Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
Nouvelles
PUBLIÉ SUR mercredi, 28.05.2014 / 11 h 30

- Les Canadiens ont tenu un entraînement facultatif mercredi matin à Brossard, quelques heures avant leur départ pour New York où ils disputeront le match #6 de leur série face aux Rangers, jeudi.

- Après avoir purgé ses deux rencontres de suspension qui lui ont fait rater les matchs de dimanche et mardi, Brandon Prust sera admissible à revenir au jeu jeudi soir. Interrogé quant à savoir s’il est du genre à modifier une formule gagnante, Michel Therrien a indiqué que oui et a confirmé que son robuste attaquant sera réintégré à sa formation jeudi. L’entraîneur-chef du Tricolore n’a pas voulu dévoiler qui laisserait sa place à Prust.

- Absent lors du match #5 en raison d’une blessure, Alexei Emelin accompagnera ses coéquipiers à New York mais on ne sait pas encore s’il sera en mesure de revenir au jeu. Rappelons que Nathan Beaulieu l’avait remplacé mardi soir.

- Pour une deuxième journée consécutive, Carey Price s’est de nouveau entraîné avant ses coéquipiers avec tout son équipement de gardien.

|
|
|
PUBLIÉ SUR mardi, 27.05.2014 / 11 h 44

- Les Canadiens ont organisé un entraînement facultatif mardi matin au Complexe sportif Bell de Brossard, à quelques heures du match #5 de leur confrontation face aux Rangers de New York au Centre Bell. Tous les joueurs étaient sur la glace à l’exception de Tomas Plekanec, qui a pris l’option.

- Le Tricolore tentera d’éviter l’élimination ce soir face aux Rangers et devra remonter un déficit de 1-3 pour la troisième fois de son histoire, comme c’est arrivé en 2003-2004 contre Boston et en 2009-2010 face à Washington. En plus d’affronter une équipe qui a elle-même surmonté une situation identique en deuxième ronde face aux Penguins de Pittsburgh, et ayant eux-mêmes évité l’élimination à deux occasions face aux Bruins lors de la ronde précédente, tout le monde dans le clan montréalais s’attend à qu’ils soient à leur meilleur ce soir.

« Je m’attends à ce que l’on joue notre meilleur match de la série. On a vécu une situation semblable il n’y a même pas deux semaines. C’était la même chose », explique l’entraîneur-chef Michel Therrien en faisant allusion aux victoires des siens lors des matchs #6 et #7 contre Boston dernièrement. « On a été capable en tant qu’équipe de monter notre jeu d’un cran par deux choses : notre préparation et notre attitude. On est très conscients de l’enjeu du match de ce soir, et je m’attends à ce que notre équipe dispute son meilleur match de la série. »

Alors que la dernière rencontre s’est décidée en prolongation et que le portait de cette série aurait pu être complètement différent, chacun des joueurs dans le vestiaire sait que ce n’est qu’une question de temps avant que le vent ne tourne. Le fait de faire face à l’élimination et de possiblement voir leur saison de rêve se terminer dès ce soir est une source de motivation inimaginable.

« Cette série pourrait facilement être 2-2. Pour être honnête, nous n’avons pas très bien joué. Je ne crois pas que nous avons été à notre meilleur, ce n’est même pas proche. C’est une chose sur laquelle nous devons bâtir », raconte Dale Weise, qui a été blanchi de la feuille de pointage depuis le début de la série face aux Rangers. « Faire face à l’élimination sera notre plus grande source de motivation. Chaque personne dans le vestiaire est un compétiteur. Nous devons remporter trois gains consécutifs. C’est difficile, mais pas impossible. Si un groupe peut le faire, c’est celui-ci. »

- Puisqu’il s’agissait d’un entraînement facultatif, de nombreux changements et rotations différentes ont pu être aperçus au sein des trios offensifs. Bien que Michel Therrien ait mentionné lors de son point de presse qu’il ne fallait pas se fier à ce qui a été vu sur la glace mardi matin, les joueurs savent que puisque la marge de manœuvre est pratiquement inexistante, leur entraîneur pourrait effectuer des changements afin de créer une étincelle qui pourrait s’avérer utile en cette situation de non-retour.

