Raleigh, 7 mars 2013

jeudi, 07.03.2013 / 2 h 00

Que vous soyez amateur de film d’horreur ou non, vous avez tous probablement déjà vu une scène où quelqu’un se regarde dans le miroir et voit soudain une forme, généralement humaine et effrayante apparaître derrière soi. Et bien c’est un peu ce qui est arrivé à notre arrivée à l’hôtel en Caroline, mais il s’agissait plutôt d’une émission de cuisine que d’une petite fille sanguinolente nous demandant de la libérer. Néanmoins surprenant quand il est deux heures du matin.

En raison d’un match de basketball présenté au PNC Arena mercredi soir, le Tricolore a dû se rabattre sur le centre d’entraînement des Hurricanes, le Raleigh Center Ice pour l’entraînement mercredi midi. S’il y a quelque chose à dire à propos de cet aréna, c’est qu’il est plutôt bucolique. Signe des temps, voici un des éléments qui se retrouvaient dans le hall d’entrée de l’établissement : une authentique machine d’arcade «vintage» comportant des titres classiques tels que Pacman et Donkey Kong. Entre deux entrevues, l’envie d’essayer ladite machine s’est faite grandissante. Malheureusement lorsqu’est venu le temps d’y insérer une pièce de monnaie, notre bon vieux 25 sous canadien n’a pas été accepté…Nous en avons été quittes pour une petite partie d’Angry Birds sur nos téléphones.

L’industrie du vin en Caroline du Nord est en pleine expansion, l’État se retrouvant pour l’instant au 10e rang des producteurs de vins aux États-Unis. C’est avec cette idée en tête que nous sommes allés faire un tour chez Total Wine, une sorte de SAQ américaine, qui est en fait le plus gros vendeur de vins spécialisés au pays de l’Oncle Sam. Plus de 8 000 sortes de vins, 3 000 sortes de spiritueux et 2 500 sortes de bières y sont répertoriés.

En fouillant un peu pour tenter de trouver la perle rare, quelle ne fût pas notre surprise lorsque nous avons découvert qu’un produit bien de chez nous avait fait le chemin de Chambly, au Québec, jusqu’à Short Hills, en Caroline du Nord. Dans l’allée des bières nous avons trouvé un coffret s’intitulant Diabolic Pleasures (Plaisirs diaboliques), mettant en vedette des produits de la brasserie Unibroue, La Maudite et L’eau bénite. Après de plus amples recherches, nous avons découvert qu’Unibroue distribue maintenant sa bière dans plus de 20 pays à travers le monde. C’est Robert Charlebois qui doit être fier!

HAUT DE PAGE ↑