Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
Nouvelles
PUBLIÉ SUR jeudi, 22.05.2014 / 11 h 38

- Tous les joueurs, sauf l’attaquant Brandon Prust, ont participé à l’entraînement matinal optionnel au Madison Square Garden. Michel Therrien a toutefois confirmé qu’il était disponible pour le match de ce soir. Questionné à savoir s’il allait effectuer des changements à son alignement, le pilote du Tricolore n’a pas dévoilé son jeu, même si la question lui a été posée à deux reprises.

« Je suis très content que tu t’essayes », de répondre Therrien, le sourire bien pendu aux lèvres. « Honnêtement, je vais dévoiler mon alignement ce soir. Il pourrait y avoir des ajustements. »

- Tel que confirmé mercredi, Dustin Tokarski prendra part à son deuxième match en carrière en séries. Lors de sa première sortie lundi soir au Centre Bell, Tokarski a réalisé 27 arrêts dans la défaite. Bien que le jeune de 24 ans n'en soit qu’à ses premiers pas en séries dans la LNH, il ne s’agit pas de ses premiers matchs où l’enjeu est crucial, lui qui a remporté par le passé la coupe Telus au niveau midget, la coupe Memorial, la médaille d’or au Championnat mondial de hockey junior et la coupe Calder dans la Ligue américaine, un curriculum qui impressionne ses coéquipiers.

En vrac: Michel Therrien

« Nous avons beaucoup confiance en lui », a expliqué Max Pacioretty à propos du natif de Humboldt en Saskatchewan. « Il est un très bon gardien de but. J’ai récemment appris tous les succès qu’il a connus aux niveaux précédents et cela en dit long sur sa personnalité et son caractère. Il ne semblait pas nerveux lors du dernier match dans une situation où on serait en droit de s’y attendre. Il était confiant et il a joué un très bon match. On a besoin qu’il continue de jouer comme ça. »

- Toujours à la recherche d’un premier but en sept avantages numériques depuis le début de la série en plus d’en avoir alloué quatre en dix occasions à court d’un homme, le Tricolore sait qu’il devra remporter la bataille des unités spéciales s’il désire revenir dans cette série.

« Nous devons être meilleurs pas seulement en avantage numérique, mais en désavantage numérique. Les unités spéciales nous ont permis de nous rendre où nous sommes », d’avouer Therrien alors que le jeu de puissance présente un pourcentage d’efficacité de 26,3% et 80% avec un homme en moins. « Après les deux premiers matchs, nous nous devons d’être meilleurs si nous voulons connaître du succès. Il faut faire quelques ajustements, mais il faut aussi revenir à la base, prendre de meilleures décisions. Notre jeu de puissance doit être un peu plus intense. En désavantage numérique, nous avons perdu des bagarres qui ont fait en sorte que les Rangers ont pu profiter de leur jeu de puissance. »

- Même si les Canadiens se sont offert un bombardement en règle sur Henrik Lundqvist lors du match numéro 2 présenté au Centre Bell lundi en réalisant 41 tirs au but, ils savent qu’ils devront rendre la vie du gardien suédois un peu plus ardue s’ils veulent voir la lumière rouge plus souvent.

« Je l’ai dit lors du dernier match, s’il voit la rondelle, il va faire l’arrêt », d’indiquer Josh Gorges. « Il est aussi bon que ça. Nous devons être dans sa face. Le faire jouer profondément dans son filet. Rendre sa vie misérable et être là pour les deuxièmes chances. Ce n’est pas facile de le battre à un contre un. On doit lui rendre la vie plus difficile. »

- Si la situation se fait pressante, même si les Kings et les Rangers sont des preuves plutôt récentes qu’une série ne se gagne pas après trois matchs, les joueurs des Canadiens sont loin d’avoir sorti le bouton « panique » après avoir perdu les deux premiers matchs de la série au Centre Bell.

