Nouvelles
PUBLIÉ SUR samedi, 18.04.2015 / 14 h 16 HE

- Les Canadiens ont tenu un entrainement optionnel samedi après-midi à Brossard, au lendemain d’une victoire de 3 à 2 en prolongation face aux Sénateurs d’Ottawa lors du deuxième match de la série de premier tour et avant de partir pour la capitale nationale où seront disputés les match 3 et 4.

- Carey Price, P.K. Subban et Andrei Markov entre autres se sont prévalus de l’option et n’ont pas patiné avec leurs coéquipiers.

- Quinze joueurs ont participé à l’entraînement, dont Pierre-Alexandre Parenteau, qui n’a pas pris part au dernier match des siens en raison d’une blessure au haut du corps. Sa présence est toujours incertaine pour le match de dimanche, a confirmé Michel Therrien après l’entraînement.

|
|
|
PUBLIÉ SUR vendredi, 17.04.2015 / 12 h 55 HE

- Les Canadiens ont tenu un entraînement matinal facultatif au Complexe sportif Bell de Brossard vendredi matin, en vue du deuxième affrontement de leur série contre les Sénateurs d’Ottawa, au Centre Bell.

- Cinq joueurs ont choisi de ne pas patiner en matinée. Pour cette raison, la composition des trios pour la rencontre de vendredi soir reste encore à déterminer.

- Max Pacioretty, qui a raté les trois dernières rencontres en raison d’une blessure au haut du corps se rapproche grandement d’un retour. L’attaquant de puissance a notamment troqué la visière légèrement teintée qu’il portait au cours des derniers jours pour une visière régulière à l’entraînement vendredi matin, ce qui représente un bon signe selon l’entraîneur des Canadiens Michel Therrien, même s’il ne sait toujours pas s’il verra le numéro 67 réintégrer sa formation pour le match 2 de la série.

«Je n’ai pas encore parlé à l’équipe médicale », a lancé d’entrée de jeu Therrien. «Il se sent bien. C’est bon signe. Il a eu un bon entraînement hier et ce matin il s’est senti bien. Je ne peux toutefois confirmer s’il sera de la rencontre ce soir ou dimanche. »

- Carey Price sera d’office pour le deuxième match de la série contre les Sénateurs. Dans la première rencontre, Price a stoppé 30 des 33 tirs dirigés vers sa cage, pour remporter sa 43e victoire en carrière en séries de fin de saison.

- Pierre-Alexandre Parenteau, qui a raté l’entraînement de jeudi matin en raison d’une blessure au haut du corps a patiné en solitaire avec quelques rondelles pendant environ une quinzaine de minutes avant le début de l’entraînement. Il y est allé de plusieurs tirs et de quelques exercices de patin pour tester sa mobilité. Parenteau a ensuite participé à l’entraînement matinal avec le reste de ses coéquipiers. Lors de son point de presse jeudi, Michel Therrien avait mentionné que l’état de santé de l’attaquant de 32 ans allait être réévalué quotidiennement. Le pilote des Canadiens a toutefois confirmé vendredi matin que Parenteau n’allait pas participer au match en soirée.

- L’entraîneur des Sénateurs Dave Cameron a décidé de réintégrer dans son alignement le vétéran Chris Neil. Ce dernier, reconnu principalement comme un joueur d’énergie qui n’hésite pas à jouer le rôle d’agent perturbateur, n’a pas chaussé les patins depuis le 14 février dernier, alors qu’il s’était fracturé le pouce lors d’un combat contre Luke Gazdic des Oilers d’Edmonton. En seulement 38 matchs cette saison, Neil a écopé de 78 minutes de pénalités. L’équivalent de plus de deux pénalités mineures par match.

Son retour au jeu coïncide avec le match suivant le premier de la série, où l’agressivité était à son paroxysme, alors que 86 mises en échec ont été décernées de part et d’autre. Le retour du numéro 25 dans l’alignement n’a pas laissé les joueurs des Canadiens sans voix.

