Jour de match - Canadiens @ Wild - 1er novembre

vendredi, 01.11.2013 / 13 h 42

- Avant l'entrainement matinal, les joueurs des Canadiens ont pris la pose sur la glace du Xcel Enery Center en compagnie des 20 pères et des nombreux invités qui prennent part au voyage père-fils.

« Tu veux toujours bien jouer, mais lorsque tu joues devant des gens qui sont très importants et spéciaux pour toi et qui représentent beaucoup pour ta carrière, tu veux bien jouer », d’indiquer Brendan Gallagher, dont le père Ian a fait le voyage. « Tu veux te présenter, jouer avec ardeur et je sais que chaque joueur dans ce vestiaire parce que chacun a parlé à quel point nos pères ont sacrifié pour que nous soyons ici aujourd’hui. En espérant que ce soir nous allons sauter sur la glace et les récompenser avec une victoire. »

-Seuls Daniel Brière et Brandon Prust, qui ont suivi l'équipe sur la route, n'ont pas pris part à l'entrainement.

- Michel Therrien a confirmé que Carey Price effectuera son 12e départ de la saison ce soir contre le Wild tandis que Peter Budaj sera d’office samedi soir au Colorado. Il a indiqué que si tout allait bien, Max Pacioretty effectuera un retour au jeu samedi contre l’Avalanche.

- George Parros, sans sa réputé moustache, a pris part à l'entrainement et renouera avec l'action contre le Wild après avoir été sur la touche lors des 12 derniers matchs en raison d'une commotion cérébrale.

« Je me sens plus léger et plus rapide. Moins viril », a lancé d’entrée de jeu Parros, qui a fait raser sa moustache hier avant le départ vers St. Paul, lui qui participe au mouvement Movember pour la quatrième fois cette année. « Je me sens bien. Je suis au point où je peux revenir au jeu avec confiance. Je ne voulais pas brusquer les choses. C’est important pour ce genre de blessure. Je suis prêt à jouer. »

- L’entraîneur-chef Michel Therrien affrontera pour la première celui qui a été son assistant pendant sept saisons dans l’organisation des Penguins, Mike Yeo.

« Nous avons travaillé ensemble à Wilkes-Barre. Quand je suis arrivé à Pittsburgh, il est venu avec moi. J’ai vraiment aimé mon temps avec lui. Il a une bonne éthique de travail. Il a une bonne tête de hockey. Il est très respecté par ses joueurs. J’ai essayé de l’aider et il m’a certainement aidé également. C’est ce que le métier d’entraîneur est : partager. C’est un bon gars. Je suis très heureux du succès qu’il connaît avec le Wild. »

HAUT DE PAGE ↑