Fort Lauderdale - 29 mars 2014

samedi, 29.03.2014 / 10 h 24
X
Partagez avec vos amis


Le carnet de route 2013-2014
Fort Lauderdale - 29 mars 2014

Tout le monde sait que le Temple de la renommée du hockey se trouve à Toronto. Toutefois, saviez-vous que celui de la natation au niveau international se trouve à Fort Lauderdale? Fondé en 1964, ce musée a été conçu pour faire découvrir la natation au grand public, en plus de rendre hommage aux nombreux athlètes qui ont marqué l’histoire de la natation, peu importe la discipline. Dans le but d’en apprendre un peu plus sur cet endroit et pour profiter un peu de l’air climatisé parce qu’il fait si chaud ici (nous faisons des blagues!) nous sommes allé à la découverte.

En fouillant un peu au travers de la liste des nombreux athlètes, entraîneurs et contributeurs qui ont été intronisées au Temple de la renommée, nous avons reconnu quelques visages familiers qui ont marqué l’imaginaire des Québécois au fil des années : la médaillée d’or en plongeon aux Jeux olympiques de Los Angeles Sylvie Bernier, ainsi que la double médaillée olympique en nage synchronisée, Sylvie Fréchette. D’ailleurs, il y avait une petite section dédiée à Fréchette, à qui on avait remis sa médaille d’or des Jeux de Barcelone au Forum de Montréal en 1993 en raison d’une erreur d’une des juges.

Sans surprise, tout ce qui touche aux Jeux d’été occupe une place de choix dans ce musée. Et nous nous sommes sentis comme à la maison puisque de nombreux objets datant des Jeux olympiques à Montréal. Parmi eux, une médaille des Jeux de 1976 a attiré notre attention. Après avoir vu de près celles qu’ont reçu Carey Price et P.K. Subban à Sotchi, nous n’en revenions pas comment les médailles sont beaucoup plus grosses de nos jours.

Juste à côté du bâtiment où se trouve le musée, a été emménagé un centre aquatique où plusieurs compétitions de natation sont organisées chaque année et où les visiteurs peuvent venir se rafraichir en effectuant quelques longueurs. Nous aurions adoré sauter dans l’eau et profiter de ces superbes installations, mais le devoir nous appelait et nous avons dû aller travailler. Ce n’est que partie remise!