«Le gars rempli un certain rôle et s’ils sentent qu’ils ont besoin de lui, soit. Le jeu ne change pas, peu importe qui joue et nous n’allons pas laisser les changements de formation nous affecter », a souligné Nathan Beaulieu qui a obtenu une mention d’aide sur le but gagnant de Brian Flynn dans le match numéro 1. «Il va y avoir des changements dans toutes les équipes tout au long des séries. Ça fait partie du jeu, ça, les blessures et toutes les autres choses qui peuvent arriver. Parfois une équipe veut seulement trouver une étincelle et c’est certain que d’insérer un nouveau joueur peut aider. Mais ça va bien aller. »

-Les deux formations ont bénéficié d’une journée de repos pour soigner quelques ecchymoses, ce qui est une excellente chose puisqu’à voir la tournure du premier match, l’aspect physique risque d’être encore plus en évidence dans le match 2.

«On s’attend à un autre match dur physiquement. Lors du dernier match, ça frappait fort et souvent. Je m’attends à la même chose ce soir », a lancé Devante Smith-Pelly qui a mené le Tricolore en compagnie d’Alexei Emelin au chapitre des mises en échec avec six. Il s’attend toutefois à un match « propre ». «Nous ne sommes pas vraiment préoccupés. Je sais que les gars dans ce vestiaire ne veulent pas leur donner d’avantage numérique et j’imagine que c’est la même chose de leur côté aussi.»

«Mon rôle au sein de mon trio est assez important, surtout que je joue avec des gars talentueux », a poursuivi Smith-Pelly. «Mon travail est simple. Je dois leur créer de l’espace. C’est mon travail, déterminer mes mises en échec et d’épuiser leur défensive. »

- Le FanJam 2015 des Canadiens débute à 16h à l’angle des rues Peel et St-Jacques, à quelques pas du Centre Bell.

- La rencontre débute à 19h. Elle est télédiffusée sur les ondes de CBC, CNBC et TVA Sports.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire en vrac
Défi #gohabsgo
7e joueur - Prédictions des séries
Centrale des séries 2015
Cinq choses à savoir: match #2
Face à face: Sénateurs @ Canadiens - Match 2 
Sur les chapeaux de roues
Des bases solides 

|
|
|
PUBLIÉ SUR jeudi, 16.04.2015 / 13 h 28 HE

- Les Canadiens ont tenu un entraînement jeudi matin au Complexe sportif Bell de Brossard au lendemain de leur victoire dans le match 1 de la série les opposant aux Sénateurs et à la veille du match 2.

- Le gardien Joey MacDonald, qui s’est joint au Tricolore en provenance de Hamilton mercredi soir a fait quelques exercices en compagnie de Stéphane Waite et de Dustin Tokarski avant le début officiel de l’entraînement. Il n’est toutefois pas demeuré sur la glace lorsque Carey Price s’est amené dans la mêlée, vers midi, heure à laquelle l’entraînement officiel a débuté.

- P.-A. Parenteau n’a pas participé à l’entraînement de mercredi en raison d’une blessure au haut du corps. Son état sera réévalué au jour-le-jour. Parenteau a disputé 12:13 de temps de jeu dans le match de mercredi, obtenant au passage trois tirs au but, en 18 présences. Sa présence pour la rencontre de vendredi est incertaine.

- Dans le cas de Max Pacioretty, Michel Therrien a assuré que son état sera réévalué vendredi matin et qu’il ne sait pas encore si le prolifique ailier sera en mesure de revenir au jeu pour le match 2. À l’entraînement, il se retrouvait sur un trio en compagnie de David Desharnais et de Devante Smith-Pelly.

- P.K. Subban a rencontré les médias pour une première fois depuis qu’il a écopé d’une pénalité d’inconduite de match pour coup de bâton dans le match 1. À l’exception de la pénalité imposée lors de la rencontre par les officiels, Subban ne s’est pas vu imposer de mesures disciplinaires supplémentaires.

Trios et duos à l'entraînement
Pacioretty – Desharnais – Smith-Pelly
Gallagher – Plekanec – Galchenyuk
De La Rose – Eller – Weise
Prust – Mitchell – Flynn
Malhotra

Beaulieu – Gilbert
Markov – Subban
Emelin - Petry
Weaver – Gonchar - Pateryn
|
|
|
PUBLIÉ SUR mercredi, 15.04.2015 / 12 h 20 HE

- Les Canadiens ont tenu un dernier entraînement matinal avant le début des séries 2015 mercredi, au Complexe sportif Bell de Brossard. Il s’agissait d’un entraînement optionnel pour les hommes de Michel Therrien.

