Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
Nouvelles
PUBLIÉ SUR samedi, 03.05.2014 / 10 h 40

-Michel Therrien a rencontré les médias samedi matin, quelques heures avant l’affrontement #2 au TD Garden opposant les Canadiens aux Bruins de Boston.

- L’entraîneur-chef du Tricolore a confirmé que l’attaquant Michaël Bournival allait faire un retour dans l’alignement, lui qui avait été laissé de côté au profit de Travis Moen dans le match #1. Moen sera donc laissé de côté.

«Ça faisait un bon moment que Travis n’avait pas joué et avec deux matchs rapprochés comme ça et la double prolongation dans le match numéro un, on a décidé d’y aller avec Bournival. Le jeune nous a donné du bon hockey dernièrement », a souligné Michel Therrien.

- Michel Therrien a souligné qu’il a rencontré P.K. Subban au sujet des commentaires disgracieux faits à son endroit après le match numéro un. Il a mentionné que Subban a passé la journée de vendredi en compagnie de sa famille et qu’il ne semble pas touché outre mesure pas les commentaires de ceux qu’il a qualifiés d’ «innocents».

|
|
|
PUBLIÉ SUR jeudi, 01.05.2014 / 13 h 20

- Les Canadiens ont tenu un entraînement matinal optionnel au TD Garden de Boston, en vue de la rencontre numéro 1 de leur série contre les Bruins.

- Tous les joueurs étaient présents sur la glace, à l’exception de l’attaquant Max Pacioretty.

- Aucun exercice comportant des trios n’a été fait. L’entraîneur Michel Therrien a souligné qu’il ne dévoilera pas son alignement avant le match, en soirée. Il a toutefois ajouté que Travis Moen sera disponible pour la rencontre, lui qui s’est remis au cours des dernières semaines d’une commotion cérébrale subie justement à Boston, le 24 mars.

- Ayant disputé le plus de matchs en séries de tous les joueurs des Canadiens, Daniel Brière s’attend à une série des plus robustes. L’attaquant de 36 ans a déjà connu par le passé certains affrontements quelque peu pimentés en séries éliminatoires, alors qu’il s’alignait avec les Flyers de Philadelphie.

En vrac: Josh Gorges

«J’ai eu la chance de jouer des séries assez intenses dans ma vie. Philadelphie-Boston, Philadelphie-Pittsburgh. On a tous vu il y a quelques années comment ça avait dégénéré », a mentionné Brière, qui se souvient des séries de 2012, alors que les Flyers et les Penguins avaient écopé d’un extraordinaire total de 309 minutes de pénalité. «On va voir ce qui va se passer, mais je suis confortable là-dedans aussi. J’ai déjà fait face à des séries qui avaient un peu la même aura que celle-ci. Tu ne sais jamais comment les choses vont aller. On est prêts à tout. C’est ça la beauté du hockey, tu ne sais jamais à quoi t’attendre.»

Brière, qui compte 50 matchs à son actif contre les Bruins en saison régulière, soit plus que contre n’importe quelle équipe à l’exception des Devils, respecte l’adversaire, mais croit toutefois qu’il y a quelque chose de spécial entre ces deux équipes.

«On se sent bien, on se sent confiants. On sait que les Bruins, c’est toute une machine de hockey, mais il y a parfois des confrontations où tu sembles plus à l’aise que d’autres. Celle-ci, on croit que ça peut y être», a conclu Brière.

- Le style de hockey que jouent les Bruins n’est pas un secret pour personne. La troupe de Claude Julien est ce qu’elle est et ne risque pas de dévier de son plan de match habituel, qui est d’être agressif et de ne pas lésiner sur les mises en échec. Ce style leur a permis de terminer la saison avec le trophée du Président, avant de battre les Red Wings en cinq matchs en levée de rideau des séries 2014.

Cela étant dit, les Canadiens ont réussi un balayage impressionnant face au Lightning en première ronde et n’ont pas l’intention de jouer un style différent de celui qui leur a apporté autant de succès jusqu’ici.