« Nous devons trouver un moyen de mettre des rondelles dans le filet. Nous n’avons pas fait du bon travail dans cette facette, moi particulièrement, surtout lors du dernier match », admet Max Pacioretty, qui n’a réussi aucun tir en direction d’Henrik Lundqvist lors du match #4. « Nous avons eu quelques opportunités de le faire lors du dernier match, c’est pour ça que les entraîneurs veulent changer un peu les choses pour relancer les gars. »

En vrac: Pacioretty

« Lorsqu’on regarde l’ensemble, nous devons nous concentrer sur un match à la fois et une période à la fois », poursuit Pacioretty. « Si nous l’emportons ce soir, nous devrons nous dire que nous étions dans la même situation il n’y a pas si longtemps face à la meilleure équipe de la Ligue. »

- Après avoir patiné pour une première fois lundi depuis qu’il a subi une blessure lors du match #1, Carey Price a de nouveau sauté sur la patinoire aujourd’hui en compagnie de l’entraîneur des gardiens Stéphane Waite et du thérapeute de l’équipe Graham Rynbend, mais cette fois avec tout son équipement complet. Par contre, comme Michel Therrien l’a indiqué hier, aucune date de retour n’est encore prévue et il ne reviendra assurément pas contre les Rangers.

- Le match débute à 20 h.

|
|
|
PUBLIÉ SUR lundi, 26.05.2014 / 15 h 00

MONTRÉAL – Après avoir mené son équipe vers une victoire en sept matchs contre les Bruins de Boston et Patrice Bergeron en demi-finale de l’Association de l’Est au cours des séries 2014, voilà que le défenseur des Canadiens, P.K. Subban affronte son rival des Bruins dans la finale du vote pour se retrouver sur la couverture du jeu NHL 15.

Subban, le récipiendaire du trophée Norris en 2013, a battu l’attaquant des Maple Leafs de Toronto Phil Kessel en ouverture de rideau, avant de livrer une chaude lutte à son coéquipier avec Équipe Canada et membre des Kings de Los Angeles, Drew Doughty.

De son côté, Bergeron a d’abord eu le dessus sur le défenseur étoile des Sénateurs d’Ottawa Erik Karlsson, avant d’obtenir son billet pour la finale en battant T.J. Oshie des Blues de St-Louis.

Vous pouvez voter dès maintenant pour P.K. Subban en vous rendant au covervote.nhl.com ou encore en utilisant le mot-clé #NHL15Subban sur Twitter ou sur Instagram. Et n’oubliez pas, les jeudis, toutes les utilisations du mot-clé comptent double. N’hésitez pas à voter et surtout, à voter souvent !


|
|
|
PUBLIÉ SUR lundi, 26.05.2014 / 14 h 18

- Les Canadiens ont tenu un entraînement matinal au Complexe sportif Bell, au lendemain de leur retour à Montréal après les deux matchs disputés à New York. Le prochain affrontement de la série aura lieu mardi soir, alors que les Rangers seront au Centre Bell pour y disputer le match #5, eux qui mènent la série 3 à 1.

- L’équipe ayant atterri à Montréal aux petites heures du matin, vers 2h30, Michel Therrien a décidé de convier ses joueurs à un entraînement optionnel. Au total, seulement 11 joueurs ont sauté sur la patinoire, en plus des gardiens Peter Budaj et Dustin Tokarski. On comptait donc les défenseurs Francis Bouillon, Nathan Beaulieu, Jarred Tinordi et Douglas Murray, de même que les attaquants Michaël Bournival, Rene Bourque, Brandon Prust, George Parros, Travis Moen, Ryan White et Tomas Plekanec.