- Deux joueurs manquaient à l’appel sur la glace, soit P.K. Subban et Tomas Plekanec. Plekanec a toutefois sauté sur la glace avant ses coéquipiers pour «casser » ses nouveaux patins.

- Max Pacioretty était également de l’entraînement matinal. Il est même demeuré sur la glace en compagnie des joueurs «extras» Manny Malhotra, Sergei Gonchar, Greg Pateryn et Mike Weaver après la fin de l’entraînement officiel, pour y aller de quelques exercices en compagnie de l’entraîneur adjoint Clément Jodoin. Michel Therrien a par contre confirmé que le numéro 67 ne sera pas de la rencontre de mercredi soir.

«Il y a une possibilité qu’on le voit vendredi. On va le réintégrer quand il sera à 100 %. Il y avait une chance pour ce soir, mais ce n’est pas le cas », a mentionné Therrien au sujet de l’état de santé du meilleur pointeur de l’équipe. «Maintenant ça se peut que ce soit vendredi, que ce soit dimanche. Dès qu’on va avoir le OK de l’équipe médicale, on va être très heureux de le revoir dans l’alignement. »

- À seulement 19 ans, Jacob De La Rose goûtera pour la première fois aux séries éliminatoires de la LNH et pas n’importe où, à Montréal. Si Therrien et ses adjoints ont passé du temps avec les joueurs mercredi matin pour discuter des attentes par rapport aux séries, le pilote des Canadiens avoue avoir eu quelques conseils supplémentaires pour le cadet de sa formation.

«Ce matin je me suis assis avec De La Rose. Il n’a que 19 ans, c’est sa première expérience en séries. Je voulais savoir comment il se sentait. Il est excité. Il est aussi nerveux, c’est bien certain, mais il a hâte», mentionne Therrien, qui sera derrière le banc pour un 60e match en carrière en séries. «Ses parents seront là. Il sera émotif. Ce que je lui ai donné comme conseil c’est d’être lui-même. Il a joué de gros matchs par le passé et ce ne sera pas différent ce soir. Il doit embrasser ce défi. Je lui donne tout mon support parce que j’aime sa façon de jouer et sa vitesse. Ce sera un peu plus vite ce soir, mais la vitesse est un atout chez lui alors il sera prêt. »

- Si les Canadiens comptent quelques vertes recrues en séries, Torrey Mitchell, pour sa part, amorcera une septième présence dans la grande danse du printemps. L’attaquant originaire de Greenfield Park amène avec lui un bagage de 60 matchs en séries, cumulés avec les Sharks de San Jose et le Wild du Minnesota. Cette fois-ci toutefois, Mitchell tentera de mettre la main sur la coupe Stanley en portant l’uniforme de son équipe d’enfance, ce qui rendra l’expérience encore plus spectaculaire.

«J’ai vraiment hâte. Il y a beaucoup d’émotions, c’est certain », a lancé Mitchell qui compte 15 points à sa fiche en séries. «J’ai déjà de l’expérience en séries, mais je sais que ce soir, pour le match 1, je vais être comme un petit gars. Je suis tellement excité. J’espère que l’expérience saura m’aider. »

Mitchell, qui comptera bon nombre d’amis et de membres de sa famille dans la foule mercredi, sait que de se sentir un peu nerveux à ce moment-ci de la saison n’est pas nécessairement une mauvaise chose. En fait, c’est un bon indicateur du fait que tu vis dans le moment présent.

«D’avoir des papillons, c’est une bonne chose. Tout le monde a hâte. C’est la même chose pour les deux équipes. Notre but est de gagner la coupe Stanley », a rappelé Mitchell, qui a disputé 14 matchs avec les Canadiens après avoir été acquis des Sabres à la date limite des transactions. «On doit contrôler nos émotions et jouer avec discipline. »

- Malgré son jeune âge, Brendan Gallagher est déjà un vétéran aguerri des séries de fin de saison, ayant participé à 22 matchs des séries depuis son arrivée dans la LNH, en 2012-2013. Il y était d’ailleurs lorsque les Sénateurs ont pris la mesure des Canadiens en cinq matchs lors de sa première expérience en séries. Il avait d’ailleurs marqué un but dans chacun des deux premiers matchs. Ayant disputé trois autres séries depuis, il sait très bien qu’il existe une aura spéciale autour de chaque duel au printemps.