«Il faut nous concentrer sur ce qui nous rend bons, peu importe l’adversaire. On ne peut pas essayer de jouer le style des Bruins », a offert le défenseur Josh Gorges, qui affrontera les Bruins pour une troisième fois en séries en carrière. «Nous devons avoir des gars qui les défient, qui vont au filet, qui mettent les patins dans le cercle du gardien et qui ne touchent pas au gardien. On ne peut pas écoper de pénalités. Tu ne dois pas répliquer s’ils donnent ce petit coup de bâton d’extra. »

Disputant ses troisièmes séries et ses deuxièmes avec les Canadiens, Rene Bourque a insisté sur l’importance d’avoir une approche similaire, notant l’importance d’être disciplinés contre les Bruins qui se retrouvent au premier rang de la LNH pour l’efficacité en avantage numérique.

«Ce sont les séries. Les pénalités ont un plus gros impact et elles peuvent vraiment te faire mal », a souligné Bourque, qui est à égalité avec Gallagher au sommet des buteurs du Tricolore avec trois buts en quatre matchs jusqu’ici. «Il y a des agitateurs des deux côtés. Tout le monde sait qui ils sont. Il faut jouer intelligemment. »

- L’entraîneur-chef des Canadiens Michel Therrien connaît bien les Bruins et Boston et leur entraîneur-chef Claude Julien, qui était l’entraîneur à Hamilton lors du premier passage de Therrien derrière le banc des Canadiens. Et il sait très bien à quoi s’attendre des Bostonnais.

«Nous jouons contre la meilleure équipe. Que l’on soit négligés ou pas, les Bruins de Boston sont la meilleure équipe dans la Ligue en ce moment. Nous comprenons que c’est tout un défi pour nous, mais aussi pour toutes les équipes qui les affrontent », a laissé tomber Michel Therrien qui prépare sa troupe depuis les 10 derniers jours à l’affrontement de jeudi soir. «Ils ont terminé au premier rang et c’était vraiment mérité. Mais nous avons confiance. J’aime la façon dont nous avons fini. Ça nous donne la confiance dont nous avions besoin pour les séries. Puis, nous avons eu une bonne première série. Ça nous a donné de la confiance pour la suite des choses. »

- Le match débute à 19h30.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire en vrac
Cinq choses à savoir: Match #1
Centrale des séries


|
|
|
PUBLIÉ SUR mercredi, 30.04.2014 / 11 h 35

- Les Canadiens se sont entraînés mercredi matin au Complexe sportif Bell de Brossard. Il s’agissait de leur dernier entraînement à Montréal avant de quitter pour Boston où s’amorcera jeudi, leur série face aux Bruins.

- Beaucoup de temps a été consacré aux unités spéciales, avec des exercices à cinq contre quatre pour peaufiner le travail des unités de supériorité numérique et d’infériorité numérique. Parmi les combinaisons, Travis Moen évoluait aux côtés de Brian Gionta sur l’une des unités à court d’un homme.

- Les trios à l’entraînement étaient les mêmes que ceux qu’on a pu voir sur la patinoire au cours des derniers jours. Toutefois, Michel Therrien a indiqué lors de son point de presse qu’il annoncera que jeudi la composition de son équipe en vue du premier match face aux Bruins.

Pacioretty-Desharnais-Vanek
Prust-Plekanec-Gallagher
Bourque-Eller-Gionta
Moen-Brière-Weise
Bournival-White-Parros

Gorges-Subban
Markov-Emelin
Bouillon-Weaver
Tinordi-Murray

|
|
|
PUBLIÉ SUR lundi, 28.04.2014 / 12 h 06

- Les Canadiens ont tenu un entraînement matinal lundi, toujours en préparation de la série contre les Bruins de Boston qui débutera vers la fin de la semaine. La date exacte du début dela série reste toujours à déterminer.

- L’entraineur Michel Therrien a décidé de privilégier une approche de jour de match, y allant d’une courte séance d’entraînement matinal, suivi d’activités d’équipe et d’un match simulé en soirée, incluant les joueurs des Bulldogs de Hamilton présents à Montréal. Les familles des joueurs participeront aux activités d'équipe. Le match simulé se tiendra à huis clos, au Centre Bell.

