Nouvelles
PUBLIÉ SUR mardi, 20.10.2015 / 12 h 00 HE
- À quelques heures de leur affrontement avec les Blues de St-Louis au Centre Bell, les Canadiens ont tenu un court entraînement matinal optionnel au Complexe Sportif Bell de Brossard. La plupart des joueurs étaient toutefois en uniforme pour cet entraînement.

- Toujours ennuyé par des symptômes de commotion cérébrale, Michaël Bournival a patiné avant ses coéquipiers mardi, en compagnie du thérapeute sportif Vincent Roof-Racine. Le numéro 49 des Canadiens se rapproche tranquillement d’un retour au jeu, ayant patiné à quelques reprises au cours des dernières semaines. Il faut rappeler que Bournival a raté le camp d’entraînement de l’équipe en septembre, justement en raison de ces symptômes.

- C’est Carey Price qui sera devant la cage des Canadiens pour affronter les Blues. La première étoile de la semaine dernière dans la LNH présente une fiche de 3-3-2 contre les Blues en carrière en huit départs. Sa moyenne de buts alloués est de 2,68 et son pourcentage d’arrêts est de 90,3%. Son vis-à-vis pour la rencontre sera Jake Allen, qui disputera son troisième départ de la saison. Contre les Canadiens, il présente une fiche de 0-2-0 en carrière, une moyenne de buts alloués de 4,51 et un pourcentage d’arrêts de 83%.

- Si les Canadiens représentent toujours la seule équipe invaincue de la LNH, les Blues ne connaissent pas de mauvais moments pour autant. Les hommes de Ken Hitchcock présentent une fiche de 5-1-0, étant notamment sur une séquence de quatre victoires d’affilée, séquence où ils ont marqué quatre buts à chaque rencontre. D’ailleurs la troisième étoile de la semaine dans la LNH au cours de la semaine dernière a été décernée à Vladimir Tarasenko qui a amassé trois buts et trois mentions d’aide en quatre matchs en plus de présenter un différentiel de plus-6.

« Si tu lui donnes de l’espace, il va réussir les jeux. Il a tout un tir. Des gars comme lui, on en a vu auparavant. On sait qu’il faut seulement l’empêcher d’avoir du temps et de l’espace», explique Jeff Petry au sujet du meilleur pointeur de la LNH en date d’aujourd’hui.  «C’est une équipe qui joue de façon très physique. Ils ont de gros gars à l’avant. On doit faire du bon travail lorsqu’ils envoient la rondelle derrière nous pour faire le jeu rapidement et relancer nos attaquants le plus rapidement possible. Ce soir nous devons vraiment utiliser notre vitesse. »

- Michel Therrien n’a pas rencontré les médias en matinée. L’entraîneur-chef avait toutefois confirmé au terme de l’entraînement de lundi matin qu’il n’apporterait aucun changement à sa formation en vue de la rencontre de mardi.

- La rencontre de mardi marquera également la deuxième visite de Scott Gomez dans son ancien domicile depuis que son contrat a été racheté, lors de l’été 2012. Cette fois-ci, le vétéran de 1047 matchs dans la LNH porte les couleurs des Blues. Il a piloté un trio au centre de Scottie Upshall et Dmitrij Jaskin à l’entraînement de la troupe de Ken Hitchcock mardi matin. Même s’il évolue pour la formation adverse, ça n’a pas empêché quelques vétérans des Canadiens d’avoir de bons mots pour le centre de 35 ans originaire d’Anchorage, en Alaska.

«C’est un gars qui a eu une grosse influence sur moi, pas seulement en tant que joueur de centre, mais surtout en tant qu’athlète professionnel. Il m’a appris sur la façon d’être un joueur de hockey professionnel et sur la façon d’être. Il a été une grande inspiration pour moi et il m’a beaucoup aidé », a laissé savoir Lars Eller au sujet de celui qui a été son coéquipier et voisin de casier dans le vestiaire pendant deux saisons. «Je crois que plusieurs gars dans ce vestiaire peuvent en dire autant. C’est toujours un peu bizarre de l’affronter, surtout que c’était un coéquipier de qui j’étais quand même proche. Je lui souhaite le meilleur possible dans sa carrière, mais ce n’est pas une raison d’y aller mollo avec lui ce soir, d’aucune façon. »

- En raison du match des Blue Jays de Toronto qui disputent le match numéro 4 du Championnat de la Ligue américaine dans le baseball majeur qui débute à 16h, le début du match des Canadiens sera présenté sur les ondes de RDS2 jusqu’au terme de la rencontre Blue Jays – Royals. La rencontre sera ensuite diffusée sur les ondes de RDS. Elle sera également télédiffusée sur les ondes de City Montréal.

