Galchenyuk pourrait être la vedette de la formation américaine au CMHJ

lundi, 17.12.2012 / 14 h 10 NHL.com

GREENBURGH, New York - Alex Galchenyuk est de descendance russe, mais il a vécu toute son enfance dans différentes villes nord-américaines et européennes pendant la carrière professionnelle de son père Alexander.

Mais quand est venu le temps de prendre une décision concernant sa carrière internationale, Galchenyuk n’a pas perdu de temps à se faire une idée.

« Je suis né aux États-Unis, a-t-il dit. J’ai appris mon hockey ici, je veux représenter les États-Unis. »

Galchenyuk, né à Milwaukee au cours des deux saisons que son père a jouées avec les Admirals de Milwaukee de la Ligue internationale, a fait plaisir aux dirigeants de USA Hockey quand il a fait connaître sa décision.

L’attaquant de 6 pieds 1 pouce et 195 livres, repêché par les Canadiens de Montréal au troisième rang du dernier repêchage, connaît un début saison fantastique. À sa troisième campagne avec le Sting de Sarnia de la Ligue de l’Ontario, Galchenyuk est à égalité au premier rang des marqueurs avec 27 buts, et il occupe le deuxième échelon des pointeurs avec 61 points.

« J’ai bien aimé ce que j’ai vu d’Alex au camp d’évaluation tenu à Lake Placid pendant l’été », a déclaré l’entraîneur en chef de l’équipe américaine, Phil Housley. « Il n’a cessé de s’améliorer pendant toute la semaine. Il s’est particulièrement distingué dans le match contre la Suède. Il a poursuivi son excellent travail à Sarnia et j’espère qu’il pourra en faire de même au championnat mondial. »

En plus d’avoir la chance de jouer pour l’équipe des États-Unis au Championnat mondial de hockey junior, ce sera un genre de retour à la maison pour Galchenyuk car le tournoi sera disputé à Ufa en Russie.

Même s’il jouera devant quelques amis et membres de sa famille, ne vous attendez pas à ce qu’il démontre beaucoup d’émotions par le fait qu’il jouera devant les amateurs du pays de son père, car pour lui, son pays ce sont les États-Unis.

« Peu importe où le tournoi est joué, la glace est la même partout et c’est toujours la même rondelle, a-t-il dit. Je veux juste me rendre là-bas et j’espère gagner la médaille d’or. »

La présence de Galchenyuk au sein de la formation américaine ne la rendra que meilleure.

« Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a été impressionnant », a déclaré son coéquipier avec le Sting et l’équipe américaine, le défenseur Connor Murphy à LNH.com. « Il m’a grandement aidé à présenter un meilleur différentiel car je suis souvent sur la glace avec lui. C’est vraiment impressionnant d’avoir un coéquipier comme lui. …Il est un grand leader au sein de notre équipe et un bon gars vers qui les autres se tournent. »

Si Galchenyuk réussit à se tailler une place au sein de la formation américaine, cela démontrera un impressionnant rétablissement de sa sérieuse blessure à un genou qu’il l’avait limité à seulement deux matchs lors de la saison régulière 2011-2012. Il a admis qu’il n’était pas au sommet de sa forme quand il a participé au camp d’évaluation de l’équipe américaine l’été dernier, mais il avait tout de même impressionné les dirigeants de l’équipe en évoluant au centre au sein du deuxième trio.

Galchenyuk n’est pas seulement complètement rétabli de sa blessure, il considère qu’il est présentement un meilleur joueur qu’il était avant de se blesser.

« Je pense que je suis meilleur, a-t-il avancé. Je n’avais jamais marqué 27 buts en 33 matchs avant cette année. Je me sens bien. »

Murphy, qui avait vu Galchenyuk jouer brièvement la saison dernière, partage le même avis que son coéquipier.

« Je dirais qu’il est nettement meilleur, a dit Murphy. Je ne parle pas seulement de sa force et de ses habiletés, mais également de sa confiance. … C’est impressionnant de voir tout le chemin parcouru depuis sa blessure. Il est vraiment déterminé et il est un joueur important à Sarnia. »

En plus de ses brillantes performances sur la patinoire, Galchenyuk a été nommé capitaine du Sting et il est maintenant le leader incontesté des siens. Sa transition de centre à l’ailier s’est faite sans aucune difficulté, comme le démontre ses cinq buts et huit points à ses deux derniers matchs avant de rejoindre le camp d’évaluation de l’équipe américaine.

« J’aime jouer à l’aile, mais en réalité ça n’a pas beaucoup d’importance pour moi, a déclaré Galchenyuk. Je suis un attaquant, je tente simplement d’être une menace constante et ça s’est bien déroulé dernièrement pour moi. »

Courriel HAUT DE PAGE ↑