- Seuls les entraîneurs Gerard Gallant et Stéphane Waite ont participé à l’entraînement.

- Blessé depuis le match #1 contre les Rangers, Carey Price a patiné un peu en survêtement en matinée, bien avant l’entraînement officiel de l’équipe.


|
|
|
PUBLIÉ SUR dimanche, 25.05.2014 / 13 h 28

- Les Canadiens ont tenu un entraînement optionnel dimanche midi au Madison Square Garden en vue de la quatrième rencontre de la série présentée en soirée contre les Rangers. Brian Gionta, Thomas Vanek, Andrei Markov, Carey Price et Mike Condon étaient les seuls absents.

- Michel Therrien n’a pas confirmé qui remplacera Brandon Prust - qui purgera le premier match de sa suspension de deux matchs - ou s’il allait apporter d’autres modifications à son alignement.

- Pour une deuxième fois au cours de la série, deux jours se sont écoulés entre deux matchs, un repos salutaire à ce stade-ci de la saison.

« C’est quand même bien d’avoir ce repos pour avoir le temps de guérir quelques bobos. Ça ne me dérange pas de jouer tous les deux jours. Je suppose que NBC dicte ce qui se passe alors… », de lancer Mike Weaver, tout sourire.

- Tentant de retrouver l’avantage de la glace avec une deuxième victoire de suite au Madison Square Garden, l’attaquant Max Pacioretty a réitéré l’importance de ce quatrième match pour lui et ses coéquipiers.

« C’est un de ces matchs où tu te retrouves avec un retard de deux matchs ou tu égales la série. Je m’attends à un match rapide et physique », d’admettre Pacioretty, qui a grandi à moins d’une heure du Madison Square Garden. « La rivalité se bâtit au fur et à mesure que la série progresse et c’est ce qui rend les choses agréables.

- En partant du principe que les rivalités se forment en séries - les Canadiens n’ayant pas affronté les Rangers lors du grand bal du printemps depuis 1996 - les trois premières parties en mai 2014 ont permis de remédier rapidement à la situation.

« Je crois que l’animosité augmente à chaque match. Quand tu affrontes la même équipe trois fois de suite, les émotions montent à la surface et elles sont à fleur de peau », d’expliquer Josh Gorges. « Je crois que l’on voit cela dans cette série. Cela ne va aller qu’en augmentant. Les deux équipes sont dans la course pour quelque chose d’assez important. Quand c’est le cas, tu sais que le niveau de compétitivité va s’accroître et tu vas avoir de l’animosité entre les deux équipes. »

- Après le « Praticegate » d’hier où l’entraîneur-chef des Canadiens Michel Therrien a indiqué au personnel d’entraîneurs des Rangers de ne pas assister à l’entraînement de son équipe, la guerre de mots s’est poursuivie dimanche. Mais Therrien a tenu à clarifier les choses.

« Tout d’abord, Alain Vigneault est un bon ami et je suis privilégié de l’être », d’expliquer Therrien, qui était à la barre du club-école des Canadiens lorsque Vigneault a dirigé le Tricolore. « Il est une personne importante dans ma vie. Il est un gars qui m’aidé à atteindre le hockey professionnel et je respecte beaucoup ça. Au fil du temps, nous sommes devenus amis et j’ai une tonne de respect pour lui et c’est un bon entraîneur. Mais présentement, nous bataillons pour la même chose : une place en finale de la coupe Stanley. Nous devons mettre notre amitié de côté pendant deux semaines, mais je suis certain que lorsque ce sera fini, nous pourrons aller boire une bonne bière froide. »

Si cette guerre de mots est digne des meilleurs spectacles présentés sur Broadway, une chose seule importante aux yeux du pilote du Tricolore.