« C’est une tout autre histoire que d’accuser un retard de 3 à 2 dans la série contre Boston, mais nous devons jouer avec le même sentiment d’urgence », de mentionner Dale Weise. «Lorsque tu es en retard 3 à 2 dans une série, tu ne paniques pas, mais l’urgence est là. La série est 2 à 0 en leur faveur, mais nous sommes une bonne équipe sur la route. Nous sommes confiants et je crois vraiment que nous allons offrir un bel effort ce soir. »

Ayant amorcé sa carrière dans la LNH avec les Rangers, Weise connaît une chose ou deux sur l’énergie qui régnera à l’intérieur de l’aréna la plus reconnue au monde.

« C’est un excellent édifice où jouer », de poursuivre Weise. « Il y a plus d’excitation de jouer ici qu’à Boston. Je crois que c’est un peu plus hostile ici. C’est tellement un grand édifice. L’atmosphère est incroyable. Nous sommes toutefois confortables sur la route. Je ne peux pas mettre mon doigt sur le pourquoi, mais nous sommes vraiment confortables lorsque nous jouons sur la route.»

- Le gardien Mike Condon a accompagné l’équipe à New York, mais n’a pas pris part à l’entraînement. Michel Therrien s’est fait un plaisir d’expliquer la présence du jeune gardien dans le Big Apple.

« C’est très simple », d’affirmer Therrien. « S’il arrive quelque chose à notre gardien de but, nous avons droit d'avoir un troisième gardien de but sur le blanc. On avait le choix entre Patrick Langlois, qui est notre assistant au gérant de l’équipement ou Mike Condon donc… »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com


|
|
|
PUBLIÉ SUR mercredi, 21.05.2014 / 11 h 25

- Les Canadiens ont tenu un entraînement matinal complet au Complexe sportif Bell de Brossard, après avoir bénéficié d’une journée de congé mardi.

- Tous les joueurs ont sauté sur la glace environ 20 minutes avant le début officiel de l’entraînement, travaillant longuement les unités spéciales avec les adjoints Jean-Jacques Daigneault, Clément Jodoin et Gerard Gallant.

- Michel Therrien a décidé de former un trio en jumelant Alex Galchenyuk à Tomas Plekanec et Brian Gionta. Pour sa part, Thomas Vanek a patiné en compagnie de Prust et de Brière, alors que Michaël Bournival faisait des rotations sur ce même trio.

- Lors de son point de presse, Michel Therrien a confirmé que c’est Dustin Tokarski qui obtiendra le départ pour le match #3 contre les Rangers. Il s’agira d’un deuxième départ de suite pour le jeune gardien qui a disputé trois matchs dans l’uniforme des Canadiens en saison régulière en 2013-2014.

- L’équipe quitte en après-midi pour se rendre à New York afin d’y disputer les matchs 3 et 4 de la finale de l’Est, au Madison Square Garden, le premier match ayant lieu jeudi soir, à 20h.

Duos et trios à l’entraînement
Gallagher – Desharnais -  Pacioretty
Gionta – Plekanec – Galchenyuk
Weise – Eller – Bourque
Prust – Brière – Vanek - Bournival
Moen – White – Parros

Weaver - Beaulieu
Subban – Gorges
Markov – Emelin
Murray – Tinordi
|
|
|
PUBLIÉ SUR lundi, 19.05.2014 / 12 h 19

- Les Canadiens ont tenu un entraînement matinal optionnel lundi au Complexe sportif Bell, en vue de la rencontre #2 de la série qui les oppose aux Rangers, qui aura lieu en soirée au Centre Bell.

- Tous les joueurs étaient de l’entraînement, à l’exception de David Desharnais, Max Pacioretty, Brendan Gallagher, Dale Weise et Daniel Brière et Carey Price.

En vrac: Michel Therrien

- Peter Budaj était devant le filet «visiteur» lors de l’entraînement, alors que Dustin Tokarski se trouvait à la place de Carey Price. Après l’entraînement, Michel Therrien avait une mauvaise nouvelle à annoncer concernant son gardien numéro 1.