«C’est difficile de dire ce qu’il faut faire pour gagner la série. Chaque série finit par développer sa propre identité. Pour nous, ce sera important d’y aller un match à la fois. Ça commence ce soir », assure Gallagher. «Il faut connaître un bon départ. On sait comment ils jouent bien dernièrement. Ça va être important de nous établir dès le premier match et d’utiliser notre foule à notre avantage. »

Et pour s’établir, le numéro 11 sait très bien qu’il devra faire ce qu’il fait le mieux… déranger le gardien adverse.

«Il faut lui donner du crédit. Il a été excellent dernièrement. Ce qui le rend bon, c’est sa façon de se battre », a lancé Gallagher au sujet de Hammond, contre qui il a eu l’occasion de jouer à deux reprises cette saison. «Mais il y a une façon de battre n’importe quel gardien. Tu ne peux pas arrêter la rondelle si tu ne la vois pas. Il faut créer du trafic devant lui. Ça fait quelques fois qu’on joue contre lui et on sait ce qu’on a à faire. Il faut lui rendre la vie difficile ce soir. »

- Les festivités du FanJam 2015 débutent dès 16h et cette année, notez bien que le FanJam se tient à l’angle des rues Peel et St-Jacques. Au menu : spectacles, maquillages, boissons, tatouages, artistes du cheveu, etc… Venez en grand nombre !

- La rencontre débute à 19h au Centre Bell. Elle est télédiffusée sur les ondes de CBC et de TVA Sports.

VOIR AUSSI
Défi #GoHabsGo
Face à face: Sénateurs @ Canadiens - Match 1
Cinq choses à savoir: match #1
Superstitions des séries – Ronde 1
Une série, plusieurs visions
Le Club de hockey Canadien dévoile ses activités entourant les séries éliminatoires 2015

|
|
|
PUBLIÉ SUR mardi, 14.04.2015 / 12 h 39 HE

- Les Canadiens se sont entraînés mardi matin au Complexe Sportif Bell de Brossard, à la veille du premier match de leur confrontation en première ronde face aux Sénateurs d’Ottawa, mercredi.

- Max Pacioretty était de nouveau sur la glace avec ses coéquipiers, mais il n’était pas sur un trio régulier. Pacioretty a toutefois reçu le feu vert pour recevoir des contacts physiques aujourd’hui, mais le personnel médical de l’équipe n’a pas encore déterminé de date précise pour son retour au jeu.

- Si on se fie à ce qui a été vu à l’entraînement, Tom Gilbert devrait effectuer un retour au jeu lors du match 1, lui qui avait raté les deux dernières parties du calendrier régulier en raison d’une blessure au haut du corps. Le vétéran défenseur a confirmé qu’il était complètement rétabli et qu’il était prêt à reprendre du service.

- Le Tricolore a annoncé aujourd’hui qu’entre les matchs 3 et 4, l’équipe irait passer quelques jours à Mont Tremblant plutôt que de rester à Ottawa, afin de bâtir l’esprit d’équipe en séries.

Trios et duos ce matin :

Parenteau-Desharnais-Smith-Pelly
Galchenyuk-Plekanec-Gallagher
De La Rose-Eller-Weise
Prust-Mitchell-Flynn

Markov-Subban
Emelin-Petry
Beaulieu-Gilbert

|
|
|
PUBLIÉ SUR lundi, 13.04.2015 / 12 h 51 HE

- Les Canadiens ont tenu leur premier entraînement des séries 2015, lundi matin à Brossard, en prévision de leur confrontation au premier tour dace aux Sénateurs, qui s’amorcera mercredi au Centre Bell.

- Tous les joueurs étaient sur la glace, y compris Max Pacioretty, ce dernier prenait part à un premier entraînement avec ses coéquipiers en plus d’une semaine. Le franc-tireur, ralenti par une blessure au haut du corps, n’a toutefois pas encore reçu le feu pour commencer à s’entraîner avec contact. Il a également indiqué que le processus de se déroule comme prévu et que la nouvelle visière qu’il porte n’est uniquement que pour le look.

- L’avantage numérique était à l’honneur lors de l’entraînement qui a duré un peu plus de 50 minutes. Pacioretty a notamment patiné aux côtés de David Desharnais et Pierre-Alexandre Parenteau sur la première vague.