« L’important pour nous est le match de ce soir », de conclure Therrien, affichant son meilleur sourire. « Tout le reste, c’est un show de boucane. »

- Tandis que les Canadiens sauteront sur la glace du Madison Square Garden, le Centre Bell sera de nouveau plein à craquer, alors que 20 000 billets ont été vendus pour l’événement le Party DU Club IV.

- Il s’agit de la dernière journée pour voter pour la deuxième ronde pour la couverture de NHL15. Les partisans sont invités à utiliser #NHL15Subban pour voter pour P.K. Subban qui est en compétition avec Drew Doughty des Kings de Los Angeles.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com


- canadiens.com

|
|
|
PUBLIÉ SUR samedi, 24.05.2014 / 15 h 15

- Les Canadiens ont repris l’entraînement samedi midi alors que 24 attaquants et deux gardiens ont sauté sur la glace du Madison Square Garden. Seuls Carey Price et Mike Condon, parmi les joueurs présents à New York n’y ont pas pris part.

- Suspendu pour les deux prochains matchs, Brandon Prust a pris part en l'entraînement en effectuant des exercices en rotation avec George Parros sur le trio de Ryan White et Travis Moen. Il a par la suite rencontré la presse pour discuter de sa suspension.

« La mise en échec n’était pas un sujet de discussion, c’était plutôt le synchronisme de la mise en échec », d’indiquer Prust. « C’était ma première présence du match. Je veux générer de l’énergie et distribuer quelques mises en échec. Je vois Stepan avec la rondelle et me positionne, et je vais un bon travail de me placer devant lui et de reculer devant lui. Mes patins sont sur la glace, mes épaules dans sa poitrine. Je n’ai pas quitté la glace. Tout était à propos du synchronisme. C’est une fraction de seconde. La LNH juge une mise en échec comme tardive à 0,6 secondes. La mienne était à 0,8 secondes. C’est ma faute. Mon objectif était toutefois d’appliquer une bonne mise en échec. »

Coéquipier de Derek Stepan pendant deux saisons avec les Rangers, l’attaquant a offert ses excuses par message texte.

« J’ai envoyé un message texte à Step. Je n’allais pas le faire au départ », d’avouer Prust. « Lorsque j’ai appris qu’il était blessé, une fracture de la mâchoire, je l’ai rejoint par message texte juste pour lui dire que je me sentais mal. Je ne voulais pas blesser personne, surtout un de mes amis. Je lui ai dit exactement ce que je vous ai dit. J’espère qu’il va guérir rapidement.

« Oui, il a répondu », de poursuivre Prust. « C’était court. Il comprend d’où je viens. »

Jadis un favori de la foule, à voir les commentaires sur la Twittosphère, ce temps est déjà derrière Prust.

« Durant les séries, je me suis éloigné de Twitter. Évidemment, les partisans de New York ne sont pas heureux et avec raison. Ils sont passionnés et protègent leurs joueurs, tout comme leur organisation et tout comme les partisans montréalais feraient pour moi. Ça ne m’inquiète pas trop. Ils ne sont plus mes partisans. Je suis à Montréal maintenant et c’est de ces partisans dont je me soucie. Je me souviens de mon temps passé ici et j’ai aimé la ville et apprécié l’organisation, mais je me concentre pour être prêt pour le match 6, pas le reste. »

- Laissé de côté lors des huit derniers matchs, Francis Bouillon s'est entraîné en compagnie de Mike Weaver pour former le troisième paire de défenseurs. Michel Therrien n'a toutefois confirmé si le vétéran allait effectuer un retour dans la formation.

- Trios et paires à l’entraînement

Gallagher-Desharnais-Pacioretty
Galchenyuk-Plekanec-Gionta
Vanek-Eller-Bourque
Weise-Brière-Bournival
Moen-White-Parros/Prust


Subban-Gorges
Markov-Emelin
Bouillon-Weaver
Beaulieu-Murray/Tinordi

|
|
|
PUBLIÉ SUR vendredi, 23.05.2014 / 11 h 13

(NHL.com) - L’attaquant des Canadiens de Montréal Brandon Prust aura une audience téléphonique vendredi après-midi avec le département de sécurité des joueurs de la LNH afin de discuter de sa mise en échec à l’endroit de l’attaquant des Rangers de New York Derek Stepan pendant le troisième match de la Finale de l’Association de l’Est contre les Rangers de New York jeudi soir.