«Carey Price ne sera pas disponible pour le match #2, ni pour le reste de cette série contre les Rangers », a annoncé Therrien. Price souffre d’une blessure au bas du corps, subie après un contact avec Chris Kreider des Rangers en deuxième période lors du match #1. «On perd peut-être notre meilleur joueur, mais on a déjà fait face à de l’adversité cette année. »

L’entraîneur-chef des Canadiens n’a pas annoncé qui serait son gardien partant pour la rencontre de lundi. Les partisans verront soit Peter Budaj, qui présente une fiche de 10-8 cette saison ou encore l’ancien champion dans l’AHL et médaillé d’or au Championnat du monde junior Dustin Tokarski. «Je sais déjà qui ce sera, mais vous connaitrez seulement mon alignement ce soir », a conclu Therrien.

- L’assistant capitaine Josh Gorges a partagé ce qu’il pense que son équipe doit faire pour connaître un meilleur sort dans le match #2 contre les Rangers.

«On doit tout mieux faire. On doit retrouver notre style de jeu. Il faut être les premiers sur la rondelle, jouer dur et imposer notre style. On ne peut pas s’asseoir et regarder les Rangers dicter la rencontre », a insisté Gorges qui a vu son équipe allouer sept buts, dont trois en désavantage numérique samedi après-midi. «Que tu gagnes ou que tu perdes, tu cherches ce qui a bien et moins bien fonctionné. On a hâte de jouer ce match. »

«Les systèmes, c’est une chose. Il faut que tout le monde soit sur la même longueur d’onde, mais à ce moment-ci de la saison, tout dépend de qui a le plus le désir de vaincre », a ajouté le vétéran défenseur. «C’est ce qui fait la différence. C’est un état d’esprit et on veut le retrouver. »

- Tout comme Gorges, le vétéran Mike Weaver croit que de se concentrer sur les détails peut faire une grosse différence lorsqu’il est question de reprendre le momentum dans une série.

« Je ne crois pas qu’il y a ait seulement une chose qui explique le résultat du match #1. Ce sont plein de petites choses qui se sont accumulées » a souligné Weaver. «On a revu le tout au cours des deux derniers jours et on s’est concentré sur les choses qu’on a bien faites dans les séries contre Tampa et Boston. Pourvu qu’on aille de l’avant, on a une chance contre les Rangers. »

-Le tireur d’élite Thomas Vanek espère être une des clés de l’offensive des Canadiens dans les prochains matchs. L’Autrichien a vu son équipe tirer de l’arrière 22 à 28 au chapitre des tirs au but en début de série et compte bien générer plus d’occasions de marquer dans le match #2.

«Il faut s’ajuster après les Bruins. Les Rangers jouent un style similaire au nôtre, avec un bon contrôle de rondelle et de la vitesse. On n’a pas fait ça dans le premier match et il faut y revenir», a soutenu Vanek.

- Le match débute à 20h au Centre Bell, à Montréal.


|
|
|
PUBLIÉ SUR dimanche, 18.05.2014 / 12 h 11

- Les Canadiens ont tenu un entraînement optionnel dimanche matin, en vue de la rencontre #2 avec les Rangers de New York qui aura lieu lundi soir au Centre Bell.

- Avant l’entraînement, Carey Price s’est entraîné seul en compagnie de l’entraîneur des gardiens Stéphane Waite pendant quelques minutes. Michel Therrien a rappelé après l'entraînement qu'il s'agissait d'un entraînement optionnel et qu'il ne faut pas nécessairement voir quelque chose dans le fait que Price n'ait pas participé au même entraînement que ses coéquipiers. Il a également ajouté que ce dernier a bénéficié d'une journée de thérapie et que son état sera évalué lundi.

- 23 joueurs ont participé à l’entraînement optionnel, incluant les gardiens Dustin Tokarski et Peter Budaj. Seuls les attaquants Tomas Plekanec et Lars Eller, de même que les défenseurs P.K. Subban et Josh Gorges et le gardien Carey Price n’ont pas participé à l’entraînement.

