Calgary - 6 mars 2012

mardi, 06.03.2012 / 15 h 13
 Lors d’un récent périple sur la route qui nous avait mené à Buffalo… ou plutôt Niagara Falls, nous avions visité la plus haute tour de la ville avec, comme résultat, une vue imprenable sur du brouillard. Déçus de l’expérience, nous avons donc décidé de tenter notre chance cette fois au Calgary Tower, de la ville du même nom, pour avoir une vue saisissant des Montagnes Rocheuses, nos Montagnes Rocheuses. Avec un ciel bleu azur, ou du moins avec aucun brouillard en vue, nous avons en eu, cette fois-ci, pour nos 16$.



L’expression « Le monde est petit » prend tout son sens ici lorsque vous regardez à travers le plancher vitrée du Calgary Tower qui est situé à 525 pieds du sol.


Ce n’est évidemment pas tout le monde qui aime la saison hivernale, même si l’hiver est aussi clément comme celui que nous connaissons en 2012. Si Montréal est reconnue pour sa ville souterraine, Calgary, elle, est reconnue pour ses « trottoirs aériens ». Ainsi, si l’hiver est trop rude pour vous et que vous n’avez pas à sortir le bout du nez dehors, Calgary serait également la ville idéale pour vous. Ce trottoirs aérien, nommé 15+ car il se retrouve à 15 pieds du sol, est composé de 59 ponts et forme un corridor de 16 kilomètres. De quoi vous garder bien au chaud et les pieds bien au sec.




Si les fameux chapeaux de cowboy Stetsons font partie du paysage de Calgary, Lanny McDonald a, quant à lui, fait partie du paysage des Flames pendant plus d’une décennie. Le membre du Temple de la renommée n’est pas seulement immortalisé au Saddledome où son numéro 9 flotte dans les hauteurs de l’édifice depuis 1990, mais également au bar Buzzards où une sculpture en bois d’une dizaine de pieds rend hommage à l’homme à la fameuse moustache rousse.