Nouvelles
PUBLIÉ SUR samedi, 2.05.2015 / 13 h 46 HE

BROSSARD – Les Canadiens ont tenu un entraînement optionnel au Complexe sportif Bell à Brossard samedi après-midi.

- Treize joueurs étaient sur la glace samedi après-midi, dont les attaquants Tomas Plekanec, Jacob De La Rose, Alex Galchenyuk, Devante Smith-Pelly, Brian Flynn et Manny Malhotra. Les défenseurs Mike Weaver, Greg Pateryn, Sergei Gonchar, Andrei Markov et P.K. Subban étaient également présents, ainsi que les gardiens Dustin Tokarski et Mike Condon.

- Le défenseur Nathan Beaulieu a foulé la glace avec l’entraîneur en préparation physique Pierre Allard avant le début de l’entraînement. Beaulieu se remet toujours d’une blessure au haut du corps subie lors de la première ronde face aux Sénateurs d’Ottawa.

- Durant son point de presse à la suite de l’entraînement, l’entraîneur-chef Michel Therrien a laissé savoir que Jeff Petry se portait très bien. Le défenseur avait bloqué un tir durant le premier match de la série contre le Lightning et avait retraité au vestiaire pour un certain temps avant de terminer le match. Il sera en mesure de jouer pour le deuxième match de la série dimanche soir.

- canadiens.com

|
|
|
PUBLIÉ SUR vendredi, 1.05.2015 / 12 h 28 HE

- Les Canadiens se sont entraînés vendredi matin au Complexe sportif Bell de Brossard, quelques heures avant leur premier affrontement de deuxième ronde face au Lightning de Tampa Bay, au Centre Bell.

- En attente de leur prochain adversaire depuis dimanche, les joueurs du Tricolore sont bien heureux de finalement reprendre le collier après quelques jours de congé. Ayant tous observé le match #7 entre les Wings et le Lightning en équipe mercredi soir, les Montréalais se sentent d’attaque à l’approche de leur nouvelle série qui selon leurs propres dires, sera très ardue et éprouvante.

« Ça nous a pris du temps avant de savoir qui nous allions affronter, mais dès que nous l’avons su, nous voulions que ça s’amorce immédiatement. Je suis certain que de leur côté, ils disent la même chose. Ce sera une série émotive qui sera très serrée », mentionne Brendan Gallagher, qui a inscrit le but décisif lors du match 6 face aux Sénateurs. « Nous devrons faire les choses dont nous parlons depuis le début de la saison. Si nous ne le faisons pas, nous nous retrouverons sûrement du côté des perdants. Mais si nous le faisons, je sens que nous nous donnerons une bonne chance de l’emporter. »

- Malgré le fait qu’ils n’ont pas réussi à soutirer une victoire au Lightning en saison régulière en cinq tentatives, les Canadiens sont très confiants en leurs chances face à la formation floridienne cette fois-ci. Sachant que le passé est maintenant le passé, ils savent que tout est possible au printemps, surtout qu’ils ont vu les Red Wings – à qui peu donnaient de chances contre Tampa en première ronde – donner une frousse aux joueurs de Jon Cooper en poussant leur série à la limite des cinq rencontres.

« Je crois que Détroit nous a montré quoi faire. Ils ont fait du bon boulot. Ils ne leur donnaient que très, très peu d’espace sur la glace. Leur défensive ne leur donnait pas la chance d’entrer dans leur zone facilement. Ils ont beaucoup de talent et ils ont beaucoup de vitesse. Detroit a justement neutralisé cette vitesse en ne leur donnant pas le temps de s’installer. Nous devrons trouver un moyen de le faire aussi », admet Dale Weise, auteur de deux buts en première ronde contre Ottawa. « Lorsque nous avons affronté Tampa cette saison, toutes les choses imaginables se sont mal déroulées. Je ne crois pas que nous pourrons aussi mal jouer que lors de ces cinq matchs. »

- Comme ce fut le cas lors des derniers jours, le sujet chaud suite à l’entraînement a été comment régler les problèmes de l’équipe en avantage numérique. Avec un seul but inscrit en 20 supériorités en première ronde, c’est normal que Michel Therrien ait consacré une partie importante des dernières pratiques à tenter de trouver une solution à ce problème. C’est pour cette raison, qu’au cours des derniers jours, il a un peu mêlé ses cartes, remplaçant notamment Alex Galchenyuk par Lars Eller et insérant Jeff Petry aux côtés de P.K. Subban sur la première vague. Mais malgré tous ces changements, s’il y a une chose en particulier que le pilote du Tricolore souhaite voir de ses hommes, c’est qu’ils ne brusquent rien sur la glace et qu’ils profitent de ce que l’adversaire leur offre.