- Alex Galchenyuk a une fois de plus participé à l'entraînement avec les siens. Il est demeuré sur la glace en compagnie de Gerard Gallant pour une séance supplémentaire. Michel Therrien n'a pas confirmé ni infirmé rien au sujet de la potentielle présence de Galchenyuk dans le match #2. Il s'est contenté de dire que tout était possible.

|
|
|
PUBLIÉ SUR samedi, 17.05.2014 / 11 h 26

- Le directeur général des Canadiens Marc Bergevin a rencontré les médias samedi matin, quelques minutes avant le début du premier match de la série opposant le Tricolore aux Rangers.

Bergevin a abordé une multitude de différents sujets durant ce point de presse, notamment les acquisitions de Dale Weise et Mike Weaver en cours de saison, acquisitions qui paraissaient anodines lorsqu’annoncées, mais qui se sont avérées être des plus importantes depuis le début des séries.

« Il y a des gars qui vous font accéder aux séries éliminatoires, et il y en a qui vous font avancer en séries éliminatoires », a expliqué Bergevin concernant ces acquisitions effectuée en février et en mars.

- Les Canadiens ne cessent d’impressionner les observateurs depuis le début des séries éliminatoires. Plusieurs ne s’attendaient pas à ce que le Tricolore accède au carré d’as il y a quelques mois. Si Bergevin croit que le match du 15 mars face aux Sénateurs, où son équipe avait effectué une remontée spectaculaire avant de l’emporter en prolongation, a été le point tournant de la saison, il croit que le travail de Michel Therrien derrière le banc a été d’une importance capitale.

« Michel Therrien était un bon entraîneur il y a six mois et il était bon lorsque nous avons perdu cinq matchs consécutifs au cours de la saison régulière », a affirmé le directeur général du Tricolore au sujet de son entraîneur-chef, de qui le contrat viendra à échéance à la fin de la saison.

À ce sujet, Bergevin a indiqué qu’il avait déjà pris sa décision quant à offrir ou non une prolongation de contrat à Therrien, mais qu’il n’allait rien annoncer aujourd’hui.

- Marc Bergevin a également admis avoir beaucoup de respect pour les Rangers de New York à l’approche du premier match de la Finale de l’Association de l’Est, qui ont dû surmonter beaucoup d’obstacles depuis le début de leur parcours. Mais si les performances de son nouvel adversaire l’ont impressionné, la passion des partisans des Canadiens d’un bout à l’autre de la province l’a tout simplement renversé.

« La passion des gens pour les Canadiens dans la province de Québec atteint un niveau qui ne décrit même pas. Ils ne vivent que pour le hockey. »

|
|
|
PUBLIÉ SUR vendredi, 16.05.2014 / 12 h 39

- Les Canadiens ont tenu un entraînement complet au Complexe sportif Bell de Brossard, en vue du match numéro 1 de la série les opposant aux Rangers de New York, qui aura lieu à 13h, au Centre Bell samedi.

- Tout comme lors de l’entraînement matinal de mercredi à Boston, Alex Galchenyuk a participé à l’entraînement en compagnie de ses coéquipiers. Il a effectué des rotations au sein du 5e trio, en compagnie de Travis Moen, George Parros et Ryan White. Il a confirmé, au terme de la pratique, qu’il avait reçu le feu vert de la part des médecins pour subir des contacts. Il ne sait toutefois pas à quel moment il pourra effectuer un retour au jeu.

- Ayant bénéficié d’une journée de congé bien mérité jeudi, l’entraînement des Canadiens de vendredi a été marqué par l’intensité. Les joueurs ont longuement travaillé les sorties de zone et les montées à trois contre deux au cours d’un entraînement qui a duré, pour une rare fois, plus d’une heure.

- De leur côté, les Rangers s'entraînent à New York avant de prendre un vol qui les amènera en fin d’après-midi à Montréal.

