Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
PUBLIÉ SUR jeudi, 05.04.2012 / 12 h 30
Ceux qui vivent dans la région de Montréal connaissent probablement le Quartier Dix30 de Brossard, une sorte de ville artificielle dans la ville, remplie de magasins et de restaurants. C’est également tout près de là que se situe le centre d’entraînement des Canadiens. Raleigh a également une espèce d’enclave de la sorte. Étant donné que les vastes forêts de la Caroline du Nord n’offrent pas vraiment de divertissement, l’équipe de canadiens.com s’est plutôt aventurée dans les rues de ce quartier.



En observant les enseignes des différentes boutiques, il y en a une qui a immédiatement sauté aux yeux puisqu'elle comportait plusieurs mots dans la langue de Molière : la Brasserie Coquette, une brasserie d'inspiration française. Toutefois, on dirait que lorsqu’est venu le temps de faire les panneaux de tissus qui entourent le restaurant, ils se sont rendus compte que le seul accent disponible était l'accent aigu. En plus de fromage et de petit déjeuner, vous pourrez également déguster de la «biére» et des «crépes». Deux morceaux de robot pour l’effort!


|
|
|
PUBLIÉ SUR samedi, 31.03.2012 / 15 h 17
 Ceux qui vivent en banlieue peuvent en témoigner : il n’y pas grand-chose qui tombe plus sur les nerfs qu’un voisin, un beau samedi matin, qui tond son gazon pendant que vous tentez de profiter d’une rare matinée de repos. La Maison-Blanche est peut-être située en plein cœur de Washington, loin de la tranquillité de ses banlieues cossues, mais il semble que Barack Obama soit ce genre de voisins que l’on fuit. Lors de notre passage vers 10 heures, l’un de ses jardiniers était à l’œuvre et coupait  le vert gazon de la résidence du président américain.



Si une chose que le personnel de canadiens.com sait apprécier, ce sont les célébrations d’un centenaire. Pour les citoyens de Washington, l’année 2012 marque le 100e anniversaire du don, en 1912,  de 3000 cerisiers par le maire de Tokyo de Yukio Ozaki à la capitale américaine. Comme à chaque année, le « National Cherry Blossom Festival” bat son plein au début du printemps alors que les cerisiers sont en fleur. La maintenance des arbres coûte un million de dollars par an et nécessite une équipe de douze jardiniers.



Parmi les événements au cours de ce festival, il y a notamment la journée des cerfs-volants – qui se tient ce samedi - où les citoyens se réunissent au «  Mall » pour s’adonner à leur passe-temps en prenant d’assaut le ciel de la capitale. De plus, des « professionnels » au sommet de leur art donnent quelques spectacles de haute voltige au cours de la journée.

|
|
|
PUBLIÉ SUR vendredi, 30.03.2012 / 11 h 56
 Les amateurs de sports new-yorkais ont été plus que choyés au fil des ans (même si les championnats se sont faits rares) avec bon nombre d'athlètes d'envegure endossant les uniformes de leurs équipes.  Babe Ruth, Mickey Mantle, Joe Dimaggio, Gary Carter, Patrick Ewing, Joe Namath, et bien d'autres encore. Les Yankees étant l'équipe la plus performante au cours des deux dernières décennies, il n'est donc pas étonnant de retrouver dans presque tous les magasins de souvenirs, également nommés "magasins pour touristes", des tablettes remplies de tshirts des étoiles d'hier à aujourd'hui des Bombers du Bronx. Toutefois, de retrouver le un tshirt aux couleurs du nouveau quart-arrière substitut des Jets Tim Tebow, dont la transaction qui l'a envoyée de Denver à New York n'a été finalisée que la semaine dernière semaine nous a laissé un peu pantois.



