PUBLIÉ SUR jeudi, 12.01.2012 / 15 h 03

Lorsque Ray Lussier s'est amené au Boston Garden le 10 mai 1970, le photographe était loin de se douter qu'il allait croquer une des photos les plus importantes dans l'histoire du hockey et que celle-ci allait prendre vie sous la forme d'une statue quelque 40 ans plus tard. La sculpture "The Goal" (Le but) a été dévoilée le 10 mai 2010 et rappelle à tous ceux qui passent devant le TD Garden ce moment marquant de l'histoire du hockey. Bobby Orr âgé de 22 ans vient de marquer le but gagnant de la coupe Stanley pour les Bruins et s'envole, trébuchant sur le bâton du défenseur Noël Picard. Pour le défenseur, la chute a dû être quelque peu douloureuse, mais ce n'était certainement qu'un minime prix à payer pour s'inscrire dans l'Histoire du hockey.



Efficacité. Voilà ce qui vient en tête lorsqu'on voit le travail des employés du TD Garden. À peine deux heures après le coup de sifflet final dans le match opposant les Bruins aux Canadiens, la glace était couverte et prête à accueillir l'affrontement Celtics-Bulls. Avec un minimum de 41 matchs de hockey et 41 matchs de basketball par année, ce n'est pas pour rien que l'opération est rodée au quart de tour comme ça. Et maintenant... accueillez les Bru.... les Celtics!

|
|
|
PUBLIÉ SUR vendredi, 30.12.2011 / 19 h 30
En sortant du centre d'entraînement des Panthers, à Coral Springs, en Floride, quelque chose de plutôt frappant a attiré notre attention. Un banc de neige. Il n'est certainement pas aussi imposant que ceux de Montréal, mais le petit monticule nous a rappelé, par un soleil plombant, que le hockey était d'abord et avant tout un sport d'hiver et de froid.



Sur la route les médias s'entretiennent avec les joueurs et l'entraîneur dans un vestiaire assez petit ou dans un corridor exigu. Tout le monde s'est un peu fait plaisir mercredi matin en Floride, alors que tous ont profité du soleil de midi pour faire leurs entrevues. On a déjà vu pire comme environnement de travail.



Le 4 décembre 2009, les Canadiens de Montréal célébraient le 100e anniversaire de l'équipe de la meilleure façon possible: en habillant des légendes du hockey pour un dernier tour de patinoire en équipement complet. Le 27 mars de cette année, c'était au tour de la ville de Fort Lauderdale de célébrer son premier centenaire. Bien que la seule glace présente à cette soirée ait servi à refroidir des margaritas, selon le site Internet officiel du comité du centenaire, la fête était tout aussi réussie. Voir ici.

|
|
|
PUBLIÉ SUR mercredi, 28.12.2011 / 23 h 30
Quelle est la meilleure façon de se sentir à la maison à l'étranger? Venir à un match du Lightning alors que les Canadiens sont en ville en est une excellente. Il est plutôt difficile de marcher dans le St.Pete Times Forum sans entendre parler la langue de Molière et quelques "Olé Olé". En voici un petit échantillon. Voyez si vous pouvez reconnaître quelqu'un qui a fait le voyage pour venir encourager le Tricolore.



Tous ceux qui sont déjà venus au Centre Bell au cours des dernières années ont probablement eu la chance de voir les statues qui ornent la Place du Centenaire. À des centaines de kilomètres de là, le Lightning aussi s’est lancé dans l’art urbain… à sa façon. Cette sculpture intitulée «Lightning» - allez donc deviner pourquoi – a été installée en 1997 aux abords du St.Pete Times Forum. Composée de trois éclairs géants en acier, la sculpture de 75 pieds de haut accueille les partisans à chaque rencontre du Lightning.