Duos et trios à l’entraînement
Vanek – Plekanec - Bournival
Gionta – Eller – Bourque
Weise – Brière - Prust
Gallagher – Desharnais – Pacioretty
Moen – White – Parros - Galchenyuk

Markov - Emelin
Gorges - Subban
Beaulieu - Weaver
Murray – Bouillon
Tinordi


|
|
|
PUBLIÉ SUR mercredi, 14.05.2014 / 13 h 11

- Les Canadiens ont tenu un entraînement optionnel mercredi matin, en vue de l’ultime rencontre de leur série face aux Bruins, au TD Garden de Boston.

-Tous les joueurs étaient de l’entraînement matinal, à l’exception de Carey Price, P.K. Subban et Alexei Emelin.

- C’est Dustin Tokarski qui a remplacé Price lors de l’entraînement.

- Alex Galchenyuk, toujours blessé au bas du corps, a fait le voyage et s’est entraîné avec tous ses coéquipers pour une première fois, lui qui portait toutefois un chandail bleu, suggérant qu’il ne pouvait subir de contacts.

- Les Canadiens disputent peut-être leur match #7 à 497 kilomètres de leur domicile, mais ils pourront compter sur l’appui indéfectible des milliers de partisans qui seront massés au Centre Bell pour regarder la rencontre sur l’écran géant, comme s’ils y étaient. D’ailleurs, les billets pour l’événement ont tous été écoulés en quelques heures après la mise en vente, démontrant une fois de plus l’importance du Tricolore dans la métropole québécoise. Et une chose est certaine, c’est que les cris et les encouragements des amateurs des Canadiens se feront entendre jusqu’au TD Garden.

«Ça ne devrait plus me surprendre, mais ça me surprend encore une peu. C’est ça que ça représente, les Canadiens de Montréal. Les partisans sont passionnés et on se nourrit de cette passion », a souligné Brendan Gallagher au sujet des milliers de partisans qui seront au Centre Bell, de même que de tous ceux qui regarderont le match dans un bar ou à la maison. «Le match est d’une importance capitale pour nous, mais aussi pour eux. En espérant qu’on pourra leur donner un bon spectacle. »

- Carey Price a disputé deux matchs #7 en carrière. Et ses statistiques sont plutôt enviables lorsqu’il doit jouer «le match de sa carrière ». Même s’il présente une fiche de 1-1, il n’a toutefois accordé que quatre buts en 125 minutes de jeu, pour une moyenne de buts alloués de 1,91 et un pourcentage d’arrêts de 0,932.

«Il a envoyé tout un message lors du dernier match, par sa performance. C’est un leader au sein de notre formation. Il a été un leader au sein d’Équipe Canada pour avoir remporté la médaille d’or », a souligné Michel Therrien, qui a vu son gardien enregistrer son quatrième blanchissage en séries en carrière lors du match #6. «Quand les joueurs voient ça, ça les mets en confiance. Je pense que le message a déjà été envoyé lors du dernier match. Pour nous, le match de lundi en était un, un match #7. Il fallait avoir la bonne attitude et on l’a eue. Ça rentre dans notre livre d’expérience. »

- Huit joueurs pourraient disputer un premier match #7 mercredi soir, incluant Nathan Beaulieu, Michaël Bournival, Rene Bourque, David Desharnais, Alexei Emelin, Brendan Gallagher, Max Pacioretty et Dale Weise. Le capitaine, Brian Gionta, mène les Canadiens à ce chapitre, ayant amassé quatre points en six occasions. Après avoir été forcé de regarder le plus récent match #7 entre les Canadiens et les Bruins à Boston en 2011 en raison d’une blessure au genou, Josh Gorges a remporté les trois matchs ultimes auxquels il a pris part en carrière et est impatient à l’idée de poursuivre sur cette voie.