L’incident a eu lieu à 2:48 de la première période. Stepan a quitté la rencontre brièvement avant de revenir plus tard en première période. Aucune pénalité n’a été décernée sur le jeu.

Le Canadien a remporté le match 3-2 en prolongation.

On discutera de la possibilité du geste illégal suivant pendant l’audience : obstruction. Cependant, le département de la sécurité des joueurs se réserve le droit d'apporter des ajustements à l'infraction en question après une étude plus approfondie du jeu.

|
|
|
PUBLIÉ SUR jeudi, 22.05.2014 / 11 h 38

- Tous les joueurs, sauf l’attaquant Brandon Prust, ont participé à l’entraînement matinal optionnel au Madison Square Garden. Michel Therrien a toutefois confirmé qu’il était disponible pour le match de ce soir. Questionné à savoir s’il allait effectuer des changements à son alignement, le pilote du Tricolore n’a pas dévoilé son jeu, même si la question lui a été posée à deux reprises.

« Je suis très content que tu t’essayes », de répondre Therrien, le sourire bien pendu aux lèvres. « Honnêtement, je vais dévoiler mon alignement ce soir. Il pourrait y avoir des ajustements. »

- Tel que confirmé mercredi, Dustin Tokarski prendra part à son deuxième match en carrière en séries. Lors de sa première sortie lundi soir au Centre Bell, Tokarski a réalisé 27 arrêts dans la défaite. Bien que le jeune de 24 ans n'en soit qu’à ses premiers pas en séries dans la LNH, il ne s’agit pas de ses premiers matchs où l’enjeu est crucial, lui qui a remporté par le passé la coupe Telus au niveau midget, la coupe Memorial, la médaille d’or au Championnat mondial de hockey junior et la coupe Calder dans la Ligue américaine, un curriculum qui impressionne ses coéquipiers.

En vrac: Michel Therrien

« Nous avons beaucoup confiance en lui », a expliqué Max Pacioretty à propos du natif de Humboldt en Saskatchewan. « Il est un très bon gardien de but. J’ai récemment appris tous les succès qu’il a connus aux niveaux précédents et cela en dit long sur sa personnalité et son caractère. Il ne semblait pas nerveux lors du dernier match dans une situation où on serait en droit de s’y attendre. Il était confiant et il a joué un très bon match. On a besoin qu’il continue de jouer comme ça. »

- Toujours à la recherche d’un premier but en sept avantages numériques depuis le début de la série en plus d’en avoir alloué quatre en dix occasions à court d’un homme, le Tricolore sait qu’il devra remporter la bataille des unités spéciales s’il désire revenir dans cette série.

« Nous devons être meilleurs pas seulement en avantage numérique, mais en désavantage numérique. Les unités spéciales nous ont permis de nous rendre où nous sommes », d’avouer Therrien alors que le jeu de puissance présente un pourcentage d’efficacité de 26,3% et 80% avec un homme en moins. « Après les deux premiers matchs, nous nous devons d’être meilleurs si nous voulons connaître du succès. Il faut faire quelques ajustements, mais il faut aussi revenir à la base, prendre de meilleures décisions. Notre jeu de puissance doit être un peu plus intense. En désavantage numérique, nous avons perdu des bagarres qui ont fait en sorte que les Rangers ont pu profiter de leur jeu de puissance. »

- Même si les Canadiens se sont offert un bombardement en règle sur Henrik Lundqvist lors du match numéro 2 présenté au Centre Bell lundi en réalisant 41 tirs au but, ils savent qu’ils devront rendre la vie du gardien suédois un peu plus ardue s’ils veulent voir la lumière rouge plus souvent.

