Sans perdre de temps

dimanche, 13.01.2013 / 14 h 47 canadiens.com

BROSSARD – Le camp d’entraînement des Canadiens s’est finalement amorcé officiellement dimanche matin, mais sans la présence du vétéran Scott Gomez.

Alors que la future édition 2012-2013 des Canadiens a officiellement sauté sur la glace pour s’entraîner pour la première fois sous les ordres de Michel Therrien, le directeur général des Canadiens, Marc Bergevin, réglait d’autres types de détails. Alors que plusieurs s’attendaient à ce que la conférence de presse impromptue annoncée en matinée fasse place aux négociations avec P.K. Subban, c’est plutôt la décision de l’équipe de ne pas inclure le vétéran attaquant Scott Gomez dans la prochaine campagne qui a pris le haut de l’affiche.

«Avec tout ce qui s’est passé avec la nouvelle convention collective et les nouveaux règlements, nous avons analysé nos options. Il apparaissait clair qu’avec le nouveau contrat de travail et la masse salariale de l’an prochain, nous devions racheter le contrat de Scott [Gomez] », a expliqué Bergevin aux médias montréalais réunis à Brossard. «La meilleure façon, et aussi la plus sécuritaire, était de le renvoyer à la maison, de payer son salaire, puis de racheter son contrat à l’été.»

Avec la masse salariale passant de 70,2 millions cette saison à 64,3 millions en 2013-2014, la Ligue permet aux équipes de se départir de deux contrats au cours de l’été prochain pour les aider à passer sous le maximum permis. De racheter le contrat de Gomez, enlève donc un peu plus de sept millions de dollars du la masse salariale des Canadiens.

«Ça n’a rien à voir avec son jeu. C’est une décision qui a été prise pour le bien de l’organisation. Il faut planifier pour les années à venir. Avec le scénario actuel, c’était le seul choix que nous avions. Nous faisons cela parce que nous avons besoin d’espace sur la masse salariale dans le futur», a poursuivi Bergevin au sujet de la décision de l’équipe. «Il a réagi de façon très professionnelle. C’était une conversation difficile à avoir pour moi, mais il a été compréhensif et j’ai beaucoup de respect pour Scott Gomez

En raison de son rôle avec l’équipe, mais également en raison de son amitié avec lui, le capitaine Brian Gionta a été le premier à être informé de la nouvelle en arrivant pour l’entraînement dimanche matin. C’est lui qui a ensuite informé le reste de l’équipe de la décision. Dans le vestiaire, la réaction de surprise était unanime et tous ne souhaitent que du bon à leur coéquipier et ami dans le futur.

«Quand j’ai été rappelé, j’essayais de trouver ma place dans cette ligue et Gomer était là pour moi», a expliqué Max Pacioretty. «Je jouais sur un trio avec Gionta et lui et j’ai connu du succès avec lui en raison de sa personnalité sur la glace et en dehors de celle-ci – il m’a vraiment beaucoup aidé.»

«Je sais que tout le monde dans ce vestiaire va parler en bien de Gomez. Je crois que c’est encore un bon joueur de hockey. Il a été un mentor pour moi et beaucoup d’autres jeunes joueurs qui ont grandi avec lui, alors c’est triste de le voir partir.»

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

HAUT DE PAGE ↑