Trios et duos à l’entraînement
Pacioretty-Plekanec-Gallagher
Eller-Galchenyuk-Semin
Fleischmann-Desharnais-Weise
Flynn-Mitchell-Smith-Pelly
Byron

Markov-Subban
Emelin-Petry
Beaulieu-Gilbert
Pateryn-Tinordi

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire en vrac
Face à face: Canadiens vs. Blues
Réaction en chaîne 
Carey Price nommé première étoile de la semaine dans la LNH

|
|
|
PUBLIÉ SUR lundi, 19.10.2015 / 12 h 56 HE
- Les Canadiens ont tenu un entraînement matinal lundi, à la veille de leur match contre les Blues de St-Louis au Centre Bell, mardi soir.

- L’entraînement des Canadiens a eu lieu pour une rare fois au Centre Bell, la formation procédant à l’habituelle prise de la photo d’équipe quelques minutes avant le début de l’entraînement.

- Craig Ramsay s’est joint au personnel d’entraîneur sur la glace du Centre Bell. Les joueurs des Canadiens ont passé environ une vingtaine de minutes à travailler l’avantage numérique.

- Michel Therrien a confirmé après la fin de l’entraînement qu’il n’apporterait aucun changement à sa formation en vue de la rencontre de mardi. C’est donc dire qu’une fois de plus Jarred Tinordi et Greg Pateryn seront laissés de côté à l’avant alors que Paul Byron devra regarder le match de la galerie de la presse chez les avants.

- Au terme de l'entraînement, la LNH a dévoilé qu'elle nommait Carey Price première étoile de la semaine. Price a affiché un dossier de 3-0-0, une moyenne de buts alloués de 1,00, un pourcentage d’arrêts de ,963 et un jeu blanc, pour mener les Canadiens vers trois victoires.

Trios et duos à l’entraînement
Pacioretty-Plekanec-Gallagher
Eller-Galchenyuk-Semin
Fleischmann-Desharnais-Weise
Flynn-Mitchell-Smith-Pelly
Byron

Markov-Subban
Emelin-Petry
Beaulieu-Gilbert
Pateryn-Tinordi
|
|
|
PUBLIÉ SUR samedi, 17.10.2015 / 14 h 00 HE

- Les Canadiens ont tenu un rare entraînement au Centre Bell samedi matin, en préparation pour leur affrontement du soir face aux Red Wings de Detroit. Le Tricolore a patiné au centre-ville de Montréal en raison de la Journée des Entraîneurs Tim Hortons.

- Carey Price obtiendra un cinquième départ devant le filet des Montréalais. Le cerbère présente une fiche de 7-3-1 contre les Red Wings en carrière, avec une moyenne de buts alloués de 2,43 et un pourcentage d’arrêts de 91,9%.

- L’entraîneur Michel Therrien n’a pas toujours pas modifié ni son alignement, ni ses lignes d’attaques et paires de défenseurs depuis le match d’ouverture de la saison à Toronto le 7 octobre dernier. Ce ne sera pas plus le cas samedi soir.

« C’est rare de voir de la chimie et de la stabilité si tôt en saison, mais c’est le cas pour nous », de noter Max Pacioretty, qui sera encore une fois jumelé à Tomas Plekanec et Brendan Gallagher face aux Red Wings. « C’est notre devoir de poursuivre dans cette voie-là. »

Michel Therrien semble avoir en effet peu d’incitatifs à modifier son effectif, alors que seulement trois joueurs n’ont pas noirci la feuille de pointage en cinq rencontres.

« Nous avons beaucoup de rythme à chaque présence. Nous n’avons pas à nous soucier des confrontations de trios, parce que nous savons que chaque trio peut jouer contre quiconque », de poursuivre le capitaine du Tricolore. « Nous roulons nos quatre trios, nous sommes toujours dans le match et nous sommes rarement épuisés. C’est une importante raison de nos succès. »

Le nouveau-venu Tomas Fleischmann peut également témoigner de la stabilité et de la chimie qui s’est rapidement installée dans l’équipe, lui qui n’a eu que deux compagnons de trios depuis son arrivée dans l’équipe.

« Nous avons un très bon joueur de centre. [David Desharnais] gagne beaucoup de mises au jeu et nous supporte partout sur la glace. Il y est pour beaucoup dans nos succès », d’ajouter le Tchèque de 31 ans. « Il est très doué offensivement et très bon défensivement. J’apprécie jouer avec lui et Dale [Weise]. »

- Les Canadiens affronteront pour la première fois de la saison les Red Wings de Detroit, une équipe qui connait toujours autant de succès année après année. Les Wings ne semblent d’ailleurs pas être trop affectés par le plus récent changement majeur de la formation, soit le départ de Mike Babcock pour Toronto, comme le démontre leur fiche de trois victoires et un revers.

