Jour de match: Canadiens vs. Lightning #4

mardi, 22.04.2014 / 12 h 55

- Les Canadiens ont tenu un entraînement matinal optionnel mardi matin, en vue du match numéro 4 qui sera disputé en soirée contre le Lightning de Tampa Bay.

- Au total, ce sont 13 patineurs et un gardien qui ont participé à l’entraînement, sous l’œil averti de Jean-Jacques Daigneault, Clément Jodoin, Gerard Gallant et Stéphane Waite. Les attaquants Daniel Brière, Michaël Bournival, Ryan White, Travis Moen, Brendan Gallagher et George Parros étaient du nombre, de même que les défenseurs Andrei Markov, Josh Gorges, Jarred Tinordi, P.K. Subban, Alexei Emelin, Mike Weaver et Douglas Murray. Peter Budaj était le gardien présent.

- Même si elle détient une avance de 3-0 dans la série, la troupe de Michel Therrien ne tient rien pour acquis à l’approche du match numéro 4 contre le Lightning, au Centre Bell. Bien que Tampa Bay soit à une défaite de l’élimination, le vétéran Daniel Brière sait très bien qu’une série n’est pas terminée tant que la quatrième victoire n’est pas dans les livres.

L’attaquant de 36 ans, qui faisait partie des Flyers qui ont comblé un déficit de 3-0 dans leur série contre les Bruins de Boston en 2010 et qui ont également comblé un déficit de trois buts dans le match 7 pour se rendre en finale de l’Est, insiste sur le fait que le Lightning est une équipe qui ne lâche pas.

«Le Lightning c’est une équipe très tenace. On l’a vu cette année avec la perte de [Steven] Stamkos, tout le monde s’attendait à ce qu’ils s’effondrent », a rappelé Brière, qui compte jusqu’ici une mention d’aide dans la série. Au contraire, ils se sont resserrés et ont joué du bon hockey pour finir en force. Je m’attends à la même chose. Ils sont habitués à faire face à de l’adversité et ils ne vont pas lâcher. »

Avec cette idée en tête, le défenseur Josh Gorges insiste sur le fait que ses coéquipiers et lui n’auront pas un plan de match différent lorsque le match 4 débutera.

«Nous devons avoir la même préparation, le même état d’esprit que dans les autres matchs. Ça peut sembler redondant, mais c’est une nouvelle journée, un nouveau défi. Nous affrontons une équipe désespérée, une équipe qui se bat pour sa vie et nous le savons », a insisté Gorges qui présente, à égalité avec Lars Eller, le meilleur différentiel de l’équipe en séries à plus-4. «Ils vont donner tout ce qu’ils ont. On va devoir faire la même chose. On doit avoir l’instinct du tueur, gagner toutes nos batailles, en avant du filet, à la ligne bleue, partout. »

- Brière faisait partie, dimanche, des six joueurs des Canadiens qui disputaient leur premier match en séries au Centre Bell dans l’uniforme bleu-blanc-rouge. Le vétéran de 15 saisons dans la LNH n’oubliera pas de sitôt ce moment, surtout que sa famille sera là pour lui rappeler.

«Je vais me souvenir de ce match-là pendant longtemps. Mes trois garçons étaient au match. Eux aussi ils en ont vu des matchs de séries. Mais ils me disaient qu’ils ont été impressionnés par la foule, l’ambiance tout au long du match, au début et surtout à la fin, quand on a gagné. J’ai vécu des beaux moments à Philadelphie et à Buffalo, mais ce que j’ai vécu ici dimanche soir, c’était spécial», a laissé savoir Brière, qui présente une fiche de 110 points, dont 50 buts, en 111 matchs de séries en carrière.

La performance de Ginette Reno qui chantait le Ô Canada ne l’a pas non plus laissé de glace, rendant l’occasion encore plus spéciale.

«J’ai aidé les joueurs à comprendre un peu pourquoi la foule a été aussi bruyante quand Ginette [Reno] a chanté l’hymne national. C’était un beau moment. J’en avais des frissons. La foule était en délire et j’espère revivre ça à la fin du match ce soir», a conclu Brière.

- Brière, tout comme le Québec en entier, aura l’occasion de revoir la grande dame de la chanson québécoise en action ce soir, puisqu’elle a confirmé qu’elle sera de nouveau au Centre Bell mardi soir pour y interpréter l’hymne national canadien.

-Du côté du Lightning, Ben Bishop a sauté sur la glace du Centre Bell en matinée en compagnie de ses coéquipiers. Il y est toutefois demeuré seulement une quinzaine de minutes, laissant présager qu'il ne serait pas en uniforme mardi soir. Le gardien Anders Lindback a été le premier à quitter la glace, suggérant qu’il obtiendra un quatrième départ consécutif en séries.

HAUT DE PAGE ↑