« De un, j’aimerais voir de meilleures lectures de jeu. Il faut accepter de prendre ce que l’autre équipe nous offre. Il ne faut pas forcer le jeu. Quand tu forces le jeu, tu te retrouves dans une position quand même difficile. Ça part avec une meilleure lecture de jeu et quand tu en as une bonne, tu prends des bonnes décisions et ça améliore tes chances de succès », atteste Therrien. « Présentement, les joueurs forcent les jeux. On les sent un peu tendus, ce qui est tout à fait normal présentement. Ils devront simplement ne rien forcer sur la patinoire. »

En vrac: Eller

De son côté, Eller espère pouvoir être une solution aux problèmes de son équipe en avantage numérique. Connaissant de très bonnes séries jusqu’à présent, il ne changera rien à son jeu malgré ces responsabilités accrues, voulant simplement rendre la vie difficile à Ben Bishop, qui a eu le numéro du Tricolore depuis quelques années.

« Je crois que je peux amener un mélange de plusieurs chose à l’avantage numérique. Je peux évoluer à différentes positions. Ce soir, mon rôle sera principal sera de me placer devant le filet et d’obstruer la vue de Bishop », indique le joueur de centre danois, qui a passé 1:31 sur la patinoire en avantage numérique lors des six parties contre Ottawa. « Nous devons être prêts à toute éventualité. Nous devons être prêts à nous battre pour la rondelle le long des bandes et nous devrons simplement compléter les jeux. »

- Nathan Beaulieu a de nouveau sauté sur la glace avant la séance d’entraînement, accompagné du préparateur physique Pierre Allard et du thérapeute sportif Vincent Roof-Racine. Rappelons que le jeune défenseur ratera au moins les quatre premiers matchs de la série face au Lightning en raison d’une blessure au haut du corps.

Duos et trios à l’entraînement:

Pacioretty – Plekanec - Gallagher
Galchenyuk – Desharnais - Weise
Prust – Eller - Parenteau
De La Rose – Mitchell – Smith-Pelly
Flynn - Malhotra

Subban – Markov
Petry – Emelin
Pateryn - Gilbert
Gonchar - Weaver

À VOIR AUSSI :
Échos de vestiaire
Face à face: Lightning @ Canadiens - Match 1 - Ronde 2
Superstitions des séries – Ronde 2
Cinq choses à savoir: match #1
Une autre saison

|
|
|
PUBLIÉ SUR jeudi, 30.04.2015 / 12 h 49 HE
- Les Canadiens ont tenu un entraînement matinal complet au Complexe sportif Bell de Brossard, en vue de la première rencontre de la série qui les opposera au Lightning au deuxième tour des séries éliminatoires, série qui débutera vendredi soir au Centre Bell.

- Avant le début de l’entraînement officiel, les joueurs ont passé environ une trentaine de minutes à travailler sur l’avantage numérique. Michel Therrien a d’ailleurs profité de l’occasion pour y aller de quelques expériences, combinant notamment P.K. Subban avec Jeff Petry et Andrei Markov avec Tom Gilbert. L’avantage numérique du Tricolore a connu quelques ratés au cours de la première série, alors qu’ils ont marqué un seul but en 20 occasions.

- Après avoir raté l’entraînement de mercredi pour des raisons familiales, Sergei Gonchar était de retour sur la glace avec ses coéquipiers jeudi matin.

- Quelques minutes après la fin de l’entraînement, Nathan Beaulieu a patiné en compagnie, tour à tour, de Pierre Allard et de Vincent Roof-Racine pendant plus de 45 minutes. Marc Bergevin a toutefois mentionné lors d’un point de presse mercredi que Beaulieu allait rater au minimum les quatre premiers matchs de la série Canadiens-Lightning.