Tout le monde a sa petite solution pour désengorger l'île de Montréal: un pont Champlain II, un tunnel, asphalter le St-Laurent. Une idée qui n'a pas été explorée est ... un système de gondoles. Les New Yorkais l'ont compris. Trouvant trop onéreux et avec des délais trop longs pour relier Manhattan à l'île Rosevelt ou Rosevelt Island, un système de gondoles a tout simplement été mis en place pour accomoder les résidants. Rapide, efficace et aucun bouchon de circulation. Inauguré en 1976, le système de gondoles a transporté jusqu'ici transporté 26 millions de personnes, 110 passagers à la fois alors qu'environ 115 voyages sont effectués par jour entre Manhattan et la petite île située au milieu de East River. Si cette solution est un jour retenue, c'est sur canadiens.com que vous l'aurez vu en premier.



|
|
|
PUBLIÉ SUR samedi, 24.03.2012 / 15 h 16

Quel partisan des Expos de Montréal ne se souvient pas de la grande rivalité entre nos Amours et les Phillies de Philadelphie. Lors de notre passage dans la ville de l’amour fraternel, nous sommes passés par le domicile des Phillies, le Citizen Bank Park, qui ouvrira ses portes pour la première fois de la saison le 9 avril prochain à l’occasion du match d’ouverture locale. Nous avons eu un certain pincement au cœur en apercevant à notre arrivée une statue de Mike Schmidt ,qui a longtemps été la bête noire des Expos en raison de ses nombreux coups de circuit contre nos favoris. Spécialement celui qui a permis aux Phillies de remporter le championnat de divison en 1980, mettant fin aux espoirs des Expos d'accéder aux séries éliminatoires.



Un voyage à Philadelphie ne serait pas complet sans avoir goûté à l’une des meilleures créations : un Philly cheesesteak. Nous au canadiens.com sommes des puristes lorsqu’il est question de nourriture, nous sommes donc allés chez Pat’s King of Steaks pour déguster ce délicieux sandwich à la viande tel que ses créateurs, Pat et Harry Olivieri, l’avait créé. Seulement dans la ville de l’Amour fraternel, il existe une saine rivalité entre les deux compétiteurs qui prétendent vendre le meilleur Philly chessesteak au monde, Pat’s King of Steaks et Geno’s Steaks, qui sont situés sur la même rue un en face de l’autre. Évidemment, il n’y avait qu’un seul moyen de déterminer un vainqueur : faire un test de dégustation!





Sur la surface, les deux semblent identiques. Mais lorsqu’il est question de saveur et de goût de la viande, ce n’était même pas proche. Quand on pense Philly chessesteak, rien ne bat l’original! Nous ferons définitivement d’autres arrêts chez Pat dans le futur, mais après avoir quitté nous nous sommes demandé quelle spécialité québécoise nous pourrions recommander aux équipes pour leurs carnets de la route. Le smoked-meat de Schwartz? La poutine de la Belle Province? Les hot-dogs du Centre Bell?


|
|
|
PUBLIÉ SUR mercredi, 21.03.2012 / 11 h 16
 Avec le printemps hâtif,  il est difficile de ne pas avoir une pensée pour les Expos et qu’auraient été leurs succès avec un stade au centre-ville. La nostalgie s’est emparée davantage de nous lorsque nous avons croisé sur notre chemin le Coca-Cola Field, le domicile des Bisons de Buffalo, le club-école des Mets de New York dans le « AAA ». Bien que leur saison à domicile ne commence que le 11 avril, nous pouvions déjà sentir les effluves de hot dogs.




Jim Kelley, le journaliste, (à ne pas confondre avec Jim Kelly, l’ancien quart-arrière des Bills), a été attitré à la couverture des Sabres pendant près de 30 ans pour le Buffalo News avant de s’éteindre en novembre 2010 suite à un courageux combat avec le cancer. Afin de lui rendre hommage, la ville de Buffalo a ainsi renommé une portion de la rue Washington, aux abords du First Niagara Center la « Jim Kelley Way ».

|
|
|
PUBLIÉ SUR vendredi, 16.03.2012 / 14 h 00

«À vélo sans casque, es-tu tombé sur la tête?» Qui ne se souvient pas de cette campagne de 1993 du gouvernement visant à sensibiliser la population au port du casque à vélo. En Ontario, nous avons eu toute une surprise en voyant le conducteur de Zamboni être affublé d'un casque protecteur. Comme on dit... Mieux vaut prévenir!



En déambulant sur la galerie de presse, quelques souvenirs d'une époque pas si lointaine sont remontés à la surface. Vous souvenez-vous du chandail alternatif des Coyotes de Phoenix lors des saisons 1998 à 2003? Sans commentaires.