« C’est une équipe motivée. C’est le premier gros changement qu’ils ont eu depuis longtemps, donc ils jouent du hockey inspiré », d’affirmer Max Pacioretty, le meilleur pointeur du Tricolore jusqu’à présent cette saison. « Ils ont perdu hier aussi [5 à 3 face aux Hurricanes de la Caroline], donc je m’attends à ce qu’ils sortent très forts ce soir. Ce sera notre devoir d’égaler leur intensité. »

En vrac: Max Pacioretty

« J’aime toujours jouer contre Detroit, donc j’ai très hâte à ce soir. Je crois qu’ils forment une des meilleures équipes de la Ligue depuis longtemps, même avant que Babcock arrive », d’ajouter Tomas Fleischmann, auteur de ses deux premiers buts dans l’uniforme tricolore lors de ses deux derniers matchs, deux buts gagnants de surcroît. « C’est toujours le cas parce qu’ils ont encore de très bons joueurs. Ce sera un bon duel. »

Le défi s’annonce aussi imposant que celui auquel les hommes de Michel Therrien ont fait face jeudi soir face aux Rangers de New York, croit P.K. Subban.

« C’est une nouvelle saison et ils forment une jeune équipe qui a très faim. Nous nous attendons à une équipe tenace ce soir, et ils seront agressifs sur la rondelle dans les trois zones », d’analyser le défenseur qui compte quatre passes à sa fiche en cinq rencontres. « Ils jouent du bon hockey depuis le début, donc nous devrons offrir notre meilleure performance de la saison. »

- Les hommes de Michel Therrien ont une fois de plus travaillé le jeu de puissance samedi matin, dans l’espoir d’améliorer leur rendement avec l’avantage d’un homme. Le Tricolore se situe actuellement au 23e rang de la Ligue à ce chapitre, avec un taux de réussite de 9,5%.

« Nous devons continuer à générer des tirs, nous devons être confiants à diriger la rondelle au filet. C’est difficile de créer des chances pour tes coéquipiers si tu t’inquiètes de voir ton tir être bloqué. Tu veux avoir de l’énergie positive sur la glace », d’expliquer P.K. Subban, qui n’a toujours aucun point en situation d’avantage numérique. « Des fois, ça va marcher, et d’autres fois, non, mais si les gars veulent bloquer les tirs, laissez-les faire, ils en paieront le prix. Nous jouons tous au hockey depuis longtemps et nous savons comment avoir du succès en avantage numérique - lancer la rondelle au filet, mettre du trafic devant le but et créer des deuxièmes et troisièmes chances. »

Même si les résultats ne sont pas encore là, les joueurs sont d’avis que d’avoir un entraîneur expérimenté comme Craig Ramsay pour les aider à mieux comprendre et exécuter les stratégies avec l’avantage d’un homme est très bénéfique.

« Il amène de l’expérience et du savoir que tu ne peux pas avoir à moins d’avoir fait ça aussi longtemps que lui », d’ajouter Subban à propos de celui que les Canadiens ont engagé à titre de consultant pour le jeu de puissance cet été. « Il étudie les équipes et nous donne de bonnes idées par rapport aux équipes que nous affrontons.

Même son de cloche du côté de Brendan Gallagher.

« Il a beaucoup d’expérience, il comprend les petites choses qu’on ne voit pas nécessairement, nous », d’affirmer l’attaquant qui compte trois points (3A) à sa fiche cette saison. « C’est bien d’avoir une autre opinion. Nous ne sommes pas satisfaits de notre jeu de puissance présentement et nous voulons corriger cette lacune rapidement. »

- Même s’ils connaissent leur meilleur début de saison dans l’histoire de la franchise (5-0-0), les joueurs du Tricolore insistent pour dire que ce n’est pas plus différent qu’à l’habitude sur et en-dehors de la glace.

« Les choses ne sont pas différentes de notre côté, mais nos adversaires savent que nous n’avons pas perdu encore. Nous espérons que ça ne changera pas bientôt », d’admettre P.K. Subban. « Nous avons eu une bonne pratique ce matin et nous serons bien reposés pour ce matin parce que la majorité des gars n’ont pas patiné vendredi. Nous jouons un style très demandant et nous devrons travailler plus fort que Detroit ce soir. »

Les Canadiens sont l’une des deux équipes toujours invaincues dans la LNH en compagnie des Sharks de San Jose (4-0-0), ce qui illustre à quel point l’exploit est impressionnant – et difficile – dans la LNH de nos jours.

