Que sont-ils devenus? Claude Lemieux

dimanche, 18.11.2012 / 9 h 00 canadiens.com

Les Canadiens n’ont pu accumuler 100 ans d’histoire sans que plus de 750 joueurs se donnent corps et âme à l’équipe. De Donald Audette à Zarley Zalapski, d’anciens joueurs du Tricolore sont éparpillés aux quatre coins de la planète. Bien que plusieurs ardents partisans puissent se rappeler ce que leurs anciens favoris ont accompli sur la glace, une question demeure : que sont-ils devenus? L’invité d’aujourd'hui : Claude Lemieux.

Où demeures-tu aujourd’hui ?

Depuis trois ans, je fais la navette entre Phoenix et Toronto. J’ai passé un peu plus de temps à Toronto au cours des dernières années mais je crois que vais être plus souvent à Phoenix dans les années à venir.

Que fais-tu maintenant ?

J’occupe deux emplois. Je suis le président de la compagnie GRAF Canada, nous sommes une compagnie qui fabrique des pièces d’équipement de hockey. Nous sommes reconnus pour nos patins. Je suis également le président de la division nord américaine de 4Sports & Entertainment. La compagnie est basée en Suisse et nous représentons plusieurs athlètes dans différents sports. Je m’occupe du volet hockey de l’entreprise. D’ailleurs, Brandon Prust est un de nos clients.

Combien de fois par année chausses-tu les patins ?

J’essaie de jouer entre six et 12 matchs amicaux par année. Ça a été un peu plus difficile dernièrement parce que je suis très occupé, j’essaie de rester actif. C’est toujours le fun d’aller jouer.

As-tu gardé contact avec d’anciens coéquipiers ?

Il y a toujours quelque chose qui se passe avec les anciens Canadiens, il y beaucoup de matchs des anciens au programme chaque année. Je revois de nombreux lorsqu’on se rencontre pour ces matchs.

Combien de matchs des Canadiens regardes-tu par saison?

Je suis beaucoup le hockey parce que j’ai plusieurs clients qui sont dans la LNH. C’est mon travail de les supporter et de voir ce qui se passe partout dans la Ligue.

Quand as-tu assisté pour la dernière fois à un match au Centre Bell?

C’était à la fin de la dernière saison.

Y a-t-il un match de ton époque avec les Canadiens qui t’as plus marqué que les autres ?

Le match des séries contre les Whalers de Hartford où j’avais marqué le but gagnant en deuxième prolongation. Je vais toujours m’en souvenir parce que si nous ne gagnions pas, notre parcours en séries aurait pris fin et nous n’aurions pas pu nous en rendre en finale et gagner la Coupe. Encore aujourd’hui on m’en parle souvent.

Quelle est ta pièce de collection favorite des Canadiens parmi celles que tu possèdes?

Le chandail que j’ai porté à mon premier match hors-concours en carrière avec les Canadiens. Je l’ai retrouvé sur Internet il y a quelques années. On pouvait encore voir que le nom sur le chandail avait été changé. Le 32 appartenait avant à Mark Holden et on pouvait voir que son nom avait été remplacé par Lemieux. La personne qui l’avait ne m’a pas fait de rabais, j’ai dû payer 5 000 $ pour le ravoir ! J’ai jamais su comment il s’est ramassé avec mais j’ai pu vérifier avant si c’était vraiment le bon chandail.

Où conserves-tu ta bague de la coupe Stanley?

J’ai gardé toutes mes bagues et tous mes trophées. Ils me rappellent les beaux moments que j’ai vécus.

HAUT DE PAGE ↑