Compositions des unités spéciales à 5 contre 4 :

Pacioretty-Desharnais-Parenteau
Markov-Subban

Galchenyuk-Plekanec-Gallagher
Gilbert-Petry

|
|
|
PUBLIÉ SUR samedi, 11.04.2015 / 23 h 58 HE

- Carey Price a remporté le trophée Jennings, qu’il partage avec Corey Crawford des Blackhawks de Chicago. Le Tricolore et les Blackhawks ont tous deux alloués 189 buts, le plus bas total dans la LNH cette saison. Price et Crawford sont les seuls gardiens de leur équipe respective à avoir disputé le minimum requis de 25 matchs pour être éligible pour ce trophée.

- Carey Price a terminé au premier rang dans la LNH dans trois des quatre principales catégories pour les gardiens de but, grâce à ses 44 victoires, sa moyenne de buts alloués de 1,96 et son pourcentage d’arrêts de 0,933. Il a terminé au deuxième rang pour les jeux blancs avec neuf, un de moins que Marc-André Fleury des Penguins de Pittsburgh.

- Max Pacioretty a terminé au premier rang, sur un pied d’égalité avec Nikita Kucherov du Lightning de Tampa Bay, au chapitre du différentiel plus/moins avec plus-38. Il s’agit de la première fois depuis Guy Lafleur en 1977-1978 qu’un joueur des Canadiens termine au premier rang dans cette catégorie.

|
|
|
PUBLIÉ SUR samedi, 11.04.2015 / 13 h 13 HE

- Les Canadiens ont tenu un entraînement facultatif samedi matin au Air Canada Centre de Toronto, quelques heures avant leur affrontement en soirée face aux Maple Leafs. Dix-sept joueurs et les deux gardiens étaient sur la glace. Seuls Tomas Plakenec, Lars Eller et Torrey Mitchell se sont prévalus de leur option.

- Le Tricolore sera en quête d’une 50e victoire cette saison, ce qui serait une première pour Montréal depuis la saison 1988-1989. En plus de ce plateau important, la troupe de Michel Therrien pourrait s’assurer du championnat de la division Atlantique en récoltant au moins un point face aux Maple Leafs samedi, ou si le Lightning s’incline en temps réglementaire face aux Bruins. Déjà assuré d’avoir l’avantage de la patinoire au premier tour, ce titre permettrait également aux Canadiens de l’obtenir l’avantage de la glace pour au moins deux rondes, ce qui est très important aux joueurs montréalais à l’approche des séries.

« L’avantage de la glace en séries est très important. Quand tu dois jouer un septième match et que tu peux. Au début de l’année, notre objectif était de faire les séries. Maintenant, notre but est de finir premier. C’est une fierté, mais l’avantage de la glace est ce qui est le plus important », admet David Desharnais, qui disputera d’ailleurs un 82e match cette saison une première pour l’attaquant québécois prendra part à toutes les rencontres du calendrier régulier depuis ses débuts à temps plein dans la LNH, en 2010-2011.

- Deux jours après avoir établi un nouveau record d’équipe pour le plus de victoires en une saison, Carey Price sera de retour devant le filet des siens samedi soir et sera opposé à Jonathan Bernier. Comptant déjà 43 victoires à sa fiche depuis le début de la campagne, Price a remporté ses trois départs face aux Leafs en 2014-2015, dont son dernier par jeu blanc le 28 février. L’entraîneur-chef du Tricolore a expliqué sa décision de donner un 66e départ à Price cette saison plutôt que de lui donner une soirée de congé alors qu’il a déjà obtenu son record.

« Nous avons donné une chance à certains gars de se reposer lors du deuxième match en autant de jours au New Jersey [la semaine dernière]. Pour un gars comme Carey, c’est seulement son troisième match en neuf jours », souligne Therrien. « Il aura quatre autre jours de congé avant le début des séries. Nous avons été en mesure de garder le niveau d’énergie des joueurs élevé parce que le calendrier nous le permettait. »

- Devante Smith-Pelly prendra part samedi à un premier match dans sa ville natale dans l’uniforme bleu-blanc-rouge. Originaire de Scarborough en banlieue de Toronto, il comptera sur la présence de nombreux parents et amis dans les gradins du Air Canada Centre, qui ont maintenant changé leur allégeances depuis son arrivé à Montréal à la fin février. Connaissant probablement ses meilleurs moments avec sa nouvelle équipe, Smith-Pelly tentera de poursuivre sur sa lancée devant les siens à l’aube des séries éliminatoires.