Ou encore de ce chandail copie-conforme à celui du film proposé par les Mighty Ducks? De bons souvenirs!

|
|
|
PUBLIÉ SUR lundi, 12.03.2012 / 11 h 15
 Après notre escapade à Niagara Falls lors de notre précédent passage à Buffalo, nous avons décidé, cette fois, de rester bien tranquilles et d’apprécier la ville en commençant par le délice local : des ailes de poulet Buffalo, ou comme ils les appellent ici, des ailes de poulet, tout simplement. Et pour pleinement savourer l’expérience, vous devez déguster la recette originale. Destination Anchor Bar.  L’histoire raconte que le fils des propriétaires, un beau vendredi soir en 1964, aurait demandé à sa mère de préparer quelque chose pour lui et ses amis. Elle aurait utilisé des ailes de poulet, normalement réservées pour ajouter de la saveur à la soupe, les aurait fait frire puis ajouter une sauce spéciale. Et voilà! Le délice est maintenant un régal pour les amateurs de sports aux quatre coins de la planète.



La ville de Buffalo présente quelques bijoux architecturaux, incluant cet édifice : le Shea Theatre. Alors que nous prenions cette photo, un passant nous a interpellés pour nous donner une leçon d’histoire: «  On ne pourrait plus construire ce genre d’édifice de nos jours.  Cela a couté trois millions dans les années 1920 à construire. Ils l’ont laissé à l’abandon plus tard. Ils voulaient le démolir et le maire a dit non. Ils y ont investi près d’un million de dollars récemment. C’est le plus beau théâtre de la ville, avec ses balcons. » Merci étranger. Nous voilà plus instruits.

|
|
|
PUBLIÉ SUR samedi, 10.03.2012 / 15 h 14
 Certains d’entre nous ne manquent aucune occasion de remplir nos poumons d’air frais tout en nous déliant les jambes lorsque nous sommes sur la route. À Vancouver, existe-t-il un meilleur endroit que le Stanley Park? Nous pensons que non. Souvent cité parmi les dix plus beaux parcs urbains sur le globe, le Stanley Park, nommé en l’honneur de Lord Stanley de Preston (oui, c’est le même homme dont le nom est associé au saladier argenté tant désiré par tous les joueurs de la LNH) s’étend sur plus de 1 000 hectares et comprend quelque 200 kilomètres de sentiers pédestres. Une sorte de musée en plein air, le parc comprend un aquarium, un train miniature et une série de totems, l’attraction touristique la plus visitée en Colombie-Britannique, qui rend hommage aux différents peuples autochtones de la région.




Le défunt entraîneur-chef de huit équipes dans la LNH, dont les Canucks, Roger Neilson, est réputé pour son utilisation avant-gardiste de la vidéo pour analyser les équipes adverses. Mais peu de personnes savent qu’il est également celui qui est à l’origine des fameuses « serviettes des séries ». Lors du deuxième match de la série contre les Blackhawks en 1982, les Canucks tiraient de l’arrière 4 à 1 et ont écopé de cinq punitions consécutives. Désempéré, exaspéré, Neilson a pris le bâton de l’un de ses joueurs, y accrocha une serviette et de façon symbolique, agita ainsi le drapeau blanc. Trois de ses joueurs l’ont imité et ont été rapidement expulsés de la rencontre. De retour à Vancouver pour le match numéro 3, les partisans des Canucks, à la grande surprise de Neilson, avaient apporté des serviettes et l’ont agité, à leur tour, en signe de soutien. Une tradition était née. Cette statue, inaugurée le 7 avril 2011, immortalise ce moment historique dans l’histoire des Canucks.



Le BC Place : là où l’aventure de l’Impact de Montréal dans la Major League Soccer va finalement commencer. Sous le coup de 15 heures, heure local, l’Impact disputera son tout premier match dans la plus réputée ligue de ballon rond en Amérique du Nord alors qu’ils affronteront les WhiteCaps de Vancouver. Le devoir nous appelant l’autre côté de la rue pour couvrir les activités des Canadiens, nous n’aurons donc pas la chance de voir les premiers pas de la formation montréalaise. Nous leurs souhaitons néanmoins la meilleure des chances.

|
|
|
PUBLIÉ SUR mercredi, 07.03.2012 / 14 h 13
 Vous trouvez l’hiver long? (Oui, c’est un thème récurrent au cours de ce voyage, désolé!) Vous sentez le besoin d’aller dans le Sud pour faire le plein de soleil et vous faire dorer sur une plage. Le West Edmonton Mall à la solution pour vous. Le plus grand centre d’achats en Amérique du Nord et le cinquième au monde (il a perdu sa couronne de champion du monde en 2004) a non seulement 850 magasins, mais également une plage avec des glissades d’eau où vous pourrez y passer la journée pour seulement 32$.  