- Le Lightning de Tampa Bay ne s’est pas entraîné à Montréal jeudi. L’équipe de Jon Cooper débarquera en ville en fin d’après-midi, en vue du match de vendredi.

Duos et trios à l’entraînement
Pacioretty – Plekanec - Gallagher
Galchenyuk – Desharnais - Weise
Prust – Eller - Parenteau
De La Rose – Mitchell – Smith-Pelly
Flynn - Malhotra

Subban – Markov
Petry – Emelin
Pateryn - Gilbert
Gonchar - Weaver
|
|
|
PUBLIÉ SUR mercredi, 29.04.2015 / 13 h 01 HE
- Après une pause de deux jours, les Canadiens étaient de retour à l’entraînement mercredi matin au Complexe sportif Bell de Brossard en préparation pour la deuxième ronde des séries éliminatoires, qui débutera vendredi soir au Centre Bell. L’adversaire des Canadiens sera seulement connu mercredi soir alors que le Lightning de Tampa Bay et les Red Wings de Detroit s’affrontent dans un septième et ultime match au Amalie Arena.

- Avant le début de l’entraînement, le défenseur Nathan Beaulieu a patiné en compagnie du thérapeute sportif Vincent Roof-Racine. Beaulieu est demeuré sur la glace pendant environ 30 minutes. Le jeune défenseur originaire de Strathroy en Ontario n’a pas joué depuis le match numéro 3 contre Ottawa le 19 avril. Il est sur la touche depuis en raison d’une blessure au haut du corps. Marc Bergevin a toutefois souligné lors d’un point de presse que Beaulieu ne participera pas aux quatre premiers affrontements de la ronde 2 et que son état sera réévalué par la suite.

- Le directeur-général des Canadiens, Marc Bergevin a pris la parole devant les médias montréalais. Il en a profité pour faire le point sur la première ronde des séries et discuter de l’importance de la défensive à ses yeux. L’intégrale de ce point de presse sera disponible sous peu.

- Le défenseur Sergei Gonchar n’a pas participé à l’entraînement de mercredi. Il était absent pour des raisons familiales.

- Zachary Fucale et les Remparts de Québec ont atteint mardi soir la grande finale de la LHJMQ en disposant des Wildcats de Moncton 7 à 0, balayant du coup leur série en quatre rencontres. Les Remparts affronteront le gagnant de la série opposant l’Océanic de Rimouski aux Foreurs de Val-d’Or. Rappelons que Fucale est assuré de participer au tournoi de la coupe Memorial puisque Québec accueillera l’événement qui sera organisé du 21 au 31 mai, au Colisée Pepsi.

Trios et duos à l’entraînement
Galchenyuk-Desharnais-Weise
Pacioretty-Plekanec-Gallagher
Prust-Eller-Parenteau
De La Rose-Mitchell-Smith-Pelly
Flynn-Malhotra
 
Emelin-Petry
Markov-Subban
Pateryn-Gilbert
Weaver
|
|
|
PUBLIÉ SUR dimanche, 26.04.2015 / 11 h 25 HE

OTTAWA – Les Canadiens ont tenu un entraînement matinal en vue de la sixième rencontre de leur série contre les Sénateurs qui sera disputée à 18h, dimanche. Tous les joueurs étaient sur la glace à l’exception de Dale Weise (journée de traitements).

- Pierre-Alexandre Parenteau a confirmé qu’il effectuerait un retour au jeu dimanche soir, l’attaquant hullois ayant été sur la touche pour les trois dernières rencontres après avoir reçu le feu vert des médecins suite à une blessure au haut du corps.

« J’ai été patient durant les derniers matchs mais je suis content d’avoir la chance de jouer ce soir, » a affirmé l’attaquant hullois après avoir indiqué aux médias qu’il réintègrerait l’alignement. « Les Sénateurs jouent du bon hockey, ils patinent bien. Ils ont joué avec beaucoup de confiance. Ça va être à nous de tourner la vapeur ce soir et je pense qu’on a les éléments dans l’équipe pour faire ça. »

Michel Therrien est d’avis que le retour de Parenteau est une bonne nouvelle pour l’avantage numérique des Canadiens, qui a fonctionné une seule fois en 19 occasions depuis le début de la série Canadiens-Sénateurs.