« J’étais déjà venu ici plus tôt cette saison avec les Ducks, mais cette fois-ci c’est à un tout autre niveau avec les Canadiens. J’ai très hâte à ce soir, surtout qu’ils n’appuieront pas les Leafs », admet en riant Smith-Pelly, qui a été utilisé durant 15:23 jeudi face aux Red Wings, son deuxième plus haut total depuis qu’il s’est joint au Tricolore. « Ce temps-ci de la saison est le plus amusant de l’année. C’est pour cette raison que nous sommes ici. Autant nous avons tous hâte que les séries commencent, autant nous savons que nous devons d’abord nous concentrer sur le match de ce soir parce qu’il est très important. »

En vrac : Desharnais

- Bien qu’il n’ait pas accompagné ses coéquipiers à Toronto, Max Pacioretty a sauté sur la patinoire du Complexe Bell de Brossard samedi matin, une première pour lui depuis qu’il a quitté la rencontre de dimanche dernier après avoir subi une blessure au haut du corps face aux Panthers. Michel Therrien a confirmé que son franc-tireur a patiné durant une presque trentaine de minutes, qu’il répondait bien aux traitements et que l’équipe y va une étape à la fois avec Pacioretty.

- Le match s’amorcera vers 19h et sera diffusé sur les ondes de TVA Sports et CBC.

À VOIR AUSSI :
Échos de vestiaire
Face à face: Canadiens @ Maple Leafs
L’histoire sans fin

|
|
|
PUBLIÉ SUR vendredi, 10.04.2015 / 12 h 15 HE

- Les Canadiens ont tenu un entraînement complet au Complexe sportif Bell de Brossard, quelques heures avant de quitter en direction de Toronto pour y jouer le match numéro 82 du calendrier régulier.

- À l’exception de Max Pacioretty, un seul autre joueur était absent de l’entraînement matinal. Il s’agit du défenseur Tom Gilbert, qui a bénéficié d’une journée de traitements. Michel Therrien a toutefois souligné que la situation de Tom Gilbert allait être évaluée au jour-le-jour et qu’il serait du voyage à Toronto. Pour sa part, Max Pacioretty demeurera à Montréal.

- Carey Price obtiendra un 66e et dernier départ au cours de la saison régulière, alors qu’il sera d’office pour le dernier match de la saison, contre les Leafs. C’est lui qui a eu les trois départs contre les Leafs jusqu’ici en 2014-2015, enregistrant trois victoires au passage et n’accordant que quatre buts sur 86 tirs. Price en sera à un 30e départ en carrière contre les rivaux ontariens, présentant une fiche de 16-13-1.

|
|
|
PUBLIÉ SUR jeudi, 9.04.2015 / 12 h 52 HE

- Les Canadiens ont tenu un entraînement optionnel jeudi matin en vue de leur affrontement contre les Red Wings de Détroit.

- Un seul changement sera à prévoir à l’alignement, soit le retour de Brian Flynn, dont le dernier match remonte au 30 mars face au Lightning de Tampa Bay.

- S’ils parvenaient à vaincre les Red Wings ce soir, les hommes de Michel Therrien réussiraient un premier balayage de quatre matchs en saison régulière contre Detroit pour la première fois depuis 1926-1927, lors de la première saison des représentants de la ville de l’automobile, nommés autrefois les Cougars.

Si le Tricolore connait autant de succès contre Detroit, c’est probablement en raison de leur style de jeu similaire, selon Brandon Prust. «Nous avons joué des bons matchs contre eux. Ils ont beaucoup de joueur de talent. Ils ont un très bon jeu de puissance. Des fois, lorsque tu joues contre des équipes comme celles-là, tu te donnes toujours un peu plus et tu es plus concentré. On dirait que ça a été le cas contre Détroit cette saison. Nous devons continuer dans ce sens », d’analyser l’attaquant qui a disputé tous les matchs des siens cette saison.