Les joueurs des Canadiens ont fait un saut dans le passé en arrivant à Tampa Bay. Certains se souviendront des années où le Tricolore enfilait son équipement au centre-ville pour ensuite se rendre à l’aréna de Verdun pour l’entraînement. Tous les joueurs sautaient donc dans l’autobus, vêtus de leurs épaulettes, pantalons, chandails, bas… tout, excepté leurs patins. Se rendant à l’aréna de pratique du Lightning pour leur entraînement matinal, les Canadiens ont enfilé leur équipement au St.Pete Times Forum, avant de sauter dans l’autobus, patins sous le bras.

|
|
|
PUBLIÉ SUR mardi, 27.12.2011 / 15 h 01
 Vous croyez avoir passé le temps des fêtes à courir? Imaginez comment les Sénateurs se sentent. Après avoir accueilli les Panthers dans leur dernier match à domicile avant la pause de Noël, l’équipe est allée en Caroline, alors que les employés de la Place Banque Scotia travaillaient, à Kanata. L’aréna fait peau neuve juste à temps pour le Match des étoiles 2012, avec l’ajout d’un tout nouveau tableau d’affichage HD qui est six fois plus gros que le précédent. Même si elle n’est pas encore complétée, la bête devrait être testée mardi soir dans la rencontre avec les Canadiens. Les touches finales sur ce monstre de 2170 pieds carrés devraient être mises pour les festivités du Match des étoiles, qui s’amorceront à la fin du mois.



Ici, au canadiens.com, nous trouvons bien intéressant le fait que les Sénateurs d’Ottawa jouent loin, très loin du cœur de la ville. Bien sûr, techniquement, depuis la fusion avec les villes des alentours, Kanata fait partie de la grande région d’Ottawa, mais si on se fie au coût de notre virée en taxi du centre-ville jusqu’à la Place Banque Scotia, on peut se mouiller et dire que Kanata n’est probablement pas considérée comme le centre d’attention par les gens de la place.

|
|
|
PUBLIÉ SUR jeudi, 22.12.2011 / 13 h 00

Si vous ouvrez votre tiroir de la mémoire, vous vous souviendrez sûrement de notre première visite à Winnipeg le 9 octobre dernier. Ne reculant devant rien, nous avions alors tenté de vérifier si l’intersection des rues Main et Portage était bel et bien l’intersection la plus froide au Canada, comme le laisse entendre la légende. Un peu déçus du résultat, nous avions donc promis de revenir en décembre, question de donner une seconde chance à celle-ci de faire ses preuves dans des conditions plus optimales. Alors, nous revoilà! Nous avons favorisé cette fois-ci une méthode plus scientifique en nous armant d’un thermomètre. Hélas, le résultat a été loin d’être probant; la température demeurant stable à -8°C… comme aux différentes intersections que nous avons traversées pour nous rendre à l’aréna.



Si vous désirez impressionner vos amis durant les fêtes ou faire quelques sous sur le dos, mettez-les au défi de vous nommer la première équipe de hockey à avoir remporté la médaille d’or aux Jeux olympiques. Nous croyons que les chances qu’ils vous répondent les Falcons de Winnipeg, qui ont représenté le Canada aux Jeux d’Antwerp en Belgique en 1920, sont plutôt minces. Pourtant, c’est la vérité. Le MTS Centre présente d’ailleurs une exposition pour souligner l’exploit, avec des chandails d’époque, des coupures de journaux de même qu’une muraille.
|
|
|
PUBLIÉ SUR mardi, 20.12.2011 / 15 h 00
Ah! Marilyn Monroe. Lorsque vous pensez à cette légendaire sex-symbol, la fameuse scène dans « The Seven Year Itch », scène qui a marqué l'imaginaire de bien des hommes de sa génération, est probablement ce qui vous vient d'abord en tête, à moins que ce soit votre anniversaire aujourd'hui et qu'un ami vous ait chanté « Bonne fête » en sonnant comme une casserole. En nous promenant sur le « Magnificient Mile » qui est reconnu pour son art de la rue, nous avons remarqué que les statues rendant hommage à la peinture « American Gothic » avaient cédé leurs places à une statue de 26 pieds de la plantureuse blonde dans sa pose légendaire où sa jupe blanche est soulevée par la ventilation provenant d’une bouche de métro. L’humain étant ce qu’il est, nous nous sommes rapidement rendu compte que la photo par excellence, que viennent prendre les touristes en compagnie de la chère Marilyn, est de se positionner sous la statue en regardant vers le haut et ce n’est pas en direction des gratte-ciel.