« Nous avons été capables d’amasser des points rapidement au début, mais ça doit continuer », de conclure Subban.

- Le début de la partie est prévu pour 19h. Le match sera diffusé sur les ondes de TVA Sports et CBC.

|
|
|
PUBLIÉ SUR vendredi, 16.10.2015 / 13 h 15 HE

- Au lendemain d’une victoire de 3 à 0 face aux Rangers de New York lors du premier match de la saison au Centre Bell, leur cinquième en autant de sorties cette saison, les Canadiens ont tenu un entraînement optionnel auquel ont participé neuf joueurs.

- Avant l’entraînement, les Canadiens ont annoncé s’être entendu sur les termes d’une prolongation de contrat de deux ans avec l’attaquant Tomas Plekanec. L’attaquant tchèque a inscrit quatre buts depuis le début de la saison.

- Plekanec, les attaquants Paul Byron, Alexander Semin, Devante Smith-Pelly et Brian Flynn, les défenseurs Nathan Beaulieu, Greg Pateryn et Jarred Tinordi ainsi que le gardien Mike Condon ont tous patiné pendant une quarantaine de minutes sous la supervision de Jean-Jacques Daigneault qui dirigeait l’entraînement.

- Le prochain match du Tricolore aura lieu samedi alors que les Red Wings de Detroit seront les visiteurs au Centre Bell. La troupe de Michel Therrien tentera d’améliorer son record du plus grand nombre de victoires consécutives en début de saison.

|
|
|
PUBLIÉ SUR jeudi, 15.10.2015 / 12 h 49 HE

- Les Canadiens se sont entraînés jeudi matin à Brossard en vue de leur premier match en 2015-2016 au Centre Bell, disputé en soirée face aux Rangers.

- Pour la première fois au cours des 106 premières années d’existence du Tricolore, il pourrait amorcer une campagne avec cinq victoires d’entrée de jeu. Plutôt difficile à croire lorsqu’on pense aux nombreuses grandes éditions qui ont représenté le bleu-blanc-rouge au fil du temps. Mais c’est bel et bien le cas. Toutefois et comme il l’a toujours fait, Michel Therrien ne veut pas se laisser emporter par cette situation, préférant penser uniquement au match de jeudi et non à l’enjeu.

« C’est exactement ce que vous ne voulez pas faire. Comme nous en avons discuté hier, nous devons rester humbles. Nous devons prendre un match à la fois. Nous ne pouvons pas nous permettre de regarder trop loin. C’est pour cette raison que je ne pense qu’à ce soir », a admis le pilote du Tricolore suite à l’entrainement matinal, qui en est à sa 11e saison dans la LNH.

Comme il l’avait annoncé mercredi, Therrien n’apportera aucun changement à sa formation jeudi, ce qui veut donc dire que Greg Pateryn, Jarred Tinordi et Paul Byron regarderont un cinquième match d’affilé du haut de la passerelle de presse. Étant toujours invaincus depuis le début du calendrier, il est normal que l’entraîneur-chef ne veuille pas modifier une formule gagnante. Alors que la saison est encore très jeune et que plusieurs choses peuvent survenir à n’importe quel moment, ces joueurs savent qu’ils doivent être alertes puisqu’on pourrait faire appel à eux à tout moment.

« Les joueurs comprennent très bien la situation. C’est à eux de travailler fort avec les entraîneurs adjoints après les entraînements et de se préparer adéquatement », poursuit Therrien au sujet de ces jeunes joueurs qui n’ont pas encore vu d’action en 2015-2016. « Éventuellement et ça fait longtemps que je suis dans le hockey – espérons que ça n’arrivera pas – il va y avoir quelques embûches vis-à-vis les blessures. C’est à eux d’être prêts parce que le signal peut arriver n’importe quand. »

- L’affrontement de jeudi sera le premier de trois cette saison entre ces deux formations. L’an dernier, le Tricolore a eu le dessus lors de ces confrontations en remportant deux des trois duels face aux Rangers. Présentant des caractéristiques similaires à plusieurs niveaux et des éléments au sein des deux alignements qui se ressemblent beaucoup, cela explique pourquoi ces affrontements sont presque toujours âprement disputés. Alors que la troupe d’Alain Vigneault se présentera avec seulement une défaite en quatre sorties cette saison, le scénario ne devrait pas être trop différent jeudi soir.

