À compter du 1er septembre 2011, le partisan « médias sociaux » du jour sera annoncé quotidiennement sur Twitter via @canadiensmtl, le compte Twitter officiel des Canadiens de Montréal. Le partisan sélectionné se méritera ainsi une carte-cadeau d’une valeur de 10$ échangeable à la Zone Canadiens. De plus, le profil du gagnant sera publié sur canadiens.com. Dites-le à vos amis, c’est dans votre intérêt.

Christopher Sweeney (18 décembre, 2011)

dimanche, 18.12.2011 / 24 h 02
X
Partagez avec vos amis


Partisans m\u00E9dias sociaux - D\u00E9cembre 2011
Christopher Sweeney (18 d\u00E9cembre, 2011)

Age: 29
Nom d'usager Twitter: @powerfulpeanuts  
Ville: Glasgow, Scotland         
                                                                   
Expliquez-nous comment vous répandez votre passion des Canadiens sur les médias sociaux:


J’ai été introduit aux Canadiens de Montréal par l’entremise de ma copine et ses parents, des montréalais très fiers de Rivière-des-Prairies.

Je ne m’y étais pas vraiment mis jusqu’à ce que j’aille au Centre Bell pour voir mon premier match le 7 janvier 2010. Les Canadiens affrontaient les Panthers de la Floride et ils ont gagné 2-0. J’ai même rencontré Youppi!, quel bonhomme gentil !
J’ai été complètement surpris par l’énergie électrisante qui m’a envahie, je savais que c’était le destin. En quelques secondes, j’avais l’impression de faire partie de l’équipe et l’ambiance au Centre Bell m’a donné des frissons. Les sentiments d’excitation et de passion parcouraient tout mon corps. À ce moment-là, je savais que j’allais être un fan des Canadiens pour la vie, et je le suis. C’est comme si j’avais été dans le noir tout ce temps, et que j’avais finalement vu la lumière. Je me sentais réellement connecté à l’organisation des Canadiens, et j’ose même dire que j’en fais partie.

Maintenant que je suis de retour à Glasgow, se sont vraiment les médias sociaux qui me rapprochent aux Canadiens. Je suis capable d’écouter les matchs à la télévision sur mes canaux sportifs, mais il n’y a pas de couverture médiatique du hockey en Grande-Bretagne. Donc, avant et pendant la plupart des matchs, je vais sur le compte Facebook officiel et je partage mes pensées positives. L’une de ces pensées était une citation de la pièce MacBeth de  Shakespeare. De voir la réaction des autres, et de pouvoir interagir avec d’autres fans est incroyable. Tu as vraiment l’impression que nous sommes tous connecté à cette superbe équipe, qu’importe d’où tu viens, ce que tu as l’air et ce que tu fais pour gagner ta vie.

Je vais aussi sur Twitter pour parler des matchs et de l’équipe. Comme tous mes contacts sont basés en Grande-Bretagne et ne connaissent rien au hockey, j’utilise les médias sociaux afin de les introduire au plus beau des sports sur la planète. J’écris aussi souvent des messages sympathiques à mon joueur favori, P.K. Subban, mais je n’ai toujours pas reçu de message en retour !

Les Glorieux ont vraiment changé ma vie et rien au monde ne pourra battre le sentiment de voir les Canadiens et de savoir qu’on fait partie de la grande famille. Je serai toujours reconnaissant envers Montréal et ses habitants pour ça.