Si la politique chez nos voisins du Sud vous intéresse le moindrement, vous étiez probablement rivés devant votre petit écran le 4 novembre 2008 en fin de soirée lorsque Barack Obama s’est adressé à ses électeurs et à la nation américaine pour célébrer sa victoire aux élections présidentielles. Devant plus d’une centaine de milliers de personnes réunis au Grant Park, Obama a alors livré son célèbre discours « Yes we can ». Pour tenter de revivre ce grand moment de l’histoire récente, nous nous sommes rendus sur place pour nous rendre compte qu’un mardi matin d’hiver, les gens étaient loin d’affluer, si ce n’était d’un homme promenant son chien. Heureusement, nous avions notre téléphone intelligent. Une petite recherche sur YouTube et voilà, Obama livrait de nouveau son discours historique.


|
|
|
PUBLIÉ SUR lundi, 19.12.2011 / 12 h 59

Le niveau Club du TD Garden est un véritable petit musée dédié aux exploits sportifs réalisés par les différents athlètes et équipes de la région bostonienne. Un vieux plancher du Garden de Boston où les Celtics ont connu leurs moments de gloire, des vieux uniformes des Patriots, une muraille à l’effigie des Red Sox, des photos de combats de boxe légendaires, et bien plus encore. En se promenant de vitrine en vitrine, d’exposition en exposition, la vitrine du hockey universitaire a attiré notre attention. Nous étions curieux de voir quelle serait la visibilité donnée au capitaine des Canadiens Brian Gionta, qui a conduit Boston College, en tant que capitaine de sa formation, au championnat de la NCAA en 2001. À moins que nous soyons dus pour une visite chez l’optométriste, les traces du fructueux passage de Gionta dans la région sont invisibles.





Si vous avez la chance d’assister à un match Canadiens-Bruins à Boston, vous ne pouvez pas considérer votre voyage comme complet si vous n’effectuez pas une visite au Union Oyster House. Non seulement l’établissement est à quelques minutes de marche du TD Garden, mais lorsque vous aurez franchi ses portes, vous pourrez désormais vous vanter d’avoir visité le plus vieux restaurant aux États-Unis. Déclaré lieu historique national en 2003, le Oyster House a ouvert ses portes en 1826. Bien sur, il y a des tables comme partout ailleurs, sauf que pour vivre l’expérience ultime, assoyez-vous au bar à huîtres. Si les huîtres ne sont pas votre tasse de thé (la référence au Boston Tea Party est involontaire), vous pourrez tout de même vous régaler avec d’autres produits de la mer de la Nouvelle-Angleterre.

|
|
|
PUBLIÉ SUR samedi, 10.12.2011 / 13 h 00
Deux c’est bien, mais trois c’est encore mieux. Dans le cas des chandails retirés des Devils, c’est le cas. Dans les hauteurs du Prudential Center, le numéro 3 de Ken Daneyko et le numéro 4 de Scott Stevens flottent au-dessus de la glace. Maintenant, ils vont recevoir de la compagnie, alors que le numéro 27 de Scott Nierdermayer sera hissé le 16 décembre prochain. Félicitations Scott et surtout, merci d’avoir appris à Brian Gionta et Scott Gomez tout ce qu’ils savent !