« Ils ont probablement la meilleure unité défensive de toute la Ligue. Comme nous, ils sont une équipe rapide, ils comptent sur un excellent gardien de but et sont très bons dans l’ensemble », indique Lars Eller, qui a inscrit deux buts en quatre rencontres jusqu’à présent. « C’est toujours un défi pour nous, mais souvent, ces matchs font ressortir le meilleur de nous-mêmes. Nous avons très hâte à ce soir. »

Si Eller et ses coéquipiers ont hâte à ce soir, c’est la même chose du côté de leurs partisans puisque ce sera le match d’ouverture locale au Centre Bell. Après avoir été témoins des présentations spéciales à trois reprises au cours de leur première semaine d’activités, les joueurs montréalais sont heureux que ce soit enfin à leur tour de retrouver les leurs. Mais ils savent qu’ils ne devront pas se laisser emporter sachant qu’une victoire est sur la ligne malgré tout.

« C’est incroyable. Ce n’est pas tout à fait comme un match des séries, mais le match d’ouverture locale est toujours très spécial. On peut ressentir que l’ambiance sera électrique dans l’amphithéâtre. Je sais que les partisans ont très hâte, tout comme nous », souligne Eller, qui en sera à un sixième match d’ouverture au Centre Bell. « Nous devrons trouver le bon équilibre pour ne pas être trop emballés. C’est un défi pour tout le monde et c’est difficile de revenir à la maison après quatre matchs sur la route. Nous sommes confiants en nos moyens mais nous devons rester humbles. Nous affrontons une excellente équipe ce soir. »

- Nous aurons droit à un duel opposant Carey Price à Henrik Lundqvist dans les filets. Price a connu du succès face aux Blue Shirts dans sa carrière, comme le démontre sa fiche de 10-5-1 et de six jeux blancs en 17 sorties. Lundqvist de son côté a connu des hauts et des bas face aux Canadiens, présentant un dossier de 14-13-2 en 30 départs face aux Montréalais depuis son entrée dans la LNH.

En vrac: P.K. Subban

- Un peu comme partout au pays, l’incroyable victoire des Blue Jays de Toronto mercredi aux dépens des Rangers du Texas était sur toutes les lèvres dans le vestiaire des Canadiens. Originaire de la Ville reine, P.K. Subban était un de ceux qui était braqué devant son téléviseur durant ce match qui a permis aux Torontois d’accéder à la série de championnat de la Ligue américaine. Comptant plusieurs amis chez les Jays – dont le héros de la rencontre Jose Bautista – Subban était heureux de les voir passer à la prochaine ronde, et de pouvoir enfin appuyer pour une équipe de sa ville natale sans se faire narguer.

« C’est bien pour le Canada, pour les habitants de Toronto et pour les partisans des Blue Jays. Nous sommes tous au courant de la relation entre les Canadiens et les Leafs, mais je suis heureux de pouvoir appuyer les Jays », confesse Subban. « Pour Jose Bautista, ça devait être un moment spécial pour lui. Il est avec les Jays depuis très longtemps et c’est bien de le voir récompensé après tous les efforts qu’il a mis pour être à son meilleur dans le but d’aider son équipe. Il est un passionné. Il était donc naturel que ce soit lui qui les a menés à la victoire. »

Trios et duos probables face aux Rangers :

Pacioretty-Plekanec-Gallagher
Eller-Galchenyuk-Semin
Fleischmann-Desharnais-Weise
Flynn-Mitchell-Smith-Pelly

Markov-Subban
Emelin-Petry
Beaulieu-Gilbert

- Les cérémonies d’ouvertures débuteront vers 19h30 et la mise au jeu initiale est prévue pour environ 19h45. Le tout pourra être suivi sur les ondes de RDS et de Sportsnet 360.

À VOIR AUSSI :
Échos de vestiaire
Prédictions
Inauguration de la Place des Canadiens dans la Cour Rio Tinto
Face à face: Rangers @ Canadiens
Rapides et dangereux

|
|
|
PUBLIÉ SUR mercredi, 14.10.2015 / 13 h 42 HE

- Au lendemain d’une quatrième victoire en autant de sorties cette saison mardi soir à Pittsburgh, les Canadiens ont tenu un entraînement optionnel au Complexe Bell de Brossard, auquel huit joueurs ont participé.

- Les attaquants David Desharnais, Devante Smith-Pelly, Brian Flynn, Paul Byron, les défenseurs Greg Pateryn, Jarred Tinordi et Nathan Beaulieu et le gardien Mike Condon ont tous patiné pendant une quarantaine de minutes sous la supervision de Clément Jodoin qui dirigeait l’entraînement.