« Il est très calme avec la rondelle, » a laissé savoir l’entraîneur-chef des Canadiens, qui n’a toutefois pas spécifié quel joueur serait retranché de l’alignement au profit de Parenteau. « Il est capable de faire des bons jeux, il est responsable dans les deux sens de la patinoire. C’est un gars qui peut nous aider sur le jeu de puissance. »

- Dans les trois matchs auxquels il a participé durant la série Canadiens-Sénateurs, Craig Anderson a repoussé 120 des 123 rondelles dirigées vers lui, détenant le meilleur pourcentage d’arrêts parmi tous les gardiens en première ronde, soit 0,976. Brendan Gallagher, toujours le premier à se diriger dans le demi-cercle du gardien pour tenter de faire scintiller la lumière rouge, ne s’attend pas à être le seul à vouloir voiler le cerbère des Sénateurs lors de la rencontre de dimanche.

« Les rondelles ne rentrent pas et ce n’est pas en raison d’un manque d’efforts ou de chances de marquer, mais nous devons trouver la manière de le battre, » a décrit Gallagher, qui est toujours en quête de son premier filet des séries 2015. « Il a de l’expérience, il en a vu beaucoup, il est assez confiant et plutôt fier de lui en ce moment, donc il faut envoyer le plus de rondelles possibles vers lui et jouer de chance. Ils font un bon travail en ce moment pour jouer avec les règles et nous tenir loin du filet autant que possible, donc ce sera important pour nous de nous rapprocher et de continuer à nous battre. C’est du hockey de séries. Ça ne sera pas facile. »

- La sixième rencontre de la série Canadiens-Sénateurs débutera à 18h au Centre Canadian Tire et sera diffusée sur les ondes de TVA Sports (en français), CBC et NBCSN (en anglais).

-canadiens.com

LIRE AUSSI
Échos de vestiaire - Entraînement 26 avril
Face à face: Canadiens @ Sénateurs - Match 6 Cinq choses à savoir: match #6 Calepin des séries – 25 avril Toujours conducteurs Price en lice pour le trophée Vézina

|
|
|
PUBLIÉ SUR samedi, 25.04.2015 / 14 h 38 HE

BROSSARD – Les Canadiens n’ont pas tenu d’entraînement samedi matin. Quelques joueurs et l’entraîneur chef Michel Therrien étaient disponibles pour rencontrer les médias avant le départ de l'équipe vers Ottawa.

Michel Therrien n’a confirmé aucun changement à son alignement pour le match numéro six, mais a toutefois indiqué qu’il pourrait y en avoir.

Les Canadiens s’entraîneront dimanche matin au Centre Canadian Tire en préparation au sixième match de leur série contre les Sénateurs. La rencontre débutera à 18h dans la Capitale nationale.

- canadiens.com

|
|
|
PUBLIÉ SUR vendredi, 24.04.2015 / 12 h 41 HE

- Les Canadiens ont tenu un entraînement matinal optionnel au Complexe sportif Bell en vue de la rencontre numéro 5 de la série les opposant aux Sénateurs d’Ottawa, qui sera disputée au Centre Bell, vendredi soir.

- Michel Therrien a confirmé lors de son point de presse suivant l’entraînement qu’il n’apporterait aucun changement à sa formation en vue de la rencontre en soirée. C’est donc dire que Sergei Gonchar, Mike Weaver, Pierre-Alexandre Parenteau et Manny Malhotra ne seront pas en uniforme pour le match 5.

- Les joueurs mis en candidature pour l’obtention du trophée Selke remis au meilleur attaquant défensif de la LNH ont été dévoilés mercredi soir. Alors que plusieurs voyaient déjà Max Pacioretty ou Tomas Plekanec se retrouver parmi les finalistes, c’est finalement Patrice Bergeron, Anze Kopitar et Jonathan Toews qui ont obtenu la faveur des membres de l’association des journalistes couvrant la LNH, qui votent pour ce trophée.