Lorsque nous avons tourné la publicité mettant en vedette Carey « Price de Nice », nous lui avons fait confectionner un unique chandail. Mais au dirait bien qu’au passage, une mode a été créée. Non seulement avez-vous été très (très) nombreux à regarder le petit clip où Carey Price parodie le personnage de Jean Dujardin, Brice de Nice, mais certains d’entre-vous avez poussé un peu plus loin. C’est notamment le cas de Jean-Sébastien Roy qui a fait faire quatre chandails «répliques» et qui s’est rendu au match au New Jersey, en compagnie de trois amis, portant le chandail jaune. Les partisans des Devils n’ont pas vraiment compris la blague, mais tous ceux qui arboraient le logo du Tricolore samedi après-midi au Prudential Center, ont esquissé des sourires en voyant Jean-Sébastien et sa bande.

|
|
|
PUBLIÉ SUR samedi, 03.12.2011 / 14 h 58
Qui aurait crû que la Californie vibrait au rythme du hockey? Depuis notre arrivée lundi, nous avons rencontré un nombre de partisans invétérés de hockey, mais aucun n’arrive à la cheville de Kosta et Chris Tsangaris. Les deux Montréalais d’origine sont les heureux propriétaires du Redondo Beach Cafe depuis six ans où les amateurs de hockey se retrouvent pour regarder les matchs des Canadiens et des Kings. Nous sommes arrêtés prendre une bouchée pour déguster un smoke meat et une poutine, exactement comme si nous étions assis dans un restaurant sur St-Denis.



Puisque les Canadiens sont de passage en Californie seulement une fois à tous les deux ans, nous voulions donner nous assurer que nos loyaux partisans ne nous oublient pas. Tandis que nous filmions un reportage pour HabsTV à Redondo Beach, nous avons pensé de donner un peu de visibilité à notre marque en invitant, via Twitter, nos partisans habitant dans le coin de venir nous rencontrer et de gagner quelques prix. Nous avons remis des casquettes, des chandails et d’autres prix aux couleurs du blanc-blanc-rouge. Sans surprise, la popularité de Youppi! Traverse les frontières.



Peu importe où les Canadiens jouent, il y a toujours des mordus de l’équipe pour assister à leurs matchs, mais ces partisans ont haussé la barre d’un cran. Nous ne sommes pas certains de quelle promotion il s’agissait, mais les Kings ont déroulé le tapis rouge (bon, il est noir, mais ça compte) pour un contingent de partisans des Canadiens présents à la rencontre. #OccupyStaplesCentre


|
|
|
PUBLIÉ SUR jeudi, 01.12.2011 / 14 h 57
 Lorsque vous arrivez en pleine nuit dans une nouvelle ville, vous n’avez pas toujours le portrait exact de ce qquoi elle aura l’air quand le soleil battra son plein. Après avoir effectué la longue route entre l’aéroport d’Oakland et le centre-ville de San Jose, l’autobus s’est arrêté à une première lumière devant un parc rempli de tentes. Probablement « Occupy San Jose ». Nous étions dans l’erreur… jusqu’au cou. Il s’agissait plutôt de “Christmas in the Park: A San Jose Tradition”, un parc comprenant une soixante d’expositions dédiées à Noël, un arbre de Noël de 60 pieds et même un Père Noël. À 18°C sous un soleil de plomb, entendre « Vive le vent » nous fait un peu sourciller, mais c’est tout de même suffisant pour se mettre dans l’esprit des fêtes.


    

Qui a  dit qu’il faut de la neige pour patiner? En jetant un coup d’œil par la fenêtre de notre hôtel, nous avons pu apercevoir ce qui semblait être une patinoire extérieure, de quoi piquer notre curiosité. Arrivé sur les lieux de Downtown Ice, la patinoire extérieure la plus grosse de la toute région sud de la baie de San Francisco, selon leur site Web – la compétition n’est probablement pas très féroce, admettons-le – nous n’avons malheureusement pas pu tester la surface glacée, cette dernière étant réservée pour un événement privé. Ce sera pour une prochaine fois!

|
|
|