- Le prochain match du Tricolore aura lieu jeudi soir, face aux Rangers de New York. Il s’agira du premier match à domicile pour les hommes de Michel Therrien en 2015-2016.

- L’entraîneur-chef a par ailleurs confirmé qu’il n’apporterait aucun changement à sa formation pour ce match. Paul Byron, Jarred Tinordi et Greg Pateryn seront ainsi encore une fois laissés de côté.

- Carey Price sera devant le filet face aux Rangers.

|
|
|
PUBLIÉ SUR mardi, 13.10.2015 / 13 h 26 HE

- Les Canadiens ont tenu un entraînement matinal au Consol Energy Center de Pittsburgh, en vue de leur affrontement en soirée face aux Penguins. Il s’agissait d’un premier entraînement pour les Canadiens depuis leur victoire de dimanche à Ottawa, la troupe de Michel Therrien ayant bénéficié d’une journée de congé lundi.

- Après avoir cédé sa place à Mike Condon le temps d’un match, Carey Price retrouvera sa place devant le filet du Tricolore. Le cerbère présente une fiche en carrière de 10-10-3 contre les Penguins, avec une moyenne de buts alloués de 2,93 et un pourcentage d’arrêts de 90,8%. Son vis-à-vis devrait être Marc-André Fleury, qui présente une fiche de 18-10-3 contre les Canadiens, mais qui leur accorde en moyenne 3,01 buts et présente une efficacité en deçà de 90%, à 89,7%

- Michel Therrien a annoncé qu’il n’effectuerait aucun changement à sa formation en vue de la rencontre de mardi soir à l’exception bien sûr de Carey Price. C’est donc dire que Paul Byron devra encore patienter avant d’enfiler le chandail des Canadiens pour la première fois.

- Même s’il a vu son avantage numérique marquer qu’un seul but en 14 occasions depuis le début de la saison, Therrien aime beaucoup mieux jeter un coup d’œil du côté des victoires, plutôt que de l’efficacité de son avantage. Néanmoins, avec trois victoires en banque, une bonne partie de l’entraînement matinal a été destiné à cette facette du jeu.

«À ce point-ci de la saison, on ne cherche pas nécessairement à marquer à tout coup. À cinq contre cinq nous sommes en mesure de générer du momentum et nous ne voulons certainement pas perdre ce momentum en raison d’un avantage numérique. Nous n’avons pas été en mesure de bien pratiquer puisque ça nécessite de la répétition », explique Michel Therrien au sujet de son attaque massive. «Quand quelque chose ne fonctionne pas, tu as tendance à retourner à des vieilles habitudes. C’est ce qui s’est passé lors des deux derniers matchs et ce n’était pas satisfaisant. Nous avons pris le temps ce matin de travailler là-dessus et de nous assurer qu’on ne perde pas de momentum en avantage numérique. »

- Dale Weise disputera un 100e match dans l’uniforme des Canadiens mardi soir à Pittsburgh. L’attaquant originaire de Winnipeg qui s’est amené à Montréal en provenance de Vancouver en février 2014, n’en revient toujours pas de voir à quel point le temps a passé vite depuis qu’il s’est joint aux Canadiens.

«Cent matchs avec cette équipe, c’est vraiment spécial, surtout que c’était mon équipe favorite dans ma jeunesse. C’est très cool. Je n’arrive pas à croire que c’est allé aussi vite», a avoué Weise qui a cumulé jusqu’ici 13 buts et 33 points en 99 matchs avec les Canadiens, mais qui est toujours en quête de son premier en 2015-2016. «En arrivant ici, c’était la première occasion que j’avais de jouer plus de cinq minutes par match. Et j’ai apprécié ça. Nous avons un bon groupe de gars. Nous avons une bonne équipe. Je m’attends à ce qu’on accomplisse beaucoup.»

- Les Penguins ont connu des difficultés à marquer en ce début de saison, marquant une seule fois en deux rencontres, à Dallas e en Arizona. Avec des joueurs comme Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Phil Kessel dans leur arsenal, les Penguins sont dangereux. Jeff Petry est d’ailleurs d’avis que de les prendre à la légère serait une grave erreur.

«On sait ce qu’ils peuvent faire. On ne doit pas seulement regarder le résultat de leurs deux derniers matchs. L’attention doit être portée sur le match de ce soir», a insisté Petry, qui a été le troisième défenseur montréalais le plus jusqu’ici, avec une moyenne de 22:08 de temps de glace. «Je ne crois pas qu’ils seront passifs. Ils vont envoyer des tirs au filet et effectuer beaucoup de circulation. On doit faire un bon travail pour permettre à Price de voir les rondelles et pour enlever les gars de devant le filet pour ne pas qu’ils puissent profiter de rebonds. Avec ces gars-là, il faut être alerte. Ils peuvent faire d’excellents jeux s’ils ont la place pour le faire. On doit être dans leurs souliers durant tout le match. »

Tout comme Petry, l’entraîneur-chef des Canadiens saisit très bien le défi qui se présente devant lui, surtout qu’il s’agira du match d’ouverture locale des Penguins.