Le WEM, pour les intimes, comprend également 20 000 places de stationnement. Vous pourrez alors y jouer à « Retrouve ta voiture » et ce, totalement gratuitement.



Lorsqu’on pense à Edmonton, on pense tout de suite à Wayne Gretzky.  Du moins, c’est notre cas, même si Edmonton n’est pas nécessairement continuellement dans nos pensées.  Pour tout amateur de hockey, la capitale albertaine peut être une sorte de pèlerinage pour suivre les traces de probablement le meilleur joueur de hockey de l’histoire. Après ses neuf glorieuses saisons avec les Oilers, Gretzky a pris le chemin de Los Angeles en août 1988. Moins d’un an plus tard, les partisans et la ville ont érigé cette statue de bronze, légèrement plus grande que nature, de cette légende plus grande que nature qui détient encore 59 records de la LNH.



Dans la même veine, les hommes ont souvent la mauvaise habitude de s’obstiner, lorsqu’ils sont au volant, à poursuivre leur route, même s’ils sont perdus. Toutefois, nous pensons que si tous les noms de rue étaient renommés en l’honneur de joueurs de hockey, comme le Wayne Gretzky Drive, ils arrêteraient probablement davantage pour demander des instructions. Imaginez la discussion. « Le Wayne Gretzky Drive? Tu ne peux pas le rater. Tu prends l’avenue Mark Messier, tu tournes à la deuxième lumière à gauche après la rue Grant Fuhr et tu y es ».



Le match Canadiens-Oilers est peut-être l’événement d’envergure ayant lieu à Edmonton jeudi soir, mais ce ne sera pas le seul match mettant au prise une formation montréalaise. À quelques pâtés de maison du Rexall Place, au Clare Drake Arena, les Martlets de l’Université McGill et les Carabins de l’Université de Montréal, deux formations de hockey féminin prendront part au championnat national. UdeM affrontera Wilfrid Laurier tandis que McGill affrontera Calgary à 19h, heure des Rocheuses. En espérant trois victoires de Montréal ce jeudi!

|
|
|
PUBLIÉ SUR mardi, 06.03.2012 / 15 h 13
 Lors d’un récent périple sur la route qui nous avait mené à Buffalo… ou plutôt Niagara Falls, nous avions visité la plus haute tour de la ville avec, comme résultat, une vue imprenable sur du brouillard. Déçus de l’expérience, nous avons donc décidé de tenter notre chance cette fois au Calgary Tower, de la ville du même nom, pour avoir une vue saisissant des Montagnes Rocheuses, nos Montagnes Rocheuses. Avec un ciel bleu azur, ou du moins avec aucun brouillard en vue, nous avons en eu, cette fois-ci, pour nos 16$.



L’expression « Le monde est petit » prend tout son sens ici lorsque vous regardez à travers le plancher vitrée du Calgary Tower qui est situé à 525 pieds du sol.


Ce n’est évidemment pas tout le monde qui aime la saison hivernale, même si l’hiver est aussi clément comme celui que nous connaissons en 2012. Si Montréal est reconnue pour sa ville souterraine, Calgary, elle, est reconnue pour ses « trottoirs aériens ». Ainsi, si l’hiver est trop rude pour vous et que vous n’avez pas à sortir le bout du nez dehors, Calgary serait également la ville idéale pour vous. Ce trottoirs aérien, nommé 15+ car il se retrouve à 15 pieds du sol, est composé de 59 ponts et forme un corridor de 16 kilomètres. De quoi vous garder bien au chaud et les pieds bien au sec.




Si les fameux chapeaux de cowboy Stetsons font partie du paysage de Calgary, Lanny McDonald a, quant à lui, fait partie du paysage des Flames pendant plus d’une décennie. Le membre du Temple de la renommée n’est pas seulement immortalisé au Saddledome où son numéro 9 flotte dans les hauteurs de l’édifice depuis 1990, mais également au bar Buzzards où une sculpture en bois d’une dizaine de pieds rend hommage à l’homme à la fameuse moustache rousse.


|
|
|