«Chaque équipe aimerait sûrement voir ses joueurs en nomination. De notre côté, Tomas Plekanec et Max Pacioretty sont deux joueurs qui retirent beaucoup de fierté de leur jeu défensif. Ils auraient mérité d’être là, mais c’est la même chose pour plusieurs équipes. On ne peut pas critiquer la décision de choisir ces trois gars, mais il y aurait pu en avoir beaucoup d’autres», a lancé Michel Therrien.

D’ailleurs, la récolte de buts d’un joueur comme Max Pacioretty (37) n’a eu d’égal que son rendement défensif, en 2014-2015, le jeune vétéran affichant un plus-38, lui permettant de trôner à égalité au sommet de la LNH. En séries, l’attaquant de 26 ans n’a marqué qu’un seul but en trois rencontres, trouvant le fond du filet lors de son premier match avant d’être blanchi de la feuille de pointage dans les deux suivants.

«Les responsabilités de tous nos joueurs sont les mêmes. Il faut être responsable sur la glace, que ce soit offensivement ou défensivement, que l’on aille la rondelle ou non. C’est certain qu’un gars comme Max veut marquer des buts et se sent bien quand il marque », lance Michel Therrien à propos de celui qu’il emploie avec David Desharnais et Devante Smith-Pelly. «Quand il ne connaît pas de succès, il se bat pour en avoir. Mais la seule pression qu’il doit se mettre sur les épaules, c’est de s’assurer que son jeu est solide, qu’il patine bien, qu’il ouvre la machine. Éventuellement, les rondelles vont trouver le chemin du filet. »

- Depuis l’arrivée de Craig Anderson devant la cage des Sénateurs lors du match 3, les défensives des deux formations ont été très avares en matière de buts. Au total, seulement quatre filets ont été marqués, les deux équipes confondues. Et les deux gardiens présentent d’incroyables moyennes de buts alloués. Pour Price, 1,67 et pour Anderson, 0,93. De quoi s’assurer de tout un duel de gardiens (encore) vendredi soir.

«Les deux gardiens de but excellent. Quand on regarde les deux derniers matchs, on a réussi à marquer deux buts et les Sénateurs ont réussi à marquer deux buts. Il n’y a pas beaucoup de buts accordés. Quand il y a des chances des marquer, les gardiens sont bons et font les arrêts. Ça joue du hockey vraiment serré», mentionne le pilote des Canadiens qui enverra Carey Price dans la mêlée pour un huitième départ de suite, le cerbère présentant une fiche de 6-1 à ses sept derniers matchs. « Il faut donner du crédit aux deux équipes pour le jeu défensif, particulièrement lors des deux derniers matchs. On a une victoire, ils en ont une. C’est du hockey serré. »

- Depuis le début de cette série, les Canadiens ont pris la fâcheuse habitude d’accorder le premier but. Jusqu’ici, cet état de fait s’est seulement fait sentir dans la plus récente rencontre, les hommes de Michel Therrien réussissant à revenir de l’arrière pour l’emporter lors des trois affrontements précédents.

«C’est certain que de connaître un bon départ est important. On aimerait bien mieux marquer les premiers plutôt que de jouer du hockey de rattrapage. Cela étant dit, on a prouvé par le passé qu’on pouvait également revenir de l’arrière. Ce qui arrivera arrivera, mais on voudrait bien établir le tempo rapidement, surtout devant nos partisans », a offert Lars Eller. «Tout ce qui compte, c’est ce soir. Nous sommes où nous voulons être. Nous avons une autre chance de mettre fin à la série et on veut que ça se finisse ce soir. »

Dans un effort pour marquer le premier but, les hommes de Michel Therrien pourront certainement compter sur l’appui de la foule. De marquer en premier serait une excellente façon de rendre le Centre Bell encore plus hostile qu’il ne l’est déjà pour l’opposition.