- Clément Jodoin a travaillé en compagnie de l’unité d’avantage numérique pendant de longues minutes sur une demi-patinoire, alors que Jean-Jacques Daigneault, de son côté, a travaillé avec l’unité de désavantage numérique d l’autre côté de la patinoire.

- Michel Therrien a décidé d’y aller avec les mêmes trios qu’à l’entraînement de dimanche, mettant Travis Moen en compagnie de Daniel Brière et Dale Weise, alors que Bournival a patiné en compagnie de Ryan White et George Parros.

Trios et duos à l’entraînement
Pacioretty-Desharnais-Vanek
Prust-Plekanec-Gallagher
Bourque-Eller -Gionta
Moen-Brière-Weise
Bournival-White-Parros
 
Gorges-Subban
Markov-Emelin
Bouillon-Weaver
Tinordi-Murray
|
|
|
PUBLIÉ SUR dimanche, 27.04.2014 / 11 h 15

- Les Canadiens ont tenu un entraînement complet dimanche matin, au Complexe sportif Bell.

- Tous les joueurs étaient présents sur la glace, à l’exception d’Alex Galchenyuk, qui soigne toujours une blessure au bas du corps.

- Les trios étaient les mêmes que lors des derniers entraînements, un seul changement à noter : Travis Moen patinait aux côtés de Daniel Brière et Dale Weise. Pour sa part, Michaël Bournival évoluait au sein d’un trio avec George Parros et Ryan White.

Duos et trios à l’entraînement

Pacioretty – Desharnais – Vanek
Prust – Plekanec - Gallagher
Gionta – Eller – Bourque
Weise – Brière - Moen
Parros – White - Bournival

Markov – Emelin
Subban – Gorges
Bouillon - Weaver
Tinordi – Murray

|
|
|
PUBLIÉ SUR samedi, 26.04.2014 / 12 h 51

- Les Canadiens ont tenu un entraînement complet en matinée samedi, au Complexe sportif Bell.

- Comme on ne change pas une recette gagnante, surtout en ne connaissant pas son prochain adversaire, Michel Therrien n’a pas fait de modification à ses duos et à ses trios à l’entraînement samedi.

Duos et trios à l’entraînement
Pacioretty – Desharnais – Vanek
Prust – Plekanec - Gallagher
Gionta – Eller – Bourque
Weise – Brière - Bournival
Parros – White - Moen

Markov – Emelin
Subban – Gorges
Bouillon - Weaver
Tinordi – Murray
|
|
|
PUBLIÉ SUR vendredi, 25.04.2014 / 11 h 30

- Les Canadiens se sont entraînés vendredi matin au Complexe sportif Bell de Brossard, une première depuis qu’ils ont éliminé le Lightning de Tamapa Bay mardi soir.

- Les joueurs ont amorcé l’entraînement avec des exercices de transition à quatre contre quatre, permettant à Carey Price et Peter Budaj d’être beaucoup sollicité après une pause de deux jours.

- Travis Moen était de nouveau de l’entraînement avec un chandail bleu permettant les contacts physiques. Il patinait aux côtés de Ryan White et George Parros.

- Michel Therrien a indiqué lors de son point de presse qu’Alex Galchenyuk n’avait pas encore recommencé à patiner. L’entraîneur-chef du Tricolore ne sait pas encore si son jeune attaquant pourra prendre part à la deuxième ronde puisqu’il ignore lorsque Galchenyuk sera en mesure de reprendre l’entraînement.

Trios et duos à l’entraînement :

Pacioretty-Desharnais-Vanek
Prust-Plekanec-Gallagher
Bourque-Eller-Gionta
Bournival-Brière-Weise
Moen-White-Parros

Gorges-Subban
Markov-Emelin
Bouillon-Weaver
Tinordi-Murray

|
|
|
PUBLIÉ SUR mardi, 22.04.2014 / 12 h 55

- Les Canadiens ont tenu un entraînement matinal optionnel mardi matin, en vue du match numéro 4 qui sera disputé en soirée contre le Lightning de Tampa Bay.