« Je l’ai dit lors du dernier match, s’il voit la rondelle, il va faire l’arrêt », d’indiquer Josh Gorges. « Il est aussi bon que ça. Nous devons être dans sa face. Le faire jouer profondément dans son filet. Rendre sa vie misérable et être là pour les deuxièmes chances. Ce n’est pas facile de le battre à un contre un. On doit lui rendre la vie plus difficile. »

- Si la situation se fait pressante, même si les Kings et les Rangers sont des preuves plutôt récentes qu’une série ne se gagne pas après trois matchs, les joueurs des Canadiens sont loin d’avoir sorti le bouton « panique » après avoir perdu les deux premiers matchs de la série au Centre Bell.

« C’est une tout autre histoire que d’accuser un retard de 3 à 2 dans la série contre Boston, mais nous devons jouer avec le même sentiment d’urgence », de mentionner Dale Weise. «Lorsque tu es en retard 3 à 2 dans une série, tu ne paniques pas, mais l’urgence est là. La série est 2 à 0 en leur faveur, mais nous sommes une bonne équipe sur la route. Nous sommes confiants et je crois vraiment que nous allons offrir un bel effort ce soir. »

Ayant amorcé sa carrière dans la LNH avec les Rangers, Weise connaît une chose ou deux sur l’énergie qui régnera à l’intérieur de l’aréna la plus reconnue au monde.

« C’est un excellent édifice où jouer », de poursuivre Weise. « Il y a plus d’excitation de jouer ici qu’à Boston. Je crois que c’est un peu plus hostile ici. C’est tellement un grand édifice. L’atmosphère est incroyable. Nous sommes toutefois confortables sur la route. Je ne peux pas mettre mon doigt sur le pourquoi, mais nous sommes vraiment confortables lorsque nous jouons sur la route.»

- Le gardien Mike Condon a accompagné l’équipe à New York, mais n’a pas pris part à l’entraînement. Michel Therrien s’est fait un plaisir d’expliquer la présence du jeune gardien dans le Big Apple.

« C’est très simple », d’affirmer Therrien. « S’il arrive quelque chose à notre gardien de but, nous avons droit d'avoir un troisième gardien de but sur le blanc. On avait le choix entre Patrick Langlois, qui est notre assistant au gérant de l’équipement ou Mike Condon donc… »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com


|
|
|
PUBLIÉ SUR mercredi, 21.05.2014 / 11 h 25

- Les Canadiens ont tenu un entraînement matinal complet au Complexe sportif Bell de Brossard, après avoir bénéficié d’une journée de congé mardi.

- Tous les joueurs ont sauté sur la glace environ 20 minutes avant le début officiel de l’entraînement, travaillant longuement les unités spéciales avec les adjoints Jean-Jacques Daigneault, Clément Jodoin et Gerard Gallant.

- Michel Therrien a décidé de former un trio en jumelant Alex Galchenyuk à Tomas Plekanec et Brian Gionta. Pour sa part, Thomas Vanek a patiné en compagnie de Prust et de Brière, alors que Michaël Bournival faisait des rotations sur ce même trio.

- Lors de son point de presse, Michel Therrien a confirmé que c’est Dustin Tokarski qui obtiendra le départ pour le match #3 contre les Rangers. Il s’agira d’un deuxième départ de suite pour le jeune gardien qui a disputé trois matchs dans l’uniforme des Canadiens en saison régulière en 2013-2014.

- L’équipe quitte en après-midi pour se rendre à New York afin d’y disputer les matchs 3 et 4 de la finale de l’Est, au Madison Square Garden, le premier match ayant lieu jeudi soir, à 20h.