«C’est un gros défi. Ils ont trois marqueurs qui ont la possibilité et le talent pour marquer 50 buts. On ne se le cachera pas, les Penguins c’est une équipe offensive et même s’ils n’ont pas été en mesure de gagner leurs deux matchs sur la route, on s’attend à ce qu’ils soient tout feu tout flamme ce soir. »

Formation contre les Penguins
Max Pacioretty – Tomas Plekanec – Brendan Gallagher
Lars Eller – Alex Galchenyuk – Alexander Semin
Tomas Fleischmann – David Desharnais – Dale Weise
Brian Flynn – Torrey Mitchell – Devante Smith-Pelly

Andrei Markov – P.K. Subban
Alexei Emelin – Jeff Petry
Nathan Beaulieu – Tom Gilbert

Carey Price

VOIR AUSSI
Face à face: Canadiens @ Penguins
Échos de vestiaire en vrac
Le soutien nécessaire 
|
|
|
PUBLIÉ SUR dimanche, 11.10.2015 / 11 h 44 HE
- Arrivés à Ottawa au cours de la nuit, les joueurs des Canadiens ont bénéficié d'une matinée de congé dimanche, en vue de leur rencontre en soirée au Centre Canadian Tire.

- Seuls quelques joueurs se sont rendus à l'aréna des Sénateurs pour un entraînement matinal.

- Mike Condon effectuera son premier départ dans la LNH. Les autres changements à la formation de Michel Therrien seront seulement dévoilés avant la rencontre, l'entraîneur-chef rencontrant les médias à 16h45.

- Le match débute à 19h et est présenté sur les ondes de RDS et de Sportsnet.

VOIR AUSSI
Face à face: Canadiens @ Sénateurs
Trio de feu 
|
|
|
PUBLIÉ SUR samedi, 10.10.2015 / 13 h 01 HE

- Les Canadiens ont tenu un entraînement matinal au TD Garden de Boston en prévision de leur rencontre en soirée avec les Bruins, rencontre qui marque le début d’une série de trois matchs en quatre soirs sur les patinoires adverses.

- Tel qu’annoncé vendredi avant le départ de l’équipe pour le Massachusetts, c’est Carey Price qui obtiendra le départ pour les Canadiens, alors que c’est Mike Condon qui sera d’office dimanche, à Ottawa. Le gardien de 28 ans a effectué 33 départs en carrière contre les Bruins, présentant une fiche impressionnante de 21-8-3, avec une moyenne de buts alloués de 2,38 et un pourcentage d’arrêts de 92,3%.

- L’alignement de Michel Therrien pour affronter les Bruins sera le même que lors de l’affrontement avec les Leafs de Toronto, mercredi soir. C’est donc dire que Greg Pateryn et Jarred Tinordi seront laissés de côté en défensive. À l’attaque, c’est le nouveau venu Paul Byron qui observera l’affrontement en direct de la galerie de presse.

- Lors de l’entraînement matinal, les joueurs se sont notamment concentrés sur les mises en jeu et sur l’importance pour les ailiers d’appuyer les joueurs de centre dans leur travail. Les mises en jeu étaient la force des Canadiens l’an dernier, la troupe de Michel Therrien terminant au quatrième rang de la LNH à ce chapitre avec une moyenne de 52,1% d’efficacité.

«Les mises en jeu ce n’est pas seulement un travail pour les joueurs de centre. Il y a beaucoup de 50/50 où les rondelles sont libres et nos ailiers doivent venir nous aider », explique David Desharnais, qui a présenté un pourcentage d’efficacité de seulement 29% lors du match d’ouverture de la saison 2015-2016. «Il faut remettre ça dans la tête de tout le monde. Au dernier match on a perdu beaucoup de mises en jeu. Les rondelles étaient libres en avant ou en arrière de nous. Les centres on doit faire un meilleur travail, mais il faut aussi faire un meilleur travail en unité de cinq. »

- Le match de samedi soir au TD Garden sera le premier de cinq affrontements entre les Canadiens et les Bruins au cours de la saison régulière 2015-2016. C’est un match que les deux équipes ont encerclé au feutre rouge sur leurs calendriers respectifs, surtout avec les points en jeu dans une division atlantique où rien n’est joué.