- Au total, ce sont 13 patineurs et un gardien qui ont participé à l’entraînement, sous l’œil averti de Jean-Jacques Daigneault, Clément Jodoin, Gerard Gallant et Stéphane Waite. Les attaquants Daniel Brière, Michaël Bournival, Ryan White, Travis Moen, Brendan Gallagher et George Parros étaient du nombre, de même que les défenseurs Andrei Markov, Josh Gorges, Jarred Tinordi, P.K. Subban, Alexei Emelin, Mike Weaver et Douglas Murray. Peter Budaj était le gardien présent.

En vrac: Daniel Brière

- Même si elle a une avance de 3-0 dans la série, la troupe de Michel Therrien ne tient rien pour acquis à l’approche du match numéro 4 contre le Lightning, au Centre Bell. Bien que Tampa Bay soit à une défaite de l’élimination, le vétéran Daniel Brière sait très bien qu’une série n’est pas terminée tant que la quatrième victoire n’est pas dans les livres.

L’attaquant de 36 ans, qui faisait partie des Flyers qui ont comblé un déficit de 3-0 dans leur série contre les Bruins de Boston en 2010 et qui ont également comblé un déficit de trois buts dans le match 7 pour se rendre en finale de l’Est, insiste sur le fait que le Lightning est une équipe qui ne lâche pas.

«Le Lightning c’est une équipe très tenace. On l’a vu cette année avec la perte de [Steven] Stamkos, tout le monde s’attendait à ce qu’ils s’effondrent », a rappelé Brière, qui compte jusqu’ici une mention d’aide dans la série. Au contraire, ils se sont resserrés et ont joué du bon hockey pour finir en force. Je m’attends à la même chose. Ils sont habitués à faire face à de l’adversité et ils ne vont pas lâcher. »

Avec cette idée en tête, le défenseur Josh Gorges insiste sur le fait que ses coéquipiers et lui n’auront pas un plan de match différent lorsque le match 4 débutera.

«Nous devons avoir la même préparation, le même état d’esprit que dans les autres matchs. Ça peut sembler redondant, mais c’est une nouvelle journée, un nouveau défi. Nous affrontons une équipe désespérée, une équipe qui se bat pour sa vie et nous le savons », a insisté Gorges qui présente, à égalité avec Lars Eller, le meilleur différentiel de l’équipe en séries à plus-4. «Ils vont donner tout ce qu’ils ont. On va devoir faire la même chose. On doit avoir l’instinct du tueur, gagner toutes nos batailles, en avant du filet, à la ligne bleue, partout. »

- Daniel Brière faisait partie, dimanche, des six joueurs des Canadiens qui disputaient leur premier match en séries au Centre Bell portant l’uniforme bleu-blanc-rouge. Le vétéran de 15 saisons dans la LNH n’oubliera pas de sitôt ce moment, surtout que sa famille sera là pour lui rappeler.

«Je vais me souvenir de ce match là pendant longtemps. Mes trois garçons étaient au match. Eux aussi ils en ont vu des matchs de séries. Mais ils me disaient qu’ils ont été impressionnés par la foule, l’ambiance tout au long du match, au début et surtout à la fin, quand on a gagné. J’ai vécu des beaux moments à Philadelphie et à Buffalo, mais ce que j’ai vécu ici dimanche soir, c’était spécial», a laissé savoir Brière qui présente une fiche de 110 points, dont 50 buts, en 111 matchs de séries en carrière.

La performance de Ginette Reno qui chantait le Ô Canada ne l’a pas non plus laissé de glace, rendant l’occasion encore plus spéciale.

«J’ai aidé les joueurs à comprendre un peu pourquoi la foule a été aussi bruyante quand Ginette [Reno] a chanté l’hymne national. C’était un beau moment. J’en avais des frissons. La foule était en délire et j’espère revivre ça à la fin du match ce soir», a conclu Brière.

