus d’amasser 13 passes.

7. Mark Hunter (1981-1982)

Septième choix au total de l’encan amateur de juin 1981, Mark Hunter a fait ses débuts avec les Canadiens quelques mois plus tard. Lors de sa saison recrue à 18 ans, Hunter a amassé un total de 29 points, dont 18 buts. Ses cinq buts gagnants ont représenté un sommet d’équipe, aidant Montréal à terminer en tête de la division Adams.

8. Ken Reardon (1940-1941)

Défenseur reconnu pour garder ses adversaires en échec, Ken Reardon a amorcé en 1940-1941, à l’âge de 19 ans, sa carrière qui l’a mené au Temple de la renommée. Cette année-là, Reardon a récolté 10 points, un sommet chez les défenseurs de la formation.

9. Éric Desjardins (1988-1989)

Après deux saisons dans les rangs juniors, Éric Desjardins s’est joint à la brigade défensive du Tricolore à 18 ans. Après avoir récolté 14 points en 36 matchs en saison régulière, le natif de Rouyn a aidé les Canadiens à atteindre la finale de la coupe Stanley contre les Flames de Calgary, ajoutant deux points en 14 rencontres.

10. Gilbert Delorme (1981-1982)

Choix de première ronde des Canadiens en 1981, Gilbert Delorme a rapidement fait sa place au sein de la brigade défensive du Tricolore à l’âge de 18 ans. Le défenseur a amassé 11 points à sa saison recrue en plus de présenter un différentiel de +19.

HAUT DE PAGE ↑