«C’est dur de jouer ici pour les autres équipes. Notre travail est de mettre de la vie chez les partisans et faire perdre le momentum à Ottawa grâce à ça. C’est tout un avantage de jouer à la maison, mais ce l’est seulement si on réussit à les faire embarquer dans le match », mentionne Max Pacioretty. «Il faut jouer avec énergie en début de match. C’est la seule façon d’y arriver. »

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire en vrac
Prédictions
Face à face: Sénateurs @ Canadiens - Match 5
Cinq choses à savoir: match #5
CH à coeur – Denis Coderre

|
|
|
PUBLIÉ SUR jeudi, 23.04.2015 / 14 h 33 HE

- Les Canadiens ont tenu un entraînement optionnel jeudi matin au Complexe sportif Bell en vue de la rencontre numéro 5 contre les Sénateurs qui aura lieu vendredi en soirée au Centre Bell.

- Daniel Carr et Christian Thomas avaient rejoint le groupe principal, eux qui se sont entraînés récemment avec le groupe des « Black Aces », ce groupe de joueurs des Bulldogs de Hamilton qui s’entraînent au Complexe sportif Bell dans l’éventualité d’une blessure à un joueur du groupe principal durant les séries 2015.

- Au total, neuf attaquants, trois défenseurs, ainsi que les gardiens Dustin Tokarski et Mike Condon ont participé à l’entraînement, mené par les entraîneurs adjoints des Canadiens.

- Lors de sa conférence de presse après l’entraînement, Michel Therrien a souligné à plusieurs reprises qu’il était satisfait avec sa formation, laissant présager que l’alignement du match numéro 5 avait de fortes chances de ressembler à celui du match numéro 4.

- Greg Pateryn, qui avait quitté en troisième période mercredi en raison d’une collision avec Andrei Markov était de l’entraînement. Il avait quelques points de suture au-dessus de l’arcade sourcilière, mais il a assuré qu’il était en mesure de participer à la prochaine rencontre de l’équipe, vendredi.

VOIR AUSSI
On vous revoit chez nous
Un duel Canadiens-Penguins à Québec
CH à coeur – Denis Coderre

|
|
|
PUBLIÉ SUR mercredi, 22.04.2015 / 13 h 11 HE

- Les Canadiens ont tenu un entraînement facultatif mercredi matin au Centre Canadian Tire, à quelques heures du match 4 face aux Sénateurs d’Ottawa en soirée.

- Le Tricolore tentera de compléter le balayage face aux Sénateurs ce soir et du coup, de devenir la première équipe à accéder au deuxième tour des séries éliminatoires de la LNH. Ayant vécu une situation similaire en première ronde l'an dernier, les joueurs montréalais ne veulent surtout pas donner une lueur d'espoir à leur adversaire, sachant que tout pourrait changer rapidement. Malgré la situation, ils ne sont pas nerveux et le fait qu’ils pourraient passer au prochain tour dès ce soir les motivent au plus haut point.

« Nous sommes confiants et détendus, mais nous connaissons tous l’importance du match de ce soir. Lorsqu’une équipe fait face à l’élimination, la dernière victoire est toujours la plus difficile à remporter – nous l’avons appris l’an dernier. Nous sommes concentrés et confiants », mentionne Dale Weise, qui a inscrit le but égalisateur et celui de la victoire en prolongation lors du match 3, dimanche. « Nous avons vu ce que les Kings ont fait la saison dernière et nous ne voulons pas vivre un scénario identique. Nous voulions balayer Tampa l’an dernier, nous voulons le faire contre Ottawa ce soir. »

Un peu comme ce fut le cas dimanche, les spectateurs présents mercredi soir seront assurément survoltés et les joueurs des Sénateurs tenteront d’utiliser cette énergie pour leur donner un avantage sur la patinoire. Alors que la saison d’Ottawa pourrait se conclure dans les prochaines heures, les visiteurs s’attendent à ce que leur niveau d’intensité soit à son summum dès la mise en jeu initiale. Afin de se défendre face à cela, la recette est simple : ils ne doivent pas se laisser piler sur les pieds.