Les Red Wings, qui tenteront jeudi soir d’assurer leur participation aux séries éliminatoires pour une 24e saison consécutive – la plus longue séquence active, tous sports professionnels confondus – pourraient bien être de retour au Centre Bell dès la semaine prochaine, advenant un affrontement Montréal-Détroit en première ronde. Est-ce que les joueurs tiendront cela en compte dans leur préparation d’avant-match?

« On doit prendre en compte le fait qu’on va peut-être les affronter en séries, mais surtout se concentrer sur notre jeu et ne pas faire d’erreurs », de répondre Prust.

De toute façon, à voir comment le classement bouge et peut encore bouger d’ici samedi, rien n’est encore coulé dans le béton.

« Qui sait ce qui arrivera? Tout peut encore se produire. Il y a un embouteillage au classement », a convenu l’attaquant. « C’est intéressant de voir ce qui se produit. Il reste deux matchs et on ne sait toujours pas quelle équipe finira à quelle position. »

« Je crois que nous regardons tous les matchs », admet de son côté Brendan Gallagher. « Pendant la saison, c’est difficile pour moi de regarder les parties. Tu ne veux pas prendre pour une équipe en particulier. En ce moment, les matchs sont tellement bons que tu peux juste apprécier du bon hockey. Je fais comme tout le monde, je regarde les parties. C’est excitant, c’est entraînant. C’est bon pour le sport. C’est bon aussi pour nous, les joueurs. »

- Max Pacioretty, qui s’est blessé au haut du corps dimanche dernier face aux Panthers en Floride, ratera un premier match depuis le 1er novembre 2013. Il mettra ainsi fin à sa séquence de 149 matchs consécutifs, la deuxième plus longue de l’équipe.

« Les blessures font partie du sport, toutes les équipes doivent composer avec elles à un certain moment durant la saison », de concéder Brandon Prust. « Des fois, nous perdons des gros morceaux. Les gars doivent élever leur jeu d’un cran et prendre plus de minutes de jeu. Personne n’essaie de jouer comme Pacioretty, mais nous devons tous travailler ensemble pour combler son absence. »

Pacioretty, le meilleur marqueur de l’équipe avec 37 buts, menait aussi l’équipe – et même la Ligue – au chapitre des plus et des moins au moment de sa blessure et était régulièrement utilisé par son entraîneur pour des missions défensives. Le remplacer ne sera pas une mince tâche.

« Nous avons un bon groupe ici, un groupe confiant. Nous avons des gars prêts à jouer en désavantage numérique et nous avons aussi des gars qui peuvent remplir le filet. Tout le monde sera mis à contribution», de conclure Prust.

- À deux matchs de la fin de la saison régulière, les joueurs n’ont aucunement l’intention de lever le pied. C’est ce qui ressortait entre autres du discours tenu dans le vestiaire jeudi matin, notamment de celui de Nathan Beaulieu, qui a goûté aux séries de LNH pour la première fois la saison dernière.

« Nous sentons que nous devons régler quelques petites choses dans les prochains matchs pour finir la saison sur une bonne note. Nous voulons arriver en force pour les séries », a expliqué le jeune défenseur.

« Max va nous manquer dans les prochaines parties, nous devrons donc démonter beaucoup de caractère. C’est quelque chose de vraiment spécial d’entrer en séries. Tu développes tellement de relations et de souvenirs. C’est excitant dans le vestiaire ces temps-ci. Nous voulons bâtir quelque chose ensemble. Nous voulons prouver lors des deux prochains matchs que nous pourrons faire un long parcours en séries éliminatoires. »

Aucune chance que les troupiers ne manquent de motivation pour le match de jeudi soir, donc. Et il y a, en plus, la possibilité que Carey Price fracasse le record d’équipe du plus grand nombre de victoires pour un gardien.

« Tout le monde veut aider Price [à briser le record] », d’ajouter Brian Flynn, qui disputera sa huitième rencontre dans l’uniforme tricolore. « Il a été formidable depuis le début de la saison, depuis que je suis arrivé ici. Les gars le respectent beaucoup pour ce qu’il a fait pour l’équipe depuis qu’il est ici. Nous espérons pouvoir lui donner la victoire ce soir. »

- La rencontre débutera à 19h30 et sera présentée sur les ondes de RDS, Sportsnet et City.

Vincent Régis écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire
Face à face: Canadiens vs. Red Wings
À sa juste place
Un honneur mérité
 

|
|
|