Detroit - 24 janvier 2014

vendredi, 24.01.2014 / 14 h 14

Trois ans c’est long! Depuis le dernier passage des Canadiens à Detroit, le 10 décembre 2010, nous voulions nous assurer de vivre l’atmosphère de « Hockeytown » au maximum. Heureusement, nous n’avions pas à attendre jusqu’à vendredi pour vivre notre expérience de hockey, passant notre jeudi soir au Joe Louis Arena pour assister au match opposant les Wolverines de l’Université du Michigan aux Spartans de Michigan State. Avec l’espoir du Tricolore Mac Bennett comme capitaine des Wolverines, l’ancien des Canadiens Red Berenson comme entraîneur-chef de l’équipe et avec l’ancien des Wolverines Max Pacioretty dans les gradins, nous avons décidé d’encourager l'Université du Michigan. Toutefois, puisque les deux fils de Chris Chelios, Dean et Jake, s’alignent pour les Spartans, nous étions un peu partagés.

Les Wolverines et les Spartans étaient à l’œuvre dans un amphithéâtre plus gros qu’à l’habitude, la capacité du Joe Louis Arena étant plus grande que celles des arénas Yost et Munn Ice, combinées. Avec deux fanfares aux extrémités de la glace et des milliers de partisans des deux équipes chantant les hymnes des écoles durant toute la rencontre, l’atmosphère était survoltée. La seule chose qu’il manquait était un « tailgate » party!

Une soirée de sport universitaire est spéciale. Nous avons pu voir Bennett faire de la magie sur la glace en infériorité numérique – peut-être quelque chose que les partisans du Tricolore pourront faire dans le futur – et suite à un but en fin de match par Phil Di Giuseppe, Michigan a remporté une 10e victoire à ses 11 derniers matchs entre ces deux équipes au domicile des Red Wings. Les gentils ont gagné (désolé Michigan State, on vous aime pareil). Nous en prendrions une de plus vendredi soir.

Courriel HAUT DE PAGE ↑