« Nous devrons nous aussi jouer avec l’énergie du désespoir. Nous ne voulons pas leur donner cet avantage et leur permettre de revenir dans la série. Lors de la dernière rencontre, ils sont sortis en lion. Maintenant que leur saison est en jeu, ce sera à un niveau encore plus élevé », atteste Devante Smith-Pelly, qui mène le Tricolore au chapitre des mises en échec avec 14 lors des trois premières sorties. « De mon côté, cet élément physique me convient parfaitement. Peu importe comment l’autre équipe se comporte, je dois jouer de cette façon. Ces types de matchs sont ceux que beaucoup de joueurs aiment disputer. C’est amusant d’en faire partie. »

En vrac: Pateryn

- Comme Michel Therrien l'a annoncé mardi, Greg Pateryn prendra la place de Nathan Beaulieu dans la formation mercredi, ce dernier étant incommodé par une blessure au haut du corps. Pateryn en sera à une première apparition en carrière lors des séries de la coupe Stanley, et alors que les premiers duels face aux Sénateurs ont donné droit a du jeu physique, le jeune défenseur se sent très à l'aise sur la patinoire dans de telles conditions.

« J’ai vraiment hâte. Je n’ai pas eu de papillons encore, mais je crois que lorsque la séance d’échauffement s’amorcera et que j’effectuerai ma première présence, la nervosité s’envolera à ce moment », confesse Pateryn, qui a pris part à 17 matchs en saison régulière avec le Tricolore, un sommet pour lui depuis son entrée chez les professionnels en 2012-2013. « Je crois que j’apporterai un élément de robustesse que nous aurons besoin. Les deux équipes ont livré d’intenses batailles physiques jusqu’à présent, et c’est un élément important de mon jeu. Je veux être physique sans prendre de punitions stupides. »

Malgré l’inexpérience de Pateryn dans les séries de la LNH, Therrien n’a pas hésité longuement avant de décider de faire appel au défenseur de 24 ans. Il a bien aimé ce qu’il a vu de lui au cours de son audition avec le grand club cette saison et il croit qu’il n’aura pas de difficultés à s’adapter à ce niveau de jeu relevé.

« Pateryn a bien joué lorsqu’on l’a rappelé la première fois. Il méritait d’être ici et il mérite sa chance cette fois-ci », explique le pilote du Tricolore au sujet du défenseur originaire du Michigan. « Nous avons confiance en lui parce qu’il est un défenseur avec de la puissance qui patine très bien et qu’il effectue de bonnes premières passes. »

- Comme ce fut le cas dimanche, nous aurons droit à une confrontation entre Carey Price et Craig Anderson dans les filets. L’entraîneur-chef des Sénateurs Dave Cameron hésitait depuis quelques jours au sujet du gardien qu’il enverrait dans la mêlée mercredi. Anderson a effectué 47 arrêts lors de la troisième rencontre de la série.

- Le match débutera à 19h et sera diffusé à TVA Sports et CBC.

À VOIR AUSSI :
Échos de vestiaire
Face à face: Canadiens @ Sénateurs - Match 4
Cinq choses à savoir: match #4
Le Party DU Club est de retour!

|
|
|
PUBLIÉ SUR mardi, 21.04.2015 / 12 h 10 HE

- Les Canadiens se sont entraînés mardi midi à l’aréna de Saint-Jovite en marge du quatrième match de leur série face aux Sénateurs, disputés mercredi soir au Centre Canadian Tire de Kanata.

- Nathan Beaulieu sera absent pour le reste de la série en raison d’une blessure au haut du corps des suites d’une solide mise en échec d’Erik Karlsson, en deuxième période lors de la rencontre de dimanche. Michel Therrien a annoncé suite à l’entraînement que Greg Pateryn prendra sa place dans l’alignement mercredi soir lors du match 4.

Trios et duos à l’entraînement :

Pacioretty-Desharnais-Smith-Pelly
Galchenyuk-Plekanec-Gallagher
De La Rose-Eller-Weise
Prust-Mitchell-Flynn

Markov-Subban
Gilbert-Petry
Emelin-Pateryn

- Le Tricolore a annoncé mardi qu’il disputera un match préparatoire au tout nouveau Centre Vidéotron de Québec, le 28 septembre prochain face aux Penguins de Pittsburgh. Les billets pour cette rencontre seront en vente ce samedi, 25 avril.

|
|
|