Duos et trios à l’entraînement
Gallagher – Desharnais -  Pacioretty
Gionta – Plekanec – Galchenyuk
Weise – Eller – Bourque
Prust – Brière – Vanek - Bournival
Moen – White – Parros

Weaver - Beaulieu
Subban – Gorges
Markov – Emelin
Murray – Tinordi
|
|
|
PUBLIÉ SUR lundi, 19.05.2014 / 12 h 19

- Les Canadiens ont tenu un entraînement matinal optionnel lundi au Complexe sportif Bell, en vue de la rencontre #2 de la série qui les oppose aux Rangers, qui aura lieu en soirée au Centre Bell.

- Tous les joueurs étaient de l’entraînement, à l’exception de David Desharnais, Max Pacioretty, Brendan Gallagher, Dale Weise et Daniel Brière et Carey Price.

En vrac: Michel Therrien

- Peter Budaj était devant le filet «visiteur» lors de l’entraînement, alors que Dustin Tokarski se trouvait à la place de Carey Price. Après l’entraînement, Michel Therrien avait une mauvaise nouvelle à annoncer concernant son gardien numéro 1.

«Carey Price ne sera pas disponible pour le match #2, ni pour le reste de cette série contre les Rangers », a annoncé Therrien. Price souffre d’une blessure au bas du corps, subie après un contact avec Chris Kreider des Rangers en deuxième période lors du match #1. «On perd peut-être notre meilleur joueur, mais on a déjà fait face à de l’adversité cette année. »

L’entraîneur-chef des Canadiens n’a pas annoncé qui serait son gardien partant pour la rencontre de lundi. Les partisans verront soit Peter Budaj, qui présente une fiche de 10-8 cette saison ou encore l’ancien champion dans l’AHL et médaillé d’or au Championnat du monde junior Dustin Tokarski. «Je sais déjà qui ce sera, mais vous connaitrez seulement mon alignement ce soir », a conclu Therrien.

- L’assistant capitaine Josh Gorges a partagé ce qu’il pense que son équipe doit faire pour connaître un meilleur sort dans le match #2 contre les Rangers.

«On doit tout mieux faire. On doit retrouver notre style de jeu. Il faut être les premiers sur la rondelle, jouer dur et imposer notre style. On ne peut pas s’asseoir et regarder les Rangers dicter la rencontre », a insisté Gorges qui a vu son équipe allouer sept buts, dont trois en désavantage numérique samedi après-midi. «Que tu gagnes ou que tu perdes, tu cherches ce qui a bien et moins bien fonctionné. On a hâte de jouer ce match. »

«Les systèmes, c’est une chose. Il faut que tout le monde soit sur la même longueur d’onde, mais à ce moment-ci de la saison, tout dépend de qui a le plus le désir de vaincre », a ajouté le vétéran défenseur. «C’est ce qui fait la différence. C’est un état d’esprit et on veut le retrouver. »

- Tout comme Gorges, le vétéran Mike Weaver croit que de se concentrer sur les détails peut faire une grosse différence lorsqu’il est question de reprendre le momentum dans une série.

« Je ne crois pas qu’il y a ait seulement une chose qui explique le résultat du match #1. Ce sont plein de petites choses qui se sont accumulées » a souligné Weaver. «On a revu le tout au cours des deux derniers jours et on s’est concentré sur les choses qu’on a bien faites dans les séries contre Tampa et Boston. Pourvu qu’on aille de l’avant, on a une chance contre les Rangers. »

-Le tireur d’élite Thomas Vanek espère être une des clés de l’offensive des Canadiens dans les prochains matchs. L’Autrichien a vu son équipe tirer de l’arrière 22 à 28 au chapitre des tirs au but en début de série et compte bien générer plus d’occasions de marquer dans le match #2.

«Il faut s’ajuster après les Bruins. Les Rangers jouent un style similaire au nôtre, avec un bon contrôle de rondelle et de la vitesse. On n’a pas fait ça dans le premier match et il faut y revenir», a soutenu Vanek.

- Le match débute à 20h au Centre Bell, à Montréal.


|
|
|