- Brière, tout comme le Québec en entier, aura l’occasion de revoir la grande dame de la chanson québécoise en action ce soir, puisqu’elle a confirmé qu’elle sera de nouveau au Centre Bell mardi soir pour y interpréter l’hymne national canadien.

-Du côté du Lightning, Ben Bishop a sauté sur la glace du Centre Bell en matinée en compagnie de ses coéquipiers. Il y est toutefois demeuré seulement une quinzaine de minutes, laissant présager qu'il ne serait pas en uniforme mardi soir. Le gardien Anders Lindback a été le premier à quitter la glace, suggérant qu’il obtiendra un quatrième départ consécutif en séries.

À VOIR AUSSI
Échos de vestiaire en vrac
Face à face : Lightning @ Canadiens - Match #4
Cinq choses à savoir: match #4 
|
|
|
PUBLIÉ SUR mardi, 22.04.2014 / 12 h 47

- Les joueurs des Bulldogs de Hamilton rappelés dimanche en soirée étaient au Complexe sportif Bell pour s’entraîner sur la deuxième patinoire, quelques heures après les Canadiens mardi. Ils se sont entraînés sous la supervision du personnel d’entraîneur des Bulldogs qui se trouve également à Brossard. Les Bulldogs ont disputé leur dernier match de saison régulière le 19 avril et ne se sont malheureusement pas qualifiés pour les séries éliminatoires.

«C’est certain qu’on aimerait que les jeunes se développent dans un environnement gagnant. Mais on joue dans une division très difficile. Deux équipes seulement ont fait les séries, dont Rochester qui est rentré par la porte d’en arrière », a souligné l’entraîneur-chef des Bulldogs, Sylvain Lefebvre, qui a vu son équipe conclure le calendrier 2013-2014 avec une fiche de 33-35-8. «C’est très compétitif. On a raté les séries par une différence de quatre ou cinq victoires. On a accordé 16 buts dans des filets déserts alors on se dit qu’on a été compétitif lors de la plupart de nos matchs. »

En vrac: Sylvain Lefebvre

Même s’il a vu le parcours de sa formation se terminer plus tôt qu’il ne l’aurait souhaité, Lefebvre est tout de même satisfait de la progression des joueurs qu’il a sous la main.

«Si on laisse de côté les résultats de l’équipe, on peut voir des points très positifs au niveau du développement des jeunes », a mentionné Lefebvre, qui ne s’est pas fait prier pour mettre l’emphase sur quelques joueurs en particulier alors qu’il faisait un bilan de saison pour les médias montréalais. «Il suffit de penser à un gars comme Sven Andrighetto qui malgré avoir manqué quelques matchs, amorçant la saison avec une blessure, a quand même bien fait offensivement. Il a marqué quelques gros buts. Plus la saison avançait, plus il se sentait en confiance.»


|
|
|
PUBLIÉ SUR lundi, 21.04.2014 / 13 h 27

Bien que la majorité de la population profite d'un congé férié en ce lundi de Pâques, les Canadiens ont tenu un entraînement en préparation du quatrième match de leur série contre le Lightning de Tampa Bay lundi midi.

Andrei Markov et Alexei Emelin ont profité d'une journée de traitements hors glace. Alex Galchenyuk n'a pas non plus participé à l'entraînement, toujours incommodé par une blessure au bas du corps. Tous les autre joueurs étaient présents.

Peter Budaj et l'entraîneur des gardien Stéphane Waite étaient les deux premiers sur la glace, profitant de quelques moments pour travailler sur le jeu du gardien slovaque.

Michel Therrien a utilisé les mêmes trios à l'entraînement de lundi que lors du match 3 disputé dimanche soir. Ryan White, George Parros et Travis Moen formaient le cinquième trio.

Après avoir été rappelés dimanche soir, dix joueurs en provenance des Bulldogs de Hamilton arriveront à Montréal lundi soir et patineront à Brossard mardi matin sur la deuxième patinoire du Complexe sportif Bell.

Trios à l'entraînement
Pacioretty-Desharnais-Vanek
Bourque-Gionta-Eller
Prust-Plekanec-Gallagher
Bournival-Briere-Weise
White-Parros-Moen

|
|
|