New York - 28 octobre 2013

lundi, 28.10.2013 / 7 h 00

New York est une métropole reconnue pour ses attractions touristiques et ses icônes culturelles. En marchant au travers de la métropole, nous avons constaté à quel point celle-ci a été transformée en véritable musée à ciel ouvert, notamment durant une virée dans Central Park. Une des expositions s’intitulait The Pond. Pour un coût de 5 $, un touriste curieux, ou encore un New-Yorkais solitaire cherchant à entendre une voix fameuse peut faire le tour de Central Park en écoutant la voix de son plus célèbre personnage, Carrie Bradshaw, de la série culte Sex and the City, interprétée par Sarah Jessica Parker.

À part les taxis jaunes, le métro et les gratte-ciels à perte de vue, la ville de New York est reconnue pour les klaxons qui se font entendre à toute heure du jour ou de la nuit. Dans cette jungle urbaine, il faut savoir manier le klaxon à perfection si on veut se faire respecter. Toutefois, dans l’espoir de rendre la ville un peu plus tranquille et de rappeler que le klaxon doit être utilisé en cas d’urgence, la ville a adopté un règlement associé à une amende plutôt salée de 350 $. Il reste encore à savoir si le règlement fonctionne vraiment, mais les New-Yorkais y penseront à deux fois avant de sauter à deux mains sur leur klaxon.

Dans le quartier de Tribeca, nous avons vu un véritable match de roller-hockey, à la new-yorkaise, avec des poubelles en métal au lieu des buts. Bien que la scène puisse avoir l’air tout droit sortie de Mighty Ducks 2, un joueur de la LNH a en réalité réussi à percer en jouant ce genre de rencontre, sur l’asphalte de Hell’s Kitchen. Joe Mullen, natif de New York, a débuté de cette façon avant de transférer son talent sur glace. Il marquera finalement 502 buts en saison régulière, remportant trois coupes Stanley au passage, avec les Flames en 1989, puis avec les Penguins en 1991 et 1992.

HAUT DE PAGE ↑