Jour de match - Ducks @ Canadiens - 24 Oct.

jeudi, 24.10.2013 / 12 h 10

- Les Canadiens ont tenu un entraînement optionnel en matinée, en vue de la rencontre de jeudi soir contre les Ducks d'Anaheim.

- Au total, 15 joueurs, en plus des deux gardiens, ont participé à l'entraînement. Les seuls absents étaient Tomas Plekanec, David Desharnais, Travis Moen, Ryan White et Francis Bouillon.

- Après un départ canon à Hamilton, Greg Pateryn a été rappelé des Bulldogs mercredi soir. Le défenseur de 23 ans était à l’entraînement avec ses coéquipiers jeudi matin. Bien qu’il risque fort de ne pas être dans l’alignement contre les Ducks, il compte bien tirer profit au maximum de son temps à Montréal.

«J’ai eu beaucoup de temps de jeu avec les Bulldogs. J’ai eu du temps en avantage numérique et en infériorité numérique et ça paie », a expliqué Pateryn, qui a amassé quatre points en cinq matchs pour se retrouver comeneur à Hamilton. «Je crois que d’avoir du temps en avantage numérique aide, mais il faut que les tirs se rendent. Quand tu as une bonne présence au filet, de bonnes choses arrivent. Les points sont comme un bonus. Je suis fier de mon travail en défensive et de ma première passe. Je vais y aller un jour à la fois. Quand j’aurai une chance de jour, je jouerai mon style de jeu.»

- George Parros était de retour sur la patinoire avec ses coéquipiers pour une première fois depuis le 1er octobre, alors qu'il avait subi une commotion cérébrale après un combat avec Colton Orr.

«C’est vraiment bien de passer à l’étape suivante, qui est de patiner avec l’équipe. J’ai passé beaucoup de temps à patiner à vitesse réduite et à me remettre en forme, alors c’est bien de pouvoir recommencer à faire des exercices avec les gars », a soutenu Parros, qui a patiné au cours des derniers jours en compagnie de Douglas Murray et Alexei Emelin. «Ce n’est encore qu’une étape dans le processus de retour, mais c’est bon de pouvoir la franchir. »

Toutefois, le colosse devra attendre avant de faire un retour au jeu, voulant s’assurer que tout est de retour à la normale avant de participer à une rencontre.

«En raison de mon statut et de mon rôle dans l’équipe, je veux seulement m’assurer que tout est correct. Je n’essaie pas de revenir prématurément. J’essaie de faire les bonnes choses et de prendre soin de ma tête en premier », assure Parros.

Pendant sa convalescence, Parros a entendu le débat concernant le futur des bagarres dans la LNH. Bien qu’il amène plus au sport que seulement un crochet du droit, l’homme de 33 ans sait très bien à quel point un combat au bon moment peut changer le momentum d’une rencontre.

«Je ne suis pas content qu’ils utilisent un de mes combats pour dire que les combats n’ont plus leur place dans la Ligue. C’est certain que je suis en faveur des combats. Je crois que ça a sa place », a soutenu le détenteur d’un diplôme en économie de l’université Princeton. «Des accidents de la sorte peuvent arriver, que ce soit dans un combat ou non. La glace est une surface dure et les bandes aussi. C’est une année bizarre où plusieurs gars ont dû sortir en civière. La ligue essaie d’éliminer ces incidents et les joueurs aussi. Nous le voulons tous.»

- La rencontre de jeudi soir aura un petit quelque chose de particulier avec le retour de Saku Koivu au Centre Bell. Il pourrait s'agir de la dernière visite du Finlandais au Centre Bell. Au total dans le vestiaire des Canadiens, cinq joueurs ont évolué en compagnie de Saku Koivu, soit Andrei Markov, Tomas Plekanec, Carey Price, Josh Gorges et Francis Bouillon. Bouillon et Markov étaient d’ailleurs présents lorsque Saku Koivu a ému la population québécoise en revenant au jeu après avoir combattu un cancer.

«On a vécu beaucoup d'émotions avec le retour au jeu de Saku », s’est souvenu Francis Bouillon qui était sur la glace du Centre Bell le 9 avril 2002. «Ça a été incroyable dans le Centre Bell. C'est le plus d'émotions que j'ai vécues en jouant avec les Canadiens. Saku a toujours été apprécié par les partisans en tant que joueur, en tant que personne et en tant que coéquipier. C’est un gars qui travaillait fort pour sa grandeur et sa grosseur. Je crois qu’il a fait un très bon travail en tant que capitaine. »

-L'alignement pour la rencontre de jeudi soir devrait être le même que lors de la rencontre de mardi soir contre les Oilers d'Edmonton.

HAUT DE PAGE ↑