«Chaque fois qu’on joue contre Boston, il y a une atmosphère de séries. Samedi soir. Hockey Night in Canada, c’est le meilleur de notre équipe qui ressort. Peu importe qui est dans leur alignement, un affrontement Montréal-Boston, il y a toujours une rivalité », mentionne Dale Weise, faisant référence aux changements d’effectifs chez les Bruins au cours de l’été, avec notamment le départ du dur à cuire Milan Lucic. «Ça rend notre travail plus facile. C’est un colosse et il faut toujours faire attention quand il est sur la glace. Mais ils ont fait l’acquisition de Matt Beleskey que je connais un peu. C’est un gros gaillard et il est dur. Il y a aussi Jimmy Hayes que j’ai beaucoup vu en Floride. Et avec un gardien comme Tuukka Rask, tu as toujours une chance. »

Bien que les affrontements entre les troupes de Michel Therrien et de Claude Julien font souvent place à des duels hauts en émotions et en niveau de compétition, Weise souligne que c’est justement ce qui fait que ces soirées sont si spéciales.

«À la fin de la journée, c’est seulement un jeu. Les émotions sont souvent très présentes. Après les matchs, certains disent des choses qu’ils peuvent regretter. Mais au final, on peut s’assoir en équipe et rire à propos de ces choses », admet Weise qui compte deux buts et quatre points en six matchs contre les Bruins en carrière. «Ça fait partie de la rivalité Montréal-Boston, une rivalité dont tout le monde veut faire partie. »

- Un trio qui a su tirer son épingle du jeu lors de la première rencontre du calendrier est notamment celui composé de Brian Flynn, Torrey Mitchell et Devante Smith-Pelly. Même s’ils n’ont disputé qu’une dizaine de minutes, ils ont donné du fil à retordre à la défensive des Leafs en y allant de quelques bons coups d’épaule et en effectuant un échec avant constant.

«Mes partenaires sont rapides et ils excellent en échec avant. Mitchy [Torrey Mitchell] et moi, on a souvent joué ensemble l’an dernier, alors on se connaît quand même bien. C’est facile de s’ajuster », explique Devante Smith-Pelly au sujet de son trio. «Nous savons que notre rôle est d’envoyer des rondelles en fond de territoire et de foncer pour en reprendre le contrôle, tout en mettant de la pression physiquement sur les défenseurs. C’est facile pour nous d’anticiper ce que nous allons faire et de toujours rester en mouvement en échec avant.»

Duos et trios en vue du match de ce soir
Max Pacioretty
Tomas PlekanecBrendan Gallagher
Lars Eller
Alex GalchenyukAlexander Semin
Tomas Fleischmann
David DesharnaisDale Weise
Brian Flynn
Torrey MitchellDevante Smith-Pelly

Andrei MarkovP.K. Subban
Alexei Emelin
Jeff Petry
Nathan Beaulieu
Tom Gilbert

VOIR AUSSI
Face à face
Échos de vestiaire en vrac

|
|
|
PUBLIÉ SUR vendredi, 9.10.2015 / 12 h 30 HE

Les Canadiens se sont entraînés vendredi matin au Complexe Sportif Bell, tout juste avant de partir pour Boston où ils affronteront les Bruins samedi soir.

- Tous les joueurs étaient présents sur la glace, y compris le nouveau-venu Paul Byron, réclamé au ballotage mardi des Flames de Calgary. L’attaquant participait à une deuxième séance d’entraînement avec ses nouveaux coéquipiers, après avoir pratiqué mercredi matin à Toronto.

- Après l’entraînement, Michel Therrien a confirmé que Paul Byron serait employé durant le prochain voyage, en précisant qu’il n’avait pas encore choisi le moment où le numéro 41 ferait son entrée en scène dans son nouvel uniforme.

- L’entraîneur a aussi indiqué que Mike Condon obtiendrait son premier départ en carrière dans la LNH face aux Sénateurs d’Ottawa dimanche.

Voici les trios et duos de défenseurs utilisés par Michel Therrien lors de l’entraînement :

Max PaciorettyTomas PlekanecBrendan Gallagher

Lars EllerAlex GalchenyukAlexander Semin

Tomas FleischmannDavid DesharnaisDale Weise

Brian FlynnPaul ByronTorrey MitchellDevante Smith-Pelly

Andrei MarkovP.K. Subban

Alexei EmelinJeff Petry

Nathan BeaulieuTom Gilbert

Jarred TinordiGreg Pateryn

Carey Price

Mike Condon

|
|
|