«Chaque fois que tu te rends à la limite, l’excitation qui l’accompagne ne disparaît jamais. Tu veux en faire partie. Tu veux être le gars qui aide son équipe à en sortit victorieuse », a laissé tomber Gorges, qui a aidé les Canadiens à remporter des matchs #7 contre les Bruins en 2008, puis contre les Capitals et les Penguins en 2010. «Nous sommes excités face à ce défi qui s’offre à nous. Ça va être une rude bataille et ça va tout prendre de tous les joueurs qui sont dans ce vestiaire. »

Les matchs #7 entre les Canadiens et les Bruins sont monnaie courante au printemps, les deux équipes s’affrontant pour une neuvième fois en pareille situation. Montréal présente une fiche de 5-3 dans ces duels.

En vrac: Gallagher

«C’est pour ce genre de match qu’on joue. Les deux équipes sont dans une situation où il n’y a pas de lendemain et les deux équipes sont des rivaux de toujours », a décrit l’assistant-capitaine. «Personne ne veut aller à la maison, personne ne veut voir sa saison se conclure. Alors tout le monde est à son meilleur. Ça va être difficile. Ça va être tout un match.»

- Un autre qui disputera un premier match #7 en carrière est Michel Therrien, ce qui est quand même surprenant étant donné les états de service de l’entraîneur âgé de 50 ans qui est dans la LNH depuis la saison 2000-2001.

«Je me sens très bien. J’ai hâte au match de ce soir. Je suis très excité », a souligné le pilote des Canadiens qui sera derrière le banc pour une 47e fois en séries. «Mais comme je le disais, on était dans le même état d’esprit pour le match #6. On a une bonne attitude. Je sens que nos joueurs ont une bonne chimie et une bonne attitude par rapport à ce grand défi. »

- Le match débute à 19h au TD Garden de Boston.

VOIR AUSSI
Face à face: Canadiens vs. Bruins - Match #7
Cinq choses à savoir: match #7
Échos de vestiaire en vrac


|
|
|
PUBLIÉ SUR mardi, 13.05.2014 / 11 h 32

- Les Canadiens ont tenu un entraînement optionnel mardi matin à Brossard, quelques heures avant de quitter pour Boston où ils disputeront le match #7 de leur série face aux Bruins.

- Onze joueurs était sur la glace pour l’entraînement : Francis Bouillon, Douglas Murray, Michaël Bournival, Ryan White, Travis Moen, George Parros, Nathan Beaulieu, Jarred Tinordi, Peter Budaj, Carey Price et Alex Galchenyuk. Il s’agissait d’ailleurs de la première fois en plus d’un mois que Galchenyuk patinait avec ses coéquipiers.

|
|
|
PUBLIÉ SUR lundi, 12.05.2014 / 11 h 36

- Les Canadiens ont tenu un entraînement optionnel lundi matin à Brossard, à quelques heures du match # 6 face aux Bruins, en soirée au Centre Bell.

- Tous les joueurs étaient sur la glace à l’exception de Carey Price et d’Alex Galchenyuk. Price s’est seulement prévalu de cette option tandis que Galchenyuk a patiné en compagnie du préparateur physique des Canadiens, Pierre Allard, avant le début de l’entraînement.

- Comme à son habitude, l’entraîneur-chef Michel Therrien n’a pas voulu dévoiler ce matin s’il allait apporter des changements à sa formation en vue du match #6, indiquant qu’il le fera seulement avant le début de la rencontre. Malgré l’importance de cette partie qui pourrait s’avérer la dernière pour le Tricolore en 2013-2014, Therrien ne ressent aucune pression additionnelle. Sachant que tous ses choix et décisions seront étudiés à la loupe, il entrevoit plutôt cette situation d’une manière différente.

« Je vois plutôt comme ça comme un beau défi. On est tous conscients de l’importance du match de ce soir. Le fait de jouer le match #6 à la maison contre une des puissances de la Ligue, je vois ça comme un défi très intéressant », explique Therrien, de qui la dernière présence dans un match #6 dans la LNH remonte à la finale de la coupe Stanley en 2007-2008, avec les Penguins. « C’est ça que je ressens du côté de mes joueurs. On a hâte au match de ce soir. Il faut avoir la bonne attitude à l’approche d’un match comme ça et je la sens du côté des joueurs après avoir parlé à certains hier et ce matin. »

En vrac: Plekanec

- Si Therrien n’a pas été victorieux à sa dernière présence dans un match #6, plusieurs joueurs du côté du Tricolore ont vécu une situation différente à la leur. La dernière fois que Montréal a fait face à l’élimination dans un sixième match remonte à 2010-2011, alors que ces mêmes Bruins s’étaient amenés au Centre Bell dans le but de mettre fin à la série. Tomas Plekanec faisait partie de cette édition des Canadiens et bien qu’il soit conscient qu’il n’existe pas de recette magique pour l’emporter à coup sûr, il sait ce que lui et ses coéquipiers devront tout faire pour se donner les meilleures chances de gagner.

« Il n’y a pas de secret sauf de connaître un bon match. Nous devons les attaquer dès le début. Nous devons nous concentrer sur notre match et utiliser notre vitesse », indique le vétéran joueur de centre, qui avait d’ailleurs amassé un point dans cette victoire des siens de 2 à 1 contre les Bruins, le 26 avril 2011. « C’était très serré la dernière fois. Nous avions ensuite perdu en prolongation le match #7 et nous étions nez-à-nez. Mais nous devons nous concentrer sur le match de ce soir. Nous ne pouvons pas commencer à penser au match #7. Nous devons connaître un bon début de match et nous verrons à partir de là. »

- Un des joueurs qui n’était pas avec le Tricolore il y a trois ans est le jeune Brendan Gallagher qui participe actuellement aux séries de la LNH pour sa deuxième fois de sa carrière. Bien qu’il n’était pas avec le grand club à l’époque, complétant plutôt sa troisième saison dans la WHL avec les Giants de Vancouver, l’attaquant de 22 ans a toutefois vécu des situations similaires depuis le début de sa carrière. Le fait d’avoir déjà participé à des remontées par le passé lui fait croire que tout est encore possible pour le Tricolore face aux Bruins.

« Je me souviens de mes expériences semblables dans les rangs juniors et j’ai déjà été dans la même situation où nous tirions de l’arrière 3-2 dans la série et nous l’avions emporté en sept matchs. Ce n’est certainement pas impossible », raconte Gallagher, qui occupe le troisième rang chez les pointeurs du Tricolore avec une récolte de sept points en neuf rencontres. « C’est sûr que c’est aussi un gros défi, mais en même temps, on ne peut pas commencer à penser à deux matchs en même temps. Plutôt un match à la fois. Si nous faisons ça, toute la situation sera différente. Mais nous devons nous assurer que nous présentons et que nous disputons notre meilleur match ce soir. »

- Le match débute à 19h30.

À VOIR AUSSI :
Échos de vestiaire

|
|
|
PUBLIÉ SUR dimanche, 11.05.2014 / 13 h 12

- Les Canadiens ont tenu un entraînement optionnel au Complexe sportif Bell à Brossard dimanche après-midi en vue du sixième match de la série Canadiens-Bruins, qui sera disputé lundi soir au Centre Bell.

- Alex Galchenyuk a réchauffé la patinoire avant le début de l’entraînement de l’équipe, travaillant notamment sur son coup de patin, ses déplacements et le maniement de la rondelle.

- Treize joueurs ont foulé la patinoire dimanche après-midi sous la supervision de Gérard Gallant et Stéphane Waite, incluant Daniel Brière, Travis Moen, Ryan White, Brandon Prust, Michael Bournival et George Parros. Les défenseurs Douglas Murray, Nathan Beaulieu, Mike Weaver, Francis Bouillon et Jarred Tinordi étaient aussi en action ainsi que les gardiens Carey Price et